Valentin Markin

Valentin Markin


We are searching data for your request:

Forums and discussions:
Manuals and reference books:
Data from registers:
Wait the end of the search in all databases.
Upon completion, a link will appear to access the found materials.

Valentine Markin, fils d'un concierge, est né à Grozny, en Russie, en 1903. Il a étudié à l'Université communiste de Sverdlov et en 1923 a rejoint le Parti communiste russe. Après avoir travaillé dans une usine textile à Viatka, il s'installe à Moscou où il est élu député du conseil municipal de Moscou. (1)

En 1926, Markin a rejoint le renseignement militaire soviétique (GRU) et a été envoyé en tant qu'agent en Allemagne. Il retourne en Union soviétique et de 1930 à 1932, il est étudiant diplômé à l'Institut d'économie mondiale et de politique internationale. Pendant cette période, il était membre du comité exécutif de l'Internationale de la jeunesse communiste, la branche jeunesse du Komintern.

En 1932, Valentine Markin a rejoint le ministère des Affaires étrangères (INO), une branche du Commissariat du peuple aux affaires intérieures (NKVD) impliquée dans l'espionnage et a été envoyée à New York. Selon Allen Weinstein, The Hunted Wood : l'espionnage soviétique en Amérique (1999) : « La principale responsabilité de Markin était d'obtenir des informations sur la politique étrangère des États-Unis. » (2) L'une de ses premières recrues fut Ludwig Lore, un journaliste travaillant dans la ville. Les deux informateurs les plus importants de Lore étaient les noms de code "Willie" et "Daniel". Ces représentants du gouvernement ont fourni des rapports d'ambassadeurs, consulaires et attachés militaires à Markin.

En mars 1934, Valentine Markin envoya un câble au siège du NKVD sur la façon dont il envisageait l'avenir de l'espionnage soviétique aux États-Unis : « Dans la politique mondiale, les États-Unis sont le facteur déterminant. Il n'y a pas de problèmes, même ceux « purement » européenne, à la solution de laquelle l'Amérique ne participe pas en raison de sa puissance économique et financière. Elle joue un rôle particulier dans la solution du problème extrême-oriental. C'est pourquoi l'Amérique doit être bien informée sur les questions européennes et extrême-orientales, et son intelligence est susceptible de jouer un rôle actif. Cette situation soulève les problèmes suivants extrêmement importants pour notre renseignement aux États-Unis. les questions mentionnées ci-dessus et, en particulier, la position des États-Unis sur le problème de l'Extrême-Orient. (3)

Markin est entré en conflit avec le général Yan Berzin, le chef du GRU. Selon le général Walter Krivitsky, chef de tous les renseignements soviétiques en Europe occidentale, Markin est allé voir Viatcheslav Molotov et a exposé l'incompétence du général Berzin et de tous ses lieutenants du renseignement militaire. Gary Kern, l'auteur de Une mort à Washington : Walter G. Krivitsky et la terreur stalinienne (2004), confirme cette histoire : « Markin était un égoïste arrogant lorsqu'il était sobre et un sentimental baveux lorsqu'il était ivre, ce qui était souvent le cas, et il a vu une opportunité de faire avancer sa carrière. Il est revenu à Moscou avec un rapport rejetant toute la faute sur le Quatrième Département et avec une effronterie sans précédent a porté son cas devant les plus hauts responsables du Kremlin, en parlant directement avec Viatcheslav Molotov, le bras droit de Staline. » (4) À la suite de cette réunion, Joseph Staline a transféré l'organisation du renseignement militaire en Amérique à la machine d'espionnage du GPU sous Genrikh Yagoda, le chef du NKVD.

Whittaker Chambers était une autre de ses recrues. Il a écrit dans son autobiographie, Témoin (1952) : « Imaginez une silhouette courte et robuste confinée dans un costume moulant et froissé et surélevée sur des chaussures allemandes à talons hauts. C'était Herman (Valentine Markin). visage qui suggérait la corruption. Au-dessus de ce visage, une mèche de cheveux se dressait raide et inégale comme si elle avait été coupée par une faucille. De cette courte silhouette est venue une voix de basse d'une résonance surprenante. Mais ce dont je me souviens le mieux d'Herman était son habitude , où qu'il soit, de tirer de chaque poche de pantalon un gros rouleau de billets qu'il pesait amoureusement dans chaque main. (5)

Ignaz Reiss s'est arrangé pour que Hede Massing, qui avait été un agent soviétique en Allemagne, travaille pour Markin. Elle a déménagé aux États-Unis avec son mari, Paul Massing, après l'accession au pouvoir d'Adolf Hitler en 1933. "Arthur Walter (Valentine Markin) était un homme jeune, avec des pommettes saillantes, de mauvaises dents et une tignasse en brosse de cheveux châtains. Son teint était gris, ses yeux froids. Il a frappé l'un dès le début comme un homme qui, avec une grande énergie, s'est refusé à l'observation, qui s'est entouré d'un placage épais et imprenable. Il était jeune pour tenir un si imposant un position. Il était la personnification d'un carriériste russe. J'en ai rencontré beaucoup plus tard, mais aucun d'entre eux n'était aussi parfaitement conçu que Markin. C'était une combinaison de personnages fascinante, celle d'une extrême sentimentalité lorsqu'elle est ivre et détendu, et d'une extrême cruauté lorsqu'elle est sobre et sur le tas. Ses normes morales et éthiques étaient typiques du jeune homme soviétique ; ce n'est pas l'être humain qui compte, mais l'idée ! (6)

Selon David Dallin, l'auteur de Espionnage soviétique (1955), a été retrouvé fin août 1934, aux bains de Louxor sur la 46e rue à New York "avec une vilaine blessure à la tête dans un couloir de la 52e rue à New York; il est mort le lendemain". (7) Whittaker Chambers a été informé par l'un de ses agents que "Herman (Valentine Markin) avait beaucoup bu. Tard dans la nuit, il est allé, seul, dans un bar bon marché quelque part dans le centre de Manhattan. Il a bu plus et a flashé un gros rouleau de billets. Deux durs l'ont suivi hors du saloon, et, dans la rue déserte, l'ont battu, l'ont volé et l'ont laissé couché dans le caniveau. Herman est mort dans un hôpital d'une fracture du crâne compliquée d'une pneumonie. (8)

Le général Walter Krivitsky a d'abord appris que Valentine Markin "avait été tuée dans une boîte de nuit de New York par des gangsters". Cependant, en mai 1937, Abram Slutsky, le chef du département des Affaires étrangères du NKVD, a déclaré à Krivitsky que Markin avait été assassiné en raison de son soutien à Léon Trotsky : « Vous savez, il s'est avéré que votre ami, Valentine Markin, qui était tué à New York il y a trois ans, était un trotzkyite et remplissait les services GPU aux États-Unis de trotzkyites." (9)

Arthur Walter (Valentine Markin) était un jeune homme, avec des pommettes saillantes, de mauvaises dents et une tignasse en brosse de cheveux châtains. Ses normes morales et éthiques étaient typiques du jeune homme soviétique ; ce n'est pas l'être humain qui compte, mais l'idée ! Il était détesté et craint par tous ses collègues, et était perplexe et amusé parce que je n'avais pas peur de lui. Il a fait plusieurs tentatives pour former une sorte d'amitié avec Paul et moi ; Paul avait pitié de lui, et moi, du mépris.

Valentine Markin était, en fait, le chef de toutes les activités du GPU aux États-Unis, nommé pour le poste par Viatcheslav Molotov lui-même, selon Walter Krivitsky. Il s'était manœuvré dans cette position en rentrant chez lui en Russie et en menant un combat contre le général Berzin et tous ses lieutenants du renseignement militaire. Armé d'informations complètes sur le gâchis que Nick Dozenberg et le Dr Burtan avaient créé aux États-Unis à un moment où Moscou faisait tout son possible pour obtenir la reconnaissance américaine, il est allé au-dessus de la tête de ses supérieurs pour présenter son cas directement au Premier ministre. Molotov. C'était un acte audacieux et inouï pour un jeune communiste, et cela a causé beaucoup d'agitation dans les cercles intimes. Markin a réussi. Il a gagné la bataille. Il a obtenu l'autorisation de transférer toute l'organisation du renseignement militaire en Amérique à la machine d'espionnage du GPU sous Yagoda. Il s'est fait beaucoup d'ennemis et il le savait. Plus tard, à Paris, quand j'ai évoqué le fait qu'il était mon supérieur à Ludwig et Felik, et que j'avais des relations directes avec lui, ils ont essayé de me mettre en garde contre lui du mieux qu'ils pouvaient sans s'engager. Quand nous étions seuls, Ludwig est même allé jusqu'à dire que je devais m'éloigner autant que possible de Valentine Markin.

En guise de couverture professionnelle, Walter avait un partenariat dans une petite entreprise de cosmétiques, l'autre moitié de l'entreprise étant détenue par un camarade américain nommé Hart. C'est dans cette entreprise que travaillait la femme blonde décolorée, qui était sa petite amie. Même si c'était une petite chose timide et triste, elle ressemblait à quelqu'un qu'il avait ramassé à Broadway et je n'oublierai jamais le jour où il l'a amenée chez nous, à l'improviste.

Par ceci, et par d'autres choses, j'ai été amené à croire que Walter venait d'atteindre ce pays. Mon sentiment, cependant, était qu'il était déjà venu ici. Son anglais, bien que limité, était trop américain pour un nouvel arrivant.

Comme je l'ai dit, il y a toujours eu cette double personnalité chez Walter ; Walter sobre et Walter ivre. Ils semblaient à peine liés. Dans des intervalles sobres, il était officieux et sérieux. Nous nous sommes rencontrés à des endroits préétablis et avons pris toutes les précautions pour le secret.

Mais entre les réunions j'avais l'autre Walter entre les mains, le dipsomane, prudence jetée au vent. C'était à l'époque où Paul était absent pour enseigner et où je vivais dans le quartier des boîtes de nuit de New York, à proximité de lui. Il venait chez moi sans prévenir, déjà bien préparé, et s'évanouissait souvent sur le sol du salon. Dans son état alcoolisé, le masque officieux tomba. Il était faible et effrayé. C'est pendant de telles heures de délire que j'ai appris l'existence de son fils de sept ans qui était atteint de paralysie infantile et confiné à un fauteuil roulant. Il considérait cette condition pour une raison quelconque, une marque noire contre lui-même. Il a décrit, en pleurant de vraies larmes, comment son petit garçon a dû être conduit à l'école en voiture, comment il a dû être aidé par deux personnes. "C'est mon fils!" il pleurerait. "Mon fils!" Puis il continuait : « Comment les gens peuvent-ils me respecter ? Ils doivent me considérer comme un infirme ! Je ne peux même pas avoir un enfant en bonne santé ! Pas étonnant que ma femme n'en veuille pas un autre ! Pouvez-vous lui en vouloir ?

Son masque était ôté. C'était son problème. Aussi étrange que cela puisse paraître, même dans sa grande détresse, il n'était pas capable d'évoquer de la pitié ou de la chaleur de ma part. C'était une âme perdue. Une âme perdue tout à fait sans attrait.

J'avais l'impression qu'à titre de variante il se lamentait parfois sur le sort de ses amis trotskystes « liquidés là-bas ». Ce point que j'ai suivi une seule fois quand il était sobre, pour obtenir un haussement d'épaule étonné et, "Vous devez m'avoir mal compris."

Il avait un pressentiment morbide de la mort. C'était peut-être quelque chose de plus tangible qu'une prémonition. La pensée de sa femme et de son enfant infirme à Moscou était au centre de ses pires craintes. « Que leur arrivera-t-il quand je serai parti ? il pleurerait.

Lorsque nous nous sommes revus pour affaires, c'était comme si ces scènes déchirantes ne s'étaient jamais produites. Il m'a interrogé avec une précision professionnelle sur mes relations à Washington et m'a même suggéré de déménager dans la capitale. Je l'ai convaincu, cependant, que je pouvais opérer avec moins de risque d'être détecté depuis New York.

Déménager dans la capitale m'aurait de plus en plus incorporé comme un élément fixe de l'appareil que je désirais quitter. Paul n'arrêtait pas de me rappeler dans ses lettres de soulever la question avec Walter. Et un jour, alors qu'il semblait d'humeur plus douce et pourtant pas tout à fait ivre, je l'ai fait. La réaction a été incroyable. Comme si je l'avais insulté, personnellement ! Pourquoi ai-je voulu laisser le travail le plus important qu'un révolutionnaire puisse accomplir ? Pourquoi? N'ai-je pas aimé travailler avec lui ? Ah, il n'était pas aussi bon que Ludwig ! C'était la raison ? Eh bien, pourquoi diable ne suis-je pas retourné à Ludwig ? Râlant comme ça, il s'arrêta brusquement, vint lentement vers mon visage et dit d'un ton calme et bas : « Ne sais-tu pas que personne ne quitte l'appareil ? Ludwig ne te l'a-t-il pas dit ? Il prit son chapeau, se retourna et partit.

Je ne l'ai pas vu pendant quelques semaines. Berman a pris le relais. Je lui ai remis mes rapports écrits. Berman semblait savoir que j'avais « bouleversé le patron ». Il n'a pas posé de questions.

J'étais terriblement las de ces deux messieurs. En revanche, mon travail à Washington m'intéressait. Je semblais gagner du terrain et continuais de croire que je faisais quelque chose de bien pour une cause humanitaire. J'ai décidé de parler à Ludwig, quand je l'ai vu ensuite, de quitter l'appareil et de tous les problèmes qui y sont liés.

La perte de temps, l'attente, les reportages répétitifs m'avaient déjà frappé et m'avaient fait réfléchir alors que je travaillais avec Ludwig en Allemagne. Mais parler et être avec Ludwig était toujours gratifiant. Quand j'ai commencé à rencontrer régulièrement Berman et plus tard Bill Grinke, l'absurdité de nos activités semblait parfois insupportable. La bêtise d'un homme comme Bill était révoltante, l'ennui qui émanait de lui et s'emparait de moi était accablant. Mais j'allais apprendre que peu importait à quel point un fonctionnaire russe était stupide, ce qu'il défendait était la chose importante. Ce qu'il représentait lui donnait accès à ce vivier de coopération volontaire qu'il pouvait puiser au hasard. Stupide ou malin, calculateur ou direct, le fonctionnaire russe a obtenu des résultats malgré le gaspillage qui m'a tant irrité.

J'ai été connecté avec l'appareil russe plusieurs années mais quand je commence à raconter mes activités, elles semblent maigres. Et pourtant, j'étais considéré comme un membre actif et prospère du groupe. Quand j'ai commencé à raconter mon histoire à Gene Lyons, il disait : « C'est tout ce que tu as fait ? Il était très déçu. Naturellement, car comment quelqu'un peut-il comprendre et suivre cette étrange routine de reportage et de reportage sur tout et tout le monde, ce tamisage et ce tamisage des gens, sans explication, sans raison évidente ? Le Russe dans un tel groupe est avantagé par rapport à "l'étranger" comme moi. Il est entraîné à faire des choses qu'il ne comprend pas. Il n'attend pas, il n'a pas besoin d'explication pour ce qu'il fait. Le gaspillage, l'ennui n'est pas son souci ; tout est décidé pour lui et même ses émotions sont dirigées et utilisées.

Parfois, je signalais et voyais une personne aussi souvent qu'une douzaine de fois ; faire des voyages spéciaux, le dîner et le boire, apprendre son histoire aussi loin que la troisième et la quatrième génération pour se faire dire de le laisser tomber, sans jamais savoir pourquoi. J'ai mis du temps à m'adapter à tout ça. En fait, je ne l'ai jamais vraiment fait.

Markin était un égoïste arrogant lorsqu'il était sobre et un sentimental baveux lorsqu'il était ivre, ce qui était souvent le cas, et il voyait une opportunité de faire avancer sa carrière. Il revint à Moscou avec un rapport rejetant toute la responsabilité sur le Quatrième Département et, avec une ardeur sans précédent, présenta son cas aux plus hauts responsables du Kremlin, s'adressant directement à Viatcheslav Molotov, le bras droit de Staline.


Quelques jours plus tard, j'ai dit au Docteur : « Herman est de retour. "Je le sais," dit-il. « Et je sais ce que vous ne savez pas. Herman est très malade. Il est à l'hôpital. Bientôt, il m'a dit : « Herman est mort. "Qu'est-il arrivé?" J'ai demandé.

« Pneumonie », a déclaré le Dr Rosenbliett. J'étais sûr, par quelque chose à la manière du docteur, qu'Herman n'était pas mort d'une pneumonie. Herman (Valentine Markin) avait en effet été assassiné.

J'ai entendu quatre versions de la mort d'Herman. J'ai entendu la première du Dr Rosenbliett quelque temps après qu'il m'ait dit qu'Herman était mort d'une pneumonie. J'ai entendu la seconde de Ludwig Lore, l'ancien rédacteur en chef du Volkszeitung. Plus tard, dans mes jours clandestins, j'ai rencontré Lore et j'ai eu affaire à Lore lorsqu'il écrivait « Behind the Cables » en tant que chroniqueur au New York Evening Post. C'est Lore qui m'a d'abord dit qu'Herman était également connu sous le nom d'"Oskar".

Le colonel Bykov connaissait aussi Herman sous le nom d'Oskar. Il m'a donné une troisième version de sa mort. Le général Walter Krivitsky m'a d'abord dit que le vrai nom d'Herman était Valentine Markin. Il m'a donné la quatrième version.

Voici la version finale du Dr Philip Rosenbliett. Herman avait beaucoup bu. Herman est décédé à l'hôpital d'une fracture du crâne compliquée d'une pneumonie.

La version de Ludwig Lore, plus riche en détails, était sensiblement la même que celle du Dr Rosenbliett. Lore, un homme généreux, avait été l'ami intime d'Herman. Il lui appartenait de faire taire l'histoire, de couvrir les curieuses incohérences dans les papiers d'identité d'Herman et, enfin, de veiller à ce qu'il soit enterré discrètement dans un cimetière de Brooklyn.

La version du colonel Bykov était très différente. Je n'avais jamais discuté d'Herman avec Bykov. Mais une nuit, cet homme nerveux m'a soudainement demandé : « Qu'est-il arrivé à l'Oskar ? » Je lui ai dit qu'il avait été tué en état d'ébriété. « Qui l'a tué ? » a-t-il demandé. " dit sournoisement Bykov, " l'Oskar a été tué par la police secrète américaine. " A l'époque, je pensais que ce n'était qu'un autre exemple amusant de l'obsession du colonel Bykov. les mêmes méthodes que la police secrète russe. Mais les Russes sont les maîtres de la confusion et l'une de leurs tactiques préférées consiste à rejeter la responsabilité de quelque chose qu'ils ont fait sur leurs homologues ailleurs. Je crois maintenant que le colonel Bykov connaissait l'histoire que le général Krivitsky allait raconter plus tard moi, et qu'il a délibérément déplacé la faute des Russes vers la police américaine.

Walter Krivitsky a également nié qu'Herman ait été tué pour son argent. Sa version remontait à l'époque où Herman faisait appel à Molotov contre la quatrième section. Le chef suprême de la quatrième section, le général Berzin, un vieux bolchevik qui avait jadis sauvé la vie de Lénine, était devenu furieux. Lorsque Molotov renvoya Herman aux États-Unis, Berzin veilla à ce qu'il ne parte pas seul. Il a envoyé deux de ses assassins, qui ont rattrapé Herman à New York. Ils connaissaient ses habitudes. Ils attendaient une chance favorable. Ils le suivirent dans le petit bar du centre-ville et en sortirent. Dans la rue calme, ils lui ont cassé le crâne.

Il est presque impossible de ne pas être affecté par un mélodrame se déroulant de si près, parmi une demi-douzaine de personnes intimement connues, dans des pièces et des rues familières, dans une obscurité et un secret partagés.

Je ne pensais pas souvent ou activement à la vie et à la mort d'Herman. Mais, pendant plusieurs années, sa mémoire flottait juste sous la surface de mon esprit, comme un cadavre constamment éjecté par un tourbillon. Je ne pouvais pas tout à fait écarter la question qu'il soulevait : est-ce l'homme nouveau que le communisme est en train d'engendrer ? J'ai réussi à ne pas y répondre jusqu'à ce que le colonel Bykov, qui ressemblait à certains égards au mort, n'y ait répondu à ma place. 317-318

Quand Paul (Massing) est revenu de son travail d'enseignant, nous avons pris un chalet pour l'été à Cos Cob, Connecticut, près d'amis communistes. Paul terminait son livre et j'étais content de mettre de la distance entre Walter et nous.

Mais dans son état d'ivresse, Walter était capable d'indiscrétions qui m'inquiétaient pour moi-même, ainsi que pour la sécurité de l'appareil. Il est venu nous rendre visite. C'était le dernier endroit où le meilleur agent GPU aurait dû être vu. Pourtant, il est arrivé un jour en voiture et a loué un chalet au milieu de nous, en faim évidente d'humain. entreprise. Comme je le craignais, plusieurs des camarades américains furent bientôt favorisés par ses attaques d'ivresse. C'était difficile à lui expliquer. Je me suis inquiété et l'ai forcé à partir.

Deux fois Walter m'envoya de nouveau comme courrier à Paris. Les deux fois, j'ai porté un petit paquet rond et allongé, d'environ un pouce sur trois, avec l'avertissement, équivalant à une menace, de le protéger de ma vie. Dans ces conditions, ai-je découvert, un tout petit paquet peut paraître gros comme une maison. Je l'ai emporté avec moi jour et nuit, je l'ai changé d'un sac à main à l'autre, et cela m'a alourdi. Le moment heureux où je m'en suis débarrassé ! Il était assez facile de supposer qu'il contenait à nouveau des microfilms.

Habituellement, je livrais la précieuse cargaison à un inconnu qui s'annonçait, depuis le hall de mon hôtel, sous le nom de « Dr ». À mon retour, j'apportais toujours une ribambelle de cadeaux pour des amis américains afin que le voyage semble tout à fait normal.

Je ne pouvais pas deviner, quand j'ai dit au revoir à Walter avant la seconde de ces missions, que je le voyais pour la dernière fois. C'était début septembre et l'épisode de Cos Cob faisait toujours rage.En rencontrant Ludwig et le Long Man, tous deux à Paris, je me plaignis de la conduite de Walter comme d'une menace pour notre travail.

Ludwig m'a demandé de rédiger un rapport à ce sujet. Je venais de le remettre quand j'ai reçu un câble à la société American Express m'informant que Walter était mort.

De retour en Amérique, je n'ai reçu qu'un rapport flou des événements étranges. Paul ne connaissait pas toute l'histoire et si Berman la connaissait, il la gardait pour lui. Voici ma meilleure reconstitution des faits :

Un soir, les Berman ont organisé une fête dans leur résidence d'été à Far Rockaway, Long Island. Walter et son partenaire commercial américain étaient parmi les invités. Alors que les festivités se réchauffaient, Walter est devenu ivre au combat. Quand il tituba jusqu'au parc, hors de la maison, en manches de chemise, les autres pensèrent qu'il allait se calmer. Mais il n'est pas revenu.

Le lendemain, Paul a reçu un appel téléphonique frénétique de Berman, lui demandant d'aller immédiatement chez Walter au bain turc de Times Square. Là, Paul comprit que le Russe avait été récupéré dans un couloir de la 52e rue pendant la nuit par un chauffeur de taxi et livré à sa propre demande au bain. Il trouva Walter dans l'une des pièces, à moitié stupéfait, avec une vilaine blessure à la tête sous le sang coagulé.

Quand Paul a dit qu'il allait chercher un médecin, Walter est devenu très agité et a supplié : « Pas de docteur ! Pas de docteur ! J'irai bien. Néanmoins, Paul sortit et revint au bout d'une vingtaine de minutes avec un de ses amis qui était médecin. Mais Walter avait disparu. Deux hommes l'avaient appelé et l'avaient emmené.

Vraisemblablement Berman était l'un des appelants. Quoi qu'il en soit, il a pu dire à Paul le lendemain que Walter était à l'hôpital Park East, subissant une opération pour une commotion cérébrale. L'opération a été rapportée avec succès, mais le patient a développé une pneumonie et est décédé dans les deux jours.
Pas une ligne n'est apparue dans les journaux. La mort d'un obscur homme d'affaires étranger, enregistré sous le nom d'Arthur Walter, n'était guère une nouvelle. Comment pouvait-on savoir que la victime était le directeur des ramifications du GPU de Moscou en Amérique ?

(1) Svetlana Chervonnaya, Valentin Markin (2008)

(2) Allen Weinstein, The Hunted Wood : l'espionnage soviétique en Amérique (1999) page 33

(3) Valentine Markin, câble à Moscou (mars 1934)

(4) Gary Kern, Une mort à Washington : Walter G. Krivitsky et la terreur stalinienne (2004) pages 30 et 31

(5) Chambres Whittaker, Témoin (1952) pages 313-314

(6) Hede Massing, Cette tromperie : le KBG cible l'Amérique (1951) page 131

(7) David Dallin, Espionnage soviétique (1955) page 402

(8) Chambres Whittaker, Témoin (1952) pages 313-314

(9) Hede Massing, Cette tromperie : le KBG cible l'Amérique (1951) page 136


Marques de poupée en plastique dur, en plastique et en vinyle 1946+

Comment identifier une poupée en plastique dur, en plastique ou en vinyle ? Les marques de poupée se trouvent généralement sur le dos des poupées cou, supérieur ou inférieur arrière et éventuellement sous le pied. Une fois que vous avez votre marque, utilisez la liste ci-dessous pour voir le ou les fabricants de poupées, car certaines marques peuvent avoir été utilisées par plus d'un.

Les marques de poupée Barbie sont exclu à partir de cette page, consultez plutôt notre page Barbie Doll Marks, toutes les autres marques vintage de Barbie, de la famille ou des amis se trouvent sur chaque page de poupée individuelle, consultez le menu Barbie.

Des marques de poupées supplémentaires peuvent être trouvées sur chaque page de fabricant de poupées, ainsi que par le matériau des pages.


La fin malheureuse de Valentine Strasser, la plus jeune présidente d'Afrique à 25 ans

Il est devenu le plus jeune chef d'État du monde en 1992 lorsqu'il a pris le pouvoir en Sierra Leone, trois jours après son 25e anniversaire.

Le capitaine Valentine Strasser est devenu l'un des principaux membres d'un groupe de six autres officiers tout aussi jeunes, qui ont renversé le président Joseph Saidu Momoh lors du coup d'État militaire du 29 avril 1992.

Ils ont établi une junte militaire appelée le Conseil national provisoire de gouvernement (NPRC).

Le jeune officier militaire, né le 26 avril 1967 à Freetown, en Sierra Leone, et s'étant enrôlé dans les Forces militaires de la République de Sierra Leone (RSLMF), n'avait probablement jamais imaginé être le plus jeune dirigeant au monde et dirigeant fondateur du NPRC. à l'âge de 25 ans.

Les événements qui se sont déroulés lui ont valu ces énormes opportunités.

Le jeune ambitieux Strasser avait ensuite été envoyé dans le district oriental de Kailahun pour faire face à une rébellion et à une insurrection dirigées par un ancien caporal de l'armée qui luttait contre le gouvernement légitime de Momoh.

Alors que les choses se sont réchauffées sur le front de guerre, Strasser et ses collègues soldats ont manqué de fournitures telles que des bottes et d'autres équipements militaires nécessaires.

Leurs nombreux appels au gouvernement sierra-léonais pour leur obtenir ces articles sont tombés dans l'oreille d'un sourd, conjugués au retard fréquent de leurs salaires.

Le 29 avril 1992, Strasser a conduit une équipe de jeunes soldats à marcher en tenue de combat de Kailahun à la State House pour protester contre leurs conditions.

Les rapports indiquent que l'apparition des soldats dans la capitale a choqué beaucoup, le président Momoh ayant même été contraint de fuir le pays pour s'exiler à Conakry, en Guinée.

Valentine Strasser au pouvoir — L'Avant-garde patriotique

Cela a créé un vide du pouvoir, et Strasser et ses hommes en ont profité pour s'emparer du pouvoir, former le NPRC et faire de Strasser son leader et chef d'État.

Les jeunes étaient tellement ravis d'avoir Strasser au pouvoir, avec la conviction qu'il était venu se battre pour leur cause.

La jeunesse de Strasser, cependant, est devenue son destin, selon les dossiers.

Juste après son arrivée au pouvoir, il a poursuivi la guerre des rebelles contre le chef rebelle Foday Sankoh et en a fait l'une de ses principales priorités. Mais il n'a pas réussi.

Il a en outre été accusé d'avoir tué 29 Sierra-Léonais non armés six mois après son arrivée au pouvoir, ainsi que d'avoir torturé plusieurs autres civils non armés.


Dossiers fonciers pour le comté de Bucks PA

Ces pages comprennent des instructions sur la façon de rechercher les documents et un historique abrégé du premier processus d'enregistrement des transactions foncières.

Demandes de mandats 1737-48 Bureau of Land à Dauphin Co PA

9 janvier 1746- Patrick CONDON et John LEFEVER 25 a. sur la branche nord du Delaware de l'autre côté des Blue Mountains, comté de Bucks. PR

7 janvier 1746 David BILLMAN 100a attenant à Hans Adam ROMICK et Erhart TYSSLEMAN à Allen___Phil Co . PR

31 mars 1746 James WALLING 50 a. attenant ou à proximité de la parcelle de terrain arpentée à l'usage des propriétés sur le ruisseau Sambos dans le canton de Smithfield, Bucks Co. RP

5 avril 1746 James McCARTY 25 a. attenant à Silas McCARTY à Richland twp sur une succursale de ___schon à Bucks Co. RP

8 avril 1746 Robert HARNAH ? 100 a. ____ligne____dans Smithfield Bucks Co. RP

8 avril 1746 Jérémie WILLIAMS 20 a. attenant à son autre terrain à Nockamixon dans Bucks Co. RP

2 avril 1746 Jacob CRIEST 50 a. à Rockhill twp près de Adam SHEAVER's Mill attenant à Peter LETHERMAN à Bucks Co. RP

1er avril 1746 Johannes APPLE 23 a. attenant à son autre Land ?Yerick DRONE ? Anneau? Erd ? chez Saucon à Bucks Co. RP

4 avril 1746 Peter HOFFMAN 50 a. jouxtant Solomon JENNY, Nicholas DOLL près de Lehigh Hill à Bucks Co PA RP

10 avril 1746 Bernard STRAUB 25 a. attenant au sien à Saucon dans Bucks Co. RP

16 avril 1746 Henri SCHLEYSORN 100a. y compris 2 petites améliorations que Reeser à Hans SHUCK ont supposé apporter à Durham twp, Bucks Co RP

19 avril 1746 John SHOCK/SHOEK ? 100a entre Nathaniel GRI_LIG ?INES et Jacob REESERS à ou près de Durham ou Durtians dans Bucks Co. RP

22 avril 1746 Adam REESER 50 a. y compris une petite amélioration à environ 4 milles de Durham en attenant à Frederick BRETSMAN? dans Bucks Co. RP

22 avril 1746 Mathias GRUGH 50 a. y compris une petite amélioration attenante au terrain ci-dessus d'Adam REESER à Bucks Co. RP

22 avril 1746 Markin SNYDER/SNYTHER 75 a. jouxtant Frederick WEAVER et Hans ROODROCKIN dans Upper Sacoon Bucks Co à partir du 1er mars 1741. RP

23 avril 1746 Adam THROLINGER 50 a. attenant à Michael DUNN et Tobias WEAVER sur Lehigh Hill à Bucks Co. RP

23 avril 1746 Jacob FRELY 100 a. attenant à son autre terrain à Nockamixon, Bucks Co

23 avril 1746 John Michael KEIBER 50 a. attenant au terrain Everard COPES dans le twp d'Upper Milford à Bucks Co.

23 avril 1746 John RO__ROCK 30 a. attenant à George FROM et Christian RIORGER à Saucon dans Bucks Co.

10 juin 1746 William ZIMMER 100 a. attenant à Leonard STEININGHER à Maccungy Buck Co.

10 juin Adam EBERLEY 50 a. attenant à Greer SHULK à Macoungy, Bucks Co.

11 juin 1746 Frederick SHEAVER 100a attenant à Mathias SNYDER près de Lehigh à Sacoony dans Bucks Co.

12 juin 1746 Jean MIRCKEL 100a. attenant à George HAWNE dans Maccungy Bucks Co accordé par mandat du 14 janvier 1737 à Henry WRECK.

16 juin James HUTCHINSON 150 a. à environ 4 miles de Nazareth au-dessus de Forks of the Delaware à Plain sur la branche principale de Monocacy à Bucks Co.

c'est un bord courbé et ne peut pas lire la date ou le nom ou les acres. au lieu dit Cow Yard mitoyen ou près de James LAWRENCE près de la tête de Tennicam ? Creek à Bucks Co.

14 août 1746 Johannes APPLE 25 a. attenant à Tobias BALL et Martin SNYDER à Saucon à Bucks Co. RP

13 août 1746 Johannes MUCK 150 a. mitoyen Henry BAYER à Andelanny ? Creek près des Blue Mountains à Bucks Co. RP

4 août 1746 Thomas CLARKE 50 a. attenant à Herman DECKER au pied des Blue Mountains près de Forks of the Delaware à Bucks Co RP

14 août 1746 Jacob MEILLEUR 50 a. jouxtant la terre de son père Jeremiah BEST près de la branche ouest du Delaware à Bucks anciennement accordé par mandat du 13 mai 1743 à ce Jeremiah BEST qui ayant perdu l'arpentage est à faire pour son fils, Jacob BEST. PR

22 août 1746 Henry FRANKS 25 a. attenant à Christopher FRANK près des Blue Mountains à Bucks Co. RP

26 août 1746 Adam SHEAVER 100a. en 2 lieux mitoyen à Martin BOMBERGER et Sebastain KNOUSE ? près de Leheigh Creek à Bucks Co. RP

27 août 1746 Jacob KLOTZ 26 a. attenant à John LASHER ? et Michael REISHEL dans Maccungie twp, Bucks Co. RP

? Août 1746 John GESEL 30 a. attenant à John SHLYVER dans le twp d'Upper Milford, Bucks Co RP

25 août 1746 Cadwalder EVANS 400a sur le ruisseau McMICHAELS au-dessus des Blue Mountains à Bucks Co.

30 août 1746 Nicholas GRATUIT 50 a. attenant à Henry HAWSER et Lawrence FREE près de Maccangie dans Bucks Co. RP

2 septembre 1746 Jacob BOYER 20 a. attenant à ses autres terres à Rich Valley dans Bucks Co - à partir du 1er mars 1738 RP

9 ? 1746 Laurent _RUI__ON, 50 a. attenant près de Jacob REES à Tohickon à Bucks Co RP

1er octobre 1746 Henry REEDER 25 a. attenant à Mathias REEL et Henry JACOB dans Saucon twp , Bucks Co RP

2 octobre 1746 Frédéric SNEIDER 25 a. attenant aux Blue Mountains à Heidleberg, Bucks Co. RP

3 octobre 1746 Valentine STEINMASSER/STEINMAFSER 25 a. attenant à son autre terrain et à celui de Henry TAYLOR sur Lehigh Hill Bucks Co. RP

3 octobre 1746 Simon HEILLER 25 a. sur Lehigh Hill, Bucks Co RP

10 oct. 1746 Felix McGEE ayant cédé son droit à son mandat du 22 juillet 1745 pour 60 a. à Bryan CONOLLY, vous devez lui faire le retour en conséquence. PR

10 octobre 1746 Bryan CONOLLY 88 a. à Tohicon Creek, Bucks Co

13 octobre 1746 George SNYDER 80 a. attenant à Valentine WINGER/ULINGER ? dans le canton de Saucon, Bucks Co. JC

13 octobre 1746 Jost Henry SASAMANHOUSEN? 50 a. entre Peter TRAXLER et Nichoas

HARMONIE à McCungie, Bucks co.

13 octobre 1746 Peter SHEAMOOR 60 a. attenant à Baltzer BOYLES et William MURRAYS à Upper Saucon, Bucks Co. signé pour RP par JC.

14 octobre -Henry BON 50 a. jouxtant Jane FLESTEIN et Jacob TUREDER Lehigh Hill à Saucon twp Bucks Co. JC

14 octobre -Johannes ERNHART 100 a. adj. Johannes WEBBER près de John George GRUNNER's et des Blue Mountains à Bucks Co. BC pour JC

15 oct- Woolrick MOYER 100 a. Pied de Lehigh Hill de l'autre côté de Bachboony Creek Bucks Co. pour RP par JC

15 oct-Henry RUDOLPH 50 a. entre Adam SCHOOLER et Johannes BUMGRERCER/BUMGARDNER ? à Upper Milford twp Bucks Co. JC

19 oct.- Andrea SEAFOSS 100a adj. Christian STONEBACK & Casper COLB sur la succursale de Tohichon Bucks Co. WP

23 octobre - John Gerhar WEISS 150 a. adj. La terre de Fredrik SNEYDER près des Blue Mountains Bucks Co. William Parsons

29 octobre - George HALNECKER 50 a. adj. Adam SCHOOLER et John BOMGARDNER à Upper Milford, Bucks Co. WP

29 oct- Fredrick DERFLINGER 50 a adj. Michal SMITH et Adam WARNER à Upper Milford, Bucks Co. WP

28 octobre - Gedy KRIM 100 a. adj. sa terre à la terre de Yost HENRY à Macungie dans Bucks Co depuis le 1er mars 1740 WP

25 octobre - Jacob HOOBLER 25 a. adj. son autre terrain à Milford twp, Bucks Co. WP

27 octobre - Georges LECTY ? 50 a. adj. Henry SCHLYDORN et Adam LECTY ?/TEETY ? près des Blue Mountains, Bucks Co. WP

28 octobre - George STEINIGER 25 a. adj. à son autre terrain près du terrain Adam COUGHS à Macungie Bucks Co. WP

4 novembre - Henry SHULT 50 a. adj. Hugh WILSON's Line au-dessus de la fourche du Delaware près des Blue Mountains Bucks Co. RP

11 novembre- Nicholas KERN 25 a. à environ 4 miles de son autre terre de l'autre côté de Blue Mountains, Bucks Co. RP

12 novembre - Phila. Jacob CHAUSSIER 25 a. adj. Henry CHRISTMAN et Henry MEYERS atterrissent dans ou près de Macungie Bucks Co. WP

27 novembre -Peter DOLL 50 a. adj. ou près de William TEETER sur Branch of LOGHY? Creek dans le comté de Bucks. WP

3 déc. Daniel MICHELLER 50 a. adj. Jacob SHEFFER près de LOGHY, Bucks Co. WP

8 décembre - Michael BEST? 184 a. près de Cooks Creek à Springfield twp Bucks Co. interrogé pour Michael BOOT/BOOK JINSON ? par mandat du 19 janvier 1737 mais non conforme. WP

22 janvier - Manus DEKER 100 a. près des Blue Mountains dans la fourche du Delaware, Bucks co. accordé par mandat le 10 janvier 1744 à Jeremiah BEST qui l'a déclaré forfait.

22 janvier Casper DOLL 150 a. la partie restante de ce qui précède 250 a. accordé à Jeremiah BEST près des Blue Mountains à Forks of Delaware, Bucks co. Enquêtes retournées à MD et Casper DOLL avobe. PR

5 février - David CARR 50 a. adj. Thomas HUTCHINSON sur la tête de Manakasie au-dessus de Forks of Delaware, Bucks Co.

5 février - Mathias PECKSEEK ? 100 a. adj. Fesber HOLLWAY et George CLINGMAN en partie à Allemingle, Bucks Co. RP

5 février - Frederick CHOLL 50 a. en deux parcelles adj. et près du pays de Balzer ZANS/TANS/FANS/SANS/LANS ? et Philip BEHME dans le canton de Lower Saucon, Bucks Co.

5 février Frederick CHOLL 40 a. adj. Philip BEHME à Lower Saucon twp, Bucks Co. RP

10 février - George HOFFMAN 25 a. adj. John HELSRICH et Lodonwick ENGLEHORT sur Lehigh Hill, Macungie, Bucks Co. RP

13 fév Mathias KERR 25 a. près de Hans Teeter/Peeter ? HAUFFSON à Lehigh Hills à Lower Saucon à Bucks Co. RP

19 février Frederick WEAVER 40 a. adj. son autre terre par Peeter KOAFS et Tobias BALLS à Lower Saucon twp, Bucks Co. RP

15 février Peter CROWLL 25 a. adj. Jacob MOYER sur la ligne Macungie. Bucks Co. RP

23 fév Melchior BOYER 100a adj. Hans TEETER ? et Tobias BALL à Saucon twp, Bucks Co. RP

24 février George Michael KONTZ 50 a. adj. son autre terre sur une branche de Lehigh Creek à Bucks Co. RP

27 février- Peter DERR 50 a. en deux parcelles adj. Valentine SHECK et Peter TURNEY ? près de Maccungie, Bucks Co. RP

9 mars - John BOYL 125 a. adj. son autre terre et James HARTS à Plumsted twp à environ un mile de la bouche de Tohickon à Bucks Co. WP

9 mars - John HART 75 a. adj. La veuve McCREARY à Plumsted twp, Bucks Co.

4 mars Conrad WARTZ 10 a. adj. Conrad HESS et Leonard HERTZEL au-dessus de Forkd du Delaware à Bucks Co. afin d'y construire une "Maison de Réunion" à l'usage de la Congrégation Réformée des Calvanistes. PR

8 mars- Jacob RICHY? 25 a. adj. William ALBERT dans le twp de Sacoon, Bucks Co. RP

11 mars - Henry WEAVER 25 a. adj. ou près de son autre terrain à Lehigh Hills dans le twp de Saucon, Bucks Co. RP

Valentine JEUNE 25 a. adj. Philip TRAPPS atterrit à Saucon Bucks CoTobias WEAVER 25 a. sur Lehigh Hill à Saucon twp, Bucks Co. RP

(c'était sur le même bout de papier.)

12 mars- James HUEston 116 a. 140 perchoirs à Warrington, Bucks Co.

12 mars- William WALKER, Ephraim LEECH, William LEECH, John FULLERTON intérêt L80 avec intérêt et abandon de loyer annuel à partir du 17 juin 1746. Warrington, Bucks Co.

16 mars - Michael KOUGH 50 a. adj. John MOORE et un terrain arpenté jusqu'à M--IRISH à environ 6 miles au-delà de Durham, Bucks Co RP

17 mars- Nicholas SNYDER 50 a. adj. ____ IRLANDAIS près de Blue Mountains, Bucks Co RP

19 mars (coin déchiré) TIDD 100a. adj. ou près de son autre terrain sur Jones Creek à Dannsbury twp, Bucks Co RP

7 avril Jacob WINGHER 50 a. adj. Francis LEWIS et Joseph GROVES Mill à Three Miles Run à Bucks Co. pour l'utilisation du ________________________. PR

3 avril -Alexander GALBRAITH 100a. près de MEAR's Land au-dessus des fourches des Blue Mountains près de Quinten ? Creek Bucks Co. RP

2 avril - Thomas MORROW/MCCARROW ? 50 a. des branches de Smallys Creek à un endroit appelé Bear Swamp près des Blue Mountains, Bucks Co. RP

1 avr- George NONGESSER 50 a en deux parcelles adj. ou près de son autre terrain à Allemingle près des Blue Mountains, Bucks Co. RP

Voici une liste des mandats émis en l'absence de M. PARSON.

20 avril Joseph BOND 150 a. adj. John DENNIS et la loterie atterrissent en partie à Springfield twp, Bucks Co

25 avr Frédéric NICOME 50 a. adj. ses améliorations adj. John DENNIS à Springield twp à partir du 1er mars 1740.

29 avril Jacob SWARTZ 50 a. adj. c'est un autre terrain à Maccungie Bucks Co.

29 mai D___MECHLIN 11 a. adj. son autre terre à Upper Milford twp, Bucks. Co.

1er mai _____DALVEY ? 15 a. adj. son autre terre à Rockhill, Bucks Co.

9 mai Joseph DENNIS 50 a. adj. son autre terre près de Haycock à environ 5 milles de Durham, Bucks Co.

11 mai John Philip DeBARTHOLET 56 a. près de Tohichon Bucks Co accordé par un mandat le 14 janvier 1743 à Peter GRUBER qui a perdu.

11 mai Peter CRYLING 150 a à Upper Milford Bucks Co. accordé par mandat 11

Sept 1738 à Michael STOCKER qui a déclaré forfait.

13 mai -John BEES 25 a. adj. Frederick NICKAM à Springfield twp, Bucks Co.

10 mai Jacob SHRYSER 100a atterrit sur Great Lehigh près du terrain de Michael TOAPMAN et Adam DASHLER à Bucks Co.

15 mai Valentine THYER 100a à Great Swamp à Lower Milford Bucks Co.

16 mai Wm MACKELROY 40 un adj. George _______ et Coollan McSWARTZ près de Tohockon Creek, Bucks Co.

Tout ci-dessus signé par Richard Peters.

19 mai 1747 Larence REEMY 50 a. adj. sur HESSLEBERGHER ____________Bucks Co. RP

21 mai Patrick DEVENNY 50 a. en deux parcelles entre John LEFEVER et Peter MOMBOWER, Jotonums? Creek au-dessus de Forks of Delaware à Bucks Co. RP

23 mai- John LESTER 50 a. Haycock Run à Springfield, Bucks Co. RP

26 mai - George SALNEY ? 125 a.près de George WALLIN sur Brodereak Creek, Smithfield twp, Bucks WP

27 mai-Peter RABELL 50 a. où Yerick MILLER a présumé s'installer adj. Peter TRAXLER et Yost Henry SASMANHOUSE à Maccungie, Bucks Co. RP

28 mai- John PEARCE 50 a. où Francis JONES a présumé s'installer adj. Lynford LARDNER du côté nord vers le coin est sur les Blue Mountains, Bucks Co. RP

6 juin Jacob RICHARD 50 a. adj. Bernard STROUD et Christian KAUB dans Saucon twp, Bucks Co WP

?Juin Alexander GALBREATH 50 a. sur une branche d'Allegheny Creek au-dessus de Forks of Delaware, Bucks Co. RP

10 juin- John BEAR/BERR ? 50 a. à moins d'un mile de la ligne Andreas MEYERS à Maccungie, Bucks Co

10 juin -Jacob WAGENAR 25 a. adj. le tract ci-dessus de John BERRS près de Maccungie, Bucks Co. RP

12 juin- Valentin NICHOLA 25 a. adj. son autre terrain à Rockhill, Bucks Co. RP

19 juin Balthazer REESER/STEEVER ? 50 a. entre ________land et James O. SLOAN au-delà de Tohickon près de Bedminster, Bucks Co. RP

24 juin Wm McCAFERTY 25 a. adj. Matthew HUGHES et Joseph COOMBS sur Tohichon Creek, Bucks Co. RP

24 juin Jost FRIESBAUEGH 25 a. adj. Leanord SMITH au-dessus de Forks of Delaware, Bucks Co. RP

? Juillet George HOOD/ROOD ? 30 a. adj. Nicholas HESS & Joseph BLAIR à Springfield, Bucks Co RP

4 juillet George DESH 25 a. adj. terres autrefois concédées par mandat à George RIGHTER maintenant en sa possession et à Balzer STEVENS/STEVERS? à Springfield, Bucks Co. RP

7 juillet John RODARMELL 25 a. adj. Melchior SMITH et Jacob WAGENARS dans Maccungie dans Bucks Co. RP

17 juillet- Elias PEYDLEMAN 50 a. adj. Widow WILSON's, Casper WISTER et Samuel HILBOURN à Springfield twp à 3 miles de Durham Furnace à Bucks Co. RP.

20 juillet- Michael BUTTS 25 a. adj. son autre terre et James LOGANS à Springfield, Bucks Co.

24 juillet Abraham JONES 25 a. près d'un cours d'eau appelé Three Miles Run adj. William MILNOR au nord, Paul WALTER à l'est et les terres arpentées pour l'usage des propriétaires à Rockhill, Bucks Co. RP

27 juillet Andrew KAUFMAN 50 a. adj. un SHALLHAMER et Georges RAGGS à Heidelberg, Bucks Co. RP

5 août - Henry KEISTER 25 a. près de Christopher FRANCK et Henry FRANCK sur les Blue Mountains à Bucks Co. JC

10 août Wm Philips 10 a. adj. ses autres terres & Jno HUTCHINSON sur le S.E. Coin près de Tohichon à Bucks Co. JC

11 août Michael MILLER 50 a. adj. Conrad KRIM et Philip BOOGHER au dessus de Maxatwny dans Allemingle à Bucks Co. JC

11 août Jacob RODENBAUGH 25 a. adj. ou près de Stephen ACREMAN sur Little Haycock au-delà de Tohichon dans Bucks Co. JC

14 août- William GRAHAM 50 a. adj. Richard GRAHAM et la ligne de William MILLER sur Three Mile Run à Rockhill, Bucks Co. JC

15 août - Arpentage ou cause d'arpentage à l'usage des honorables propriétés 25 a. de terrain à Springfield twp adj. Joseph DENNIS et Michaell BUTTS, Bucks Co. RP

18 août- Peter OLDHEN 50 a adj. Elias HOYER et sur LETHERMAN à Springfield, Bucks Co. RP

19 août - Philip KRATCHER 50 a. adj. Sebastian GRANDIT ? et Jacob ERNHART sur Lehigh Hill, Bucks Co.

26 août -John STAND 50 a. entre deux Barren Hills près d'un HUTCHINSON, Bucks Co. RP

1er septembre-Jacob KLOTS 25 a. sur Lehigh Hill à environ un mile et 1/2 de son autre terrain près de Conrad WALDERMAN's/HALDERMAN's Settlement à Upper Milford, Bucks. PR

2 sept. Paul BERRINGHER 25 a. adj. son autre terre près de Smalleys Creek, Bucks Co. RP

4 sept. David GEDSY 25 a. Cedar Creek à Maccungie adj. la terre maintenant en sa possession anciennement concédée par mandat du 19 octobre 1739 à Daniel ZACHARIES, Bucks Co. RP

10 sept. Sebastian Henry KNAUP/KNAUFS ? 200a à Upper Milford, Bucks Co Survey Mandat du 18 novembre 1736 à George HOFFMAN qui a perdu son droit.

15 septembre - Jacob TAWBESPECK 50 a. en deux parcelles adj. Hans Nicholas KLEYN et Hans WEABER à Heidleberg, Bucks Co. RP

15 sept- Henry ROUTE 25 a. adj. John MERKLE & Teeter KRIM, Maccungie, Bucks Co RP

24 septembre Nicholas SNYDER 50 a. adj. Conrad MEERCOM de l'autre côté de la Lehigh sur les Blue Mountains, Bucks Co RP

? Sept Peter COUFACE/DOULFACE? 50 a. près d'Ulrick WILDS atterrir sur Ireton? Ruisseau, Bucks Co. RP

28 sept- Joseph HOUVY 26 a. au-dessus de Forks sur Lefevers Creek à Bucks Co. RP

30 sept- Frederick EVERHARD 20 a. adj. Sebastian MILLER sur Lehigh Creek, Bucks Co. RP

30 sept. -Leonard STONE 100a adj. Jacob MAWRER près de Lehigh Creek, Bucks Co. RP

3 novembre James MOORE 50 a. adj. tract de William ALLEN sur Little Lehigh Creek, Bucks Co. RP

4 novembre - Frederci MILLER 50 a. sur Hockyundocky Creek près de terre de Frederich ALTIMORE au pied des Blue Mountains le long de Forks of Delaware, RP

5 novembre - John Teeter/Peeter ? BOWMAN 40 a. adj. terre récemment arpentée à Leonard SMITH, maintenant en possession au-delà de Lehigh Creeks au-dessus de Forks of Delaware. PR

5 novembre Martin KOAGHER 50 a. adj. Hannes BROWN, Adam MAWRER à Heidleberg, Bucks Co. RP du 1er mars 1743.

7 nov. Daniel STOUT 20 a. des deux côtés du tract récemment arpenté à Jacob MOWRER maintenant en sa possession adj. Philip BEHME à Lower Saucon, Bucks Co RP

10 novembre- Ludwig LARUSH 30 a. près de Maccungie à moins de 800 mètres de la ligne Johannes BEAR à Bucks Co.

10 novembre - Lucwig LARUSH 25 a. près de Maccungie avec 1/2 mile de la ligne de Johannes BEAR à Bucks Co. RP

11 novembre- Peter MEZAMER 50 a. sur Lehigh Hill à environ 1/2 mile de son autre terrain à Upper Saucon, Bucks Co. RP

17 nov- Isabell McCREARY, veuve, au nom d'elle-même et Jennet et Elizabeth, deux de ses enfants par Joseph McCREARY son défunt mari, déc'd, 300 de terre à Plumsted twp, Bucks Co- autrefois arpenté à Thomas KNIGHT

par mandat du 23 avril 1735, maintenant vacant, RP

20 nov- Mathias BISHOFF/BISHOFS ? et Frans Michael BISHOFF 600 a. adj. les terres de Jacob SHEFFO_? et Rudolph ANDREAS à Maccungie, sur Little Lehigh Creek à Bucks Co.

20 novembre - Mathias BISHOFF & Frant Michael BISHOFF 200a. de Timberland à arpenter pratique pour les 600a._RP ci-dessus

25 novembre George CLAVELL 50 a. sur Bush Creek au-dessus de Forks of Delaware, Bucks Co. RP

23 novembre - Henry SELVIUS 60 a. adj. John STRALL derrière Blue Mountains, Bucks Co. RP

23 novembre- Adam FREEBAUCK 25 a. près de William PIPER et John RIMBERGER sur Indian Creek au-dessus de Forks of Delaware, Bucks Co. RP

23 nov. Henry BRUNNER 92 1/2 a. dans le canton d'Upper Saucon, Bucks Co a arpenté pour Joseph SAMUEL par le mandat du 4 octobre 1738, mais ledit Joseph SAMUEL ne s'est pas conformé. PR

25 novembre - John SCOTT 50 a. dans la branche d'Allegheny Creek près d'Alexander GALBREATHS au-dessus de Forks of Delaware, Bucks Co. RP

27 novembre -Philip DOWNY 25 a. adj. Michael BYSHEL/RYSHEL ? et Jacob HUBLER à Upper Milford twp, Bucks Co.

27 nov. Stephen TOPPERMOYER ? 25 a. adj. Jacob ARRÊTER/DERA ? et Michael STUMAN à Upper Milford, Bucks Co

27 nov. Stephen TOPPERMOYER ? 25 a. adj. Michael MOYER au même endroit.

9 déc. John FEHRST? 50 a. adj. Daniel LARICOME et Siméon Jacob TED ? dans le canton de Lower Saucon, Bucks Co. RP

Demandes d'arpentage en 1748.

3 janvier- Christopher OBLE 50 a. à partir de Mathias RIFFLE dans le comté de Maccungie Bucks Intérêt et quitter le loyer à partir du 1er mars 1745.RP

3 janvier -Christopher STITLER 25 a. commençant à Christopher OBLES atterrir à Maccungie dans le comté de Bucks.JC

11 janvier - Henry HOMEBRIGHT 150 a. dans le canton d'Upper Milford, Bucks Co. anciennement concédé par un mandat du 16 août 1738 à Samuel MOYER qui avait perdu son droit. L'enquête sur ordre de retour à l'usage d'Henry

18 janvier- Daniel KEIVER 50 a. adj. Henry KEEVER et John MILLER à Saucon twp Bucks Co PA. PR

18 janvier- Frederick KEIMER 25 a. adj John HELFONT et Jacob STREBY? à Upper Milford Bucks Co. RP

25 jan- Enquête ou cause d'être arpentée pour l'usage des honorables propriétaires- environ 180 acres dans les fourches de Neshaminy à Warwick twp adj. terre de Robert WALKER et John McCULLOCH Bucks Co et en faire retour

à la sec. bureau afin d'être d'accord avec John BAIRD pour la même chose. PR

25 janvier - Leanard SHLUZER 50 a. adj. Jacob SINKY/LINKY ? à environ 3 milles au-delà de Jordon Creek, Bucks Co. RP

25 janvier- Haunes SHNEIDER 25 a. adj. John WEAVER sur Jordon Creek, Bucks Co . PR

25 janvier- Daniel SHNEIDER 25 a. adj. Frederick SHNEIDER sur ou à proximité de Jordon Creek Bucks Co. RP

25 janvier- Daniel SHNEIDER 25 a. adj. Jacob HOBAUGH et Adam WINSS/WINFS près de son autre terrain à Jordan Creek, Bucks Co. RP

27 janvier- William CROOKS un mandat pour accepter un arpentage effectué par Nicholas SCULL en 1737 sur 150 a. sur Cooks Creek Bucks Co. Intérêt et quitter le loyer à partir du 27 septembre 1737 aux conditions communes. PR

27 janvier- Martin BOWER 30 a. adj. John Mercus RENNINGHERS à Rockhill twp, Bucks Co. JC

31 janvier - Abraham GOODING 25 a. à Nockamixon twp entre les terres de Conrad CUSTARD, Christian MILLER et Jacob TROMBURGH à Bucks Co. RP

24 mars - Hugh ORLTON 25 a. adj. William CROOKS et Richard AULL à Springfield twp Bucks Co. RP

25 mars - Jacob TENSLER ? 25 a. adj. son autre terre & John MCOLEHRICK? dans Saucon twp Bucks Co RP

25 mars -Fredrick HARTMAN 50 a. adj. George STOUT près de Lehigh Hill à Bucks Co. RP

4 avril - George LIPESBERGHER 25 a. adj. Henry SUNDOCK/LANDOCK près de Mascotawny, Bucks Co. RP

4 avril - Martin SWIZNER 100 a. adj. Peter BEAL et Jacob HANSTEDNER/HAUSTEDNER près de Mascatawny, Phil Co. RP

5 avril - James STERLING 50 a. adj. Abraham WILDERNESS et Isaiah BALDWIN à Bedminster, Bucks Co Interest and Quit Rent à partir de mars 1743. RP

5 avril - Conrad KRIM 50 a. adj. son autre terre et Adam McCINGHEL à Allemingle, Buck Co. RP

5 avril - Adam McCINGKEL 50 a. adj Conrad LEIB dans Allemingle Bucks Co. RP

5 avr- Mathias GISST/GIFFT 50 a. dans Allemingle adj. Adam MINGLE et Conrad LEIB dans Allemingle Bucks Co. RP

6 Avr- Débarquement de Samuel BEICHTEL Co. à Upper Milford Bucks Co. accordé par mandat du 16 août 1738 - Christopher LONG qui ayant perdu ses droits - revient à Samuel BEICHTEL. pour RP par JC

14 avr - Christian LAUBACH 50 a. adj. son autre terre et Nathaniel IRISH"S et Nicholas FRANTS à Lower Saucon, Bucks Co. RP

15 avril- Nicholas FRANTS 40 a. adj. Christian LAUBACH et Paul FRANTS à Lower Saucon, Bucks Co. JC

27 avril - John WOLFSHUESTER 50 a. adj. Mathias RISEL/RIFEL et Jacob RISEL/RIFEL et Jacob TANNER près de Maccungie, Bucks Co. RP

27 avril - John LICHTENWALNER 50 a. adj. son autre terrain à Maccungie Bucks Co RP

29 avril - Salomon JENNINGS 100 a. adj. Ligne John McMICHAELS sur le Brooks à Dansbury twp, Bucks Co. RP

4 mai- Henry BOYER 100 a. adj. Andreas KROTH au-dessus d'Allemingle près des Blue Mountains à Bucks Co. RP

4 mai- Frederick KERN 25 a. adj. Ulrich SENZINGER et George RECKS/REAKS près d'Allemingle, Bucks Co. RP

4 mai- Andreas SHUD?ER 25 a. adj. Ulrick SENZINGER près d'Allemingle et Frederick KERNS atterrissent à Bucks Co. RP

4 mai- Adam FULLER/FELLER ? 25 a. adj. Abraham RICHARD et John McCOY dans Lower Saucon Bucks Co. RP

5 mai- Bernard DERR 50 a. adj. Mathias OXE et Jacob BUFS/BUSS à un endroit appelé le Grand Marais à Upper Milford, Bucks Co. JC

5 mai- Jacob SHIMER 50 a. adj. son logement/forage ? Plantation à Saucony au-dessus de Forks of the Delaware à Bucks Co. RP

9 mai- Christian NOUVEAU VENU 25 a. adj. Samuel NEWCOMER et Balzer BOYL dans le twp Upper Saucon, Bucks Co. JC

10 mai- Henry FRANCIS 50 a. adj. Henry OSWALD près de Truckers Creek au pied des Blue Mountains à Bucks Co. RP

14 mai- Samuel NELSON 50 a. sur la branche de Quir ?on's Creek près de la terre d'Alexander GALBRAITH au-dessus de la fourche du Delaware à Bucks Co. RP

14 mai- Samuel MILLER 50 a. sur la branche d'Allegheny Creek au-dessus des fourches du Delaware à Bucks Co. RP

18 mai- Arnold BALLEIGEH 50 a. adj. son autre terre et un CLINGHEMAN et Casper SHULLMILLER/ TULLMILLER à Allemingle, Bucks Co. RP

18 mai- Arnold BALLEIGEH 50 a. entre ses autres terres et les terres arpentées pour les Propriétaires ? à Allemingle, Bucks Co. RP

18 mai- John AGHENAR 25 a. adj. Sebastian ROYER près de Lehigh à Bucks Co. RP

18 mai- arpentage ou cause d'être arpenté à l'usage des honorables propriétaires- 25 a. de terre adj. James VANZANT & Francis LEWIS à Rockhill twp, Bucks Co. et retour au bureau des secrétaires afin de se mettre d'accord avec Thomas BUNTING pour le même. PR

24 mai- Anthony ALBRIGHT 25 a. adj. Yost FULLER & George DEEDFS/DEEDSS? près de Lower Saucon twp, Bucks Co. RP

1er juin- Nicholas SNYDER 25 a. adj. Daniel IRISH parmi les Blue Mountains, Bucks Co. JC

3 juin -. olas WEISER 100 a. au-dessus de Forks of the Delaware au-delà de Blue Mountains, Bucks Co. RP

3 juin- Adam SNELL 100 a. au-dessus de Forks of the Delaware au-delà de Blue Mountains, Bucks Co. RP

3 juin- Richard PETERS 200 a. sur un ruisseau menant ___ ___ à environ un mile 1/2 de l'autre côté des lacunes de ___Mountain et à environ 4 miles d'Adam DEEDTS à Dansbury, Bucks Co. RP

3 juin- John McMICHAEL 100 a. adj. son autre terrain à Dansbury, Bucks Co. RP

3 juin- Daniel ROBERTS 200 a. autrefois à Smithfield mais maintenant à Dansbury, Bucks Co a accordé à John CLARKE par mandat le 12 octobre 1738 qui est vacant et l'arpentage a ordonné de revenir pour Daniel ROBERTS. PR

24 juin- Andreas FELTZINGER 25 a. adj. Joseph GR??F/GR??S à Saucon, Bucks Co. RP

25 juillet- Jacob STERNER 100 a. adj. terres de Nicholas STERNER un peu au-delà des Blue Mountains à Bucks Co. JC

25 juillet- Philip ERNHART 50 a. adj. At___g KNIFSEL/KNISSEL et Henry YOLE à Allemingle, Bucks Co. JC

27 juillet- Philip ERNHART 50 a. adj. AT___g KNIFSEL/KNISSEL et Henry YOLE à Allemingle, Bucks Co JC

4 août- Johann Nicholas SMITH 30 a. adj. George RUSH et William MURRAY à Mucungie, Bucks Co. RP

8 août- William SYLVIUS 50 a. adj. Nicholas PURGHER et Henry HOOVER sur les Blue Hills, Bucks Co.RP

9 août - John SIMMONS 100 a. près de George CUSTARD sur la branche ouest de Little Lehigh Creek, Bucks Co. RP

9 août - John COLE 100 a. près de George CUSTARD sur la branche ouest de Little Lehigh Creek, Bucks Co. RP

9 août - John COLE 100 a. près de George CUSTARD & la terre sur laquelle Joseph SEACOCK a présumé s'installer dans la branche ouest de Little Lehigh à Bucks Co. RP

10 août- Michael RYSSEL/RYFSEL 25 a. adj. John LESHER à Upper Milford twp, Bucks Co.RP

10 août- Hans Reinard DENNY 150 a. au-delà de Maccungie adj. Terre de Peter TRAXELL à Bucks Co. - anciennement concédée par mandat du 25 mai 1737 à Daniel RHODE qui ayant perdu son droit - l'arpentage est restitué

10 août- Survey for Honorable Proprietaries, vers 70 a. de terre adj. John . James BARBER, Margaret JOHNSON, Joshua WRIGHT à Bristol dans Bucks Co et font le retour afin de se mettre d'accord avec Mathew RUE Jun. pour la même chose. PR

10 août - John TRAXALL 50 a. adj. Nicholas SEAGER et Peter KOGHER près de Truckers Run sur Little Lehigh Bucks Co. RP

10 août- Godfreid JERVIS adj. Adam BLANK et Adam SHEAFER sur Lehigh Hill, Bucks CoGodfreid JERVIS 25 a. adj. son autre terrain à Lehigh, Bucks Co. RP

10 août - Abraham KNERR 50 a. adj. John BEARE et Conrad LEGHLIDER à environ 2 milles au-delà de la ligne Maccungie à Bucks Co.Abraham KNERR 25 a. adj. George AUBAUGH et Conrad LEGHLIDER près du tract ci-dessus au-delà de Maccungie dans Bucks Co. JC

17 août- Elias PAYNTER 100 a. adj. Lawrence SIMON et les Blue Mountains près de Lehigh, Bucks Co. JC

26 août- John JARRET 25 a. adj. La ligne de Jacob STREEVY dans Maccungie Bucks Co. RP

30 août- Conrad SCULP 60 a. adj. Jacob WERTZ et John MAYSFRECK ___ et Caspar WIRTOR à Maccungie, Bucks Co. RP

3 septembre - Frederick MICHAEL 50 a. à Allemingle, Bucks Co adj. Dauphin Co. RP

? Sep- William CLARKE 50 a. adj. Daniel BROADHEAD à Smithfield, Bucks Co. RP

15 sept- Samuel WILSON 50 a ___Samuel DEPUE et ____ _______M ? à Smithfield au-dessus de Blue Hills Bucks Co (je n'ai pas pu lire la plupart de celui-ci).

20 SEP- John SENSINGHER 100 a. adj. George WRE_AMONY __ Lehigh Hills, Bucks Co RP

5 sept. -Charles SHOULE 100 a. adj. terre de George LIVEBOUGH ? à Allemingle près des Blue Mountains, Bucks Co. RP

22 septembre - Michael STRAHL 25 a. près de Henry HOOL à Aquan___?C__?, au-dessus des fourches du Delaware à Bucks Co. RP

22 septembre - Andreas STRAHL 25 a. près de Michal NE___? et Jno KEIGG au même endroit que ci-dessus. PR

26 sep- Enquête ou cause aux propriétaires, -6- a. adj. Jacob PETER à Millford, Bucks Co afin d'être d'accord avec Anthony LIGHTLEY. PR

27 sept- Catherine ALBRECHT 250 a. sur la branche de Lehigh Creek à Bucks Co - arpenté à Joseph ALBRECHT par 2 mandats, à savoir, l'un du 2_ février 173_ et l'autre du 21 avril 1736 qui sont libérés par son non-respect des termes -

à restituer pour Catherine ALBRECHT

26 sept- Catherine ALBRECHT, veuve 50 a. sur Branch of Lehigh Creek dans Phil Co. Servi à Joseph ALBRECHT - le même que ci-dessus. PR

28 sept- Mathias RIFFLES 25 a. adj. son autre terrain à Maccungie, Bucks Co., RP

29 septembre - Joseph PETTY et William BEST 313 a. sur la succursale du Delaware à Bucks Co par mandat du 10 novembre 1737 à Ebenezer PETTY qui a perdu son droit. PR

3 octobre - John COOKS 20 a. adj. son autre terre entre 2 Barren Hills au-dessus des fourches du Delaware, Bucks Co. RP

4 oct- Mathias REEL 30 a. adj. Leonard HARTZEL et Andrea BRINCKER à Saucon, Bucks Co. JC

5 oct- Jacob ERNHART 25 a. adj. terres de Thomas HUTCHSON et David KARR sur Branch of Monahasie ? dans ou près de la circonscription de Mill Creek, Bucks Co. RP

6 oct- Robert LETTIMORE 50 a. adj. Thomas HUTCHISON et David KARR sur Branch of Monahasie ? dans ou près de la circonscription de Mill Creek, Bucks Co. RP

12 oct- Leonard KERSNER 50 a. adj. Guillaume BYW_LL ?? au-dessus de Forks of the Delaware, Bucks Co. RP

19 oct- Jacob BISHOFF 100 a. adj. George LEVETTS et Jacob BAUGHMAN sur ou près de Saucony Creek, Bucks Co. RP

20 oct- Henry KOON 25 a. adj. son terrain à Mcaungie, Bucks Co. JC

PA LAND RECORDS - 1749-50 - la plupart signés par Richard Peters et envoyés au

L'arpenteur général-Nicholas SCULL :

6 avril 1749 Thomas HURR? 25 acres à Upper Milford jouxtant son autre terrain à Bucks Co. Payez les intérêts et quittez le loyer à partir du 1er mars 1736.

10 avril 1749 Wm RICHE 50 a. attenant à son autre terrain au pied des Blue Mountains à Alemingle dans Bucks Co

10 avril 1749 Peter TRAXLER 50 a attenant aux terres de George SH__BAUGH, Frederich KIMA__et Jacob KATTENHIGHER dans le canton d'Upper Milford, Bucks Co.

10 avril 1749 Jacob WETZEL un mandat d'accepter un arpentage effectué sur 51 acres 39 perches à Upper Milford twp Bucks Co.

10 avril 1749 Thomas KURE ? 25 a. à Upper Milford twp Bucks Co attenant à ses autres terres . Intérêts et cessation de loyer à partir du 1er mars 1736.

10 avril 1749 Peter TRAXLE Philip TRAXLER 25 a adj.les terres de Peter et John TRAXLER dans Maccungie twp Bucks Co. Intérêt et quitter le loyer à partir du moment du règlement.

18 avril 1749 Aaron DUPUE 100 a. adj. sa plantation au nord et au sud à Smithfield twp Bucks Co.

" " Samuel DUPUE100 a. où Joseph HAINS fore et s'installe près de Nicholas DUPUE à Smithfield twp Bucks Co.

" " Boudarwine ? VANDERLEP 50 a. à moins d'un mille du tract Samuel DUPUE du 112 a. à Smithfield Bucks Co.

25 avril 1749 Jacob FED ou TED ? 40 acres dans 2 endroits à proximité sur Darham Road adj. ou près de son terrain par Peter AULT à Springfield twp, Bucks Co.

25 avril 1749 Nicholas CAMP 25 a. attenant au terrain Christian MILLERS à Allemingle dans Bucks Co. Envoyé à Nicholas SCULL par ordre du secrétaire John CALLAHAN.

25 avril 1749 Frederick CHOLL 50 a. entre une parcelle de ses terres et celles de Jacob FRY dans le canton de Lower SAUCON, Bucks Co. par ordre du Seretery John CALLAHAN à Nicholas SCULL S.G.

25 avril 1749 Martin ANDREAS 40 a. adj. John HILFRY ?, et Georg HOFFMAN dans

25 avril 1749 Jacob LOYOLEMAN 25 a. à Lower Saucon twp Bucks Co précédemment accordé par 3 bons de souscription à Valentine LOYALEMAN Viz. le 25 septembre 1738 pour 150 a. un autre du 20 mars 1739 pour 50 a. l'autre du 31 mai 1745 pour 15 a. qui sont maintenant vacants et l'ordre d'arpentage doit être enregistré à l'usage de Jacob LOYALEMAN. envoyé à Nicholas SCULL S.G. par ordre du Secrétaire John CALLAHAN.

25 avril 1749 John BARR 25 a. adj ses autres terres et Andreas MOYER près de Maccungie dans Bucks Co.

25 avril 1749 John FREEZ 100 a. près d'Urick MOYER entre Mahony Creek et les Blue Mountains à Bucks Co.

27 avril 1749 Nicholas KYSER 25 a. adj. Christian HOFFARD près de ses 50 a. tract ce jour qui lui a été accordé par mandat dans Maccungie in Bucks Co. par ordre du Secretery John CALLAHAN.

" " " Nicolas KYSER 50 a. près de Terre de Christian HOFFAND à Maccungie Bucks Co.

27 avril 1749 Nicholas BAUGH 40 a. adj. Edward BLANEY et ??HERLING à Bedminster, comté de Bucks. signé par Reichard Peters

7 juillet 1749 John LANDUS 25 a entre les terres de John ROADROCK ou REDCOATS et _______ __________deed________land à Leighigh in Bucks Co. signé par Richard Peters.

16 juillet 1749 John KEILER 80 a. par Loneyeh ? INGLEHART près de Milford twp bucks Co.

26 juillet 1749 Wilhelm MILLER 25 a. attenant à Conrad CASLOR à Norkan____twp Bucks Co.

26 juillet 1749 Stoffel BOOB 25 a. adj. les terres de Jacob KLOTZ et Gabriel KAFER ou KASAR dans Upper Milford Bucks Co.

29 juillet 1749 Adam SHEAFER 24 a. adj. George SHOEMAKER et Philip KRAHZER ? de Leheigh Hills, Bucks Co.

4 août 1749 Bernard PISBING ? 50 a. adj. William MOCKNEAR sur Musuijack? Creek à Milford twp Bucks Co.

8 août 1749 Owen REEZER 25 a adj. à son autre terrain à Upper Milford twp Bucks Co.

8 août 1749 Caspar WILHOUSER 25 a. adj. entre REEZER et Upper Milford twp Bucks Co.

8 août 1749 George ___________ pourrait être SEALER. 150 a. adj à Frederick ___________près des Blue Hills à Bucks Co.

9 août 1749 William MUCKLERRY 100 a adj l'autre terre, William Morris Conrad Custard William Mack près de Haycock Hill à Nockamixon twp Bucks

Co. (celui-ci était vraiment mélangé avec les noms.)

10 août 1749 Christian LOOTZ 5 a adj à Conrad BLAU__ sur les Blue Hills, Bucks Co.

15 août 1749 Peter TRAXLER 25 ans adj Peter HAWSE à Maccungie twp, Bucks Co.

15 août 1749 Peter TRAXLER 50 a. dj. Philip SMAYER et Adam THOMAS sur Maccungy Creek à Bucks Co.

15 août 1749 John TRAXLER 25 a. adj. Jacob WAGONAAR & Joseph ALBREIGHT à Maccungy twp Bucks co.

15 août 1749 Henry BOLLINGHER 50 a. adj. Jacob WAGONAAR & Michael KEICHTEL dans Maccungy Bucks Co

22 août 1749 Frederick ROBESON 25 a. près de Coff à Lanc. Co à Durham twp adj à Jacob NAMAC et Charles BRICK à Bucks Co. (difficile à lire)

23 août 1749 Baltzer HAMMOND 25 a près de Maccungy Bucks Co.

25 août 1749 Jonathan ROBESON 200 un adj aux terres de Dennis ONAN ?, John FAIT & terres arpentées pour Edm'd BLACKEY dans Bucks Co . rien à payer ________Robeson.

? Sep 1749 Henry KAUFMAN 100 a adj ______ _______ les Blue Mountains ou près d'Allen INGLES à Bucks co.

PA LAND RECORDS, pour 1749-50

14 septembre 1749 Hans George LIMMERMAN 100 a. adj. à Jacob LING à Allemingle twp près des Blue Mountains, Bucks Co.

? Sept 1749 Lynford LASDNER 100 un adj à sa propre terre en possession d'Adam TEEL sur les Barrens près de Growse Hall, Bucks co.

29 sept. Eintious SCARBOROUGH un mandat pour accepter un arpentage sur 200 a. dans le manoir des Highlands à Bucks Co.

5 octobre 1749 Jean RYSART 25 a. adj à Lands of one SHYMER sur Leheigh Hills, Bucks Co.

11 octobre 1749 Thomas PRIOR 145 a. sur les lignes de Plums______& Solebury twp à Bucks co. 100 a. où du mandat d'arpentage de 1735 et 45 a. par un autre mandat en date du 22 octobre 1741___________.

13 octobre 1749 Philip FLEXES 50 a. adj. à George SKEPACK, Jacob CASDENHIGHER & Philip TAWNY à Upper Milford, Bucks co.

14 octobre 1749 Jacob LEEZER 50 a adj. à John_afrid ALLEMIN, ___Creek à Bucks Co.

14 octobre 1749 James HUTCHINSON 40 a près de son autre terrain dans ou près de Blue Hill dans Bucks Co.

" " " James HUTCHINSON 50 a. près de John COOKS _ 4 _ de ce côté de Blue Hill, Bucks Co.

16 oct. 1749 Lawrence DEICHETS 50 a adj. à Frederick SCULL & Jacob FRY dans saucon twp , Bucks Co. note : Si Leuce est désireux de faire savoir à Lawrence si la terre n'est pas occupée par SCULL ou FRY car je ne peux pas le trouver dans mon livre. signé : Richard PETERS.

16 octobre 1749 John CULP 50 a Blue Hills près de Jacob HOWES ou HOWER à 1 mile de Schylkul, Phil. Co.

3 janvier 1750 Frederick BOOMICH 20 un adj à Christian ROAD & son autre terre à Maccungy.

15 février 1750 J___ WEAVER 10 a. adj à son autre terrain & par Peter MIFFOMER ou MISSOMER à Saucqon twp Bucks Co.

15 février 1750 Peter LONGABERGER 25 a. par Jacob HERMAN & John APPLE à Saucon twp, Bucks co.

DEMANDES DE MANDATS 1751

25 mars Abraham DAWES 200a. Côté nord de Blue Hills sur le Old Indian Path qui mène de Indian FATAMYS à Smithfield dans Bucks Co . Pour RP de Robert LEVERS/SEVERS.

26 mars Peter HAWSE 25 a. attenant au terrain de Peter TRAXELLERS à Maccungie, Bucks Co. RL

26 mars Ulrick ASNOR 25 a. adj. terre de Peter GRUBB et Peter TRAXEL dans Bucks Co. RP by RL

27 mars Godfrey KNOUSE 50 a. adj. son autre terre à Bucks Co. Nicholas SCULL arpenteur général

28 mars Adam CLINE 50 a. adj. André ALPBAUGH ? et Michael EVERT à Maccungie, arpenteur général de Bucks Co Nich SCULL.

? Mai Wm DIEL 25 a. adj. Bartle LANSTREES ?/LANGTREES ?, David MERKS à Nockamixon, Bucks co. RL

2 mai Isaac MILLER 100a environ un mile en dessous de Solomon JENNY'S sur Pocho Pocho? ruisseau, Bucks Co. RL

4 mai William MILLER 40 a. adj. Thomas MILLER au-dessus de Forks of Delaware sur Quanton ?Creek, Bucks Co. RL

4 mai John MILLER 30 a. adj. à son autre terre sur le N.W. et N.E. therof côtés sur une branche de Smalley's Creek au-dessus de Forks of Delaware, Bucks Co. RL

9 mai Conrad YOST 25 a. adj. Christopher OBLE, Mathias RIFFLE près de Maccungie, Bucks Co. RP

11 mai Jacob MATHIAS 25 adj. Nicholas BREDER sur une petite course à Allemingle, Bucks co.

11 mai Jacob MATHIAS 25 a. adj. à Nicholas BREDER environ 40 perches d'autres terres lui ont été concédées ce jour. Allemingle , Bucks Co. RP

15 mai Henry PETER 50 a. adj. Andreas WEILS_ _? et Andreas RESIN dans Allemingle Bucks. PR

? Mai Conrad JACOBY 20 a. adj. Jacob ________ ?, Felty NICHOLAS sur Tohichon Creek, Bucks Co. RP

21 mai Adolphe SCHOOLHOOVER 100a. adj. William ALLEN à Ma__ink ? Bucks Co.RP

21 mai Joseph SAAWINGE 100 a. adj. son autre terre à Niciscty ?, Bucks co RP

21 mai Garret BRINK ? 50 a. dans Brinks Creek adj. par d'autres terres en _____? Bucks Co.RP

22 mai George OVERPECK 112 a. sur la branche nord-ouest de Tennicum ?Creek, arpenté à William BRITTON par mandat le 13 octobre 1741 qui est confisqué. Bucks Co. RP

23 mai Richard ILIFF/HIFF ?? 25 a. Nichamixon, Bucks Co. RP

23 mai Henry KOON 125 a. Cedar Creek à Bucks arpenté à William PHILIPS par 2 mandats - en date du 24 août 1737 100a/ 16 septembre 1738 50 a. les deux sont perdus. PR

23 mai Richard ILIFF/HIFF ?? 50 a. adj. Jeremiah WILLIAM à Nockamixon, Bucks Co. RP

25 mai Jacob RYHART 25 a. adj. Jacob WERTZ, Jacob YUNT/YUNS près de Lehigh dans Bucks Co.

23 mai Teeter/Peeter BOWMAN 100a adj. Michel EVERARD ? au-dessus de Maccungie, Bucks Co. RP

31 mai George MYNHEER 100a. par John NICHOL sur Blue Mountains à environ 12 milles de Durham Iron Works, Bucks Co.

31 mai George MYNHEER 50 a. plus adj. à John MYNHEER près d'autres terres qui lui ont été concédées aujourd'hui. PR

31 mai Stephen ACKERMAN 40 a. adj. Joseph DENNIS et son autre terrain sur Haycock, Bucks Co RP

8 juin James EGGLSON 110 1/2 a. près de la terre de George BERRINGER sur la Blue Hills Bucks Co arpentée à Paul BERRINGER par mandat le 18 octobre 1745 mais confisquée. RL

15 juin Derrick JONES 40 a. adj. Thomas MILLER au-dessus de Forks of Delaware, Bucks Co. à moins de 5 miles de Nasareth. RL

20 juin Casper WISTAR 750 a. en 2 parcelles adj. son autre terre à Magongue Bucks Co

20 juin Casper WISTAR 50 a. adj. son autre terrain sur celui d'Ingeippelan ? Creek, Bucks co. RL

20 juin Hugh GARSTON 50 a. à 2 places adj. ses autres terres au-dessus de Forks of Delaware sur les branches de Smalleys Creek, Bucks Co.

20 juin William GARSTON 20 a. autre terre au Con___thereof sur une petite branche de Smalley's Creek au-dessus de Forks of Delaware, Bucks Co. RL

21 juin Marc CHREIST 100 a. environ 14 milles au-dessus de George CUSTARS sur Lizard Creek, Bucks Co.

25 juin Thomas MILLER 100 a. à 2 places adj. à sa propre terre sur le N. et S.W. côtés de celui-ci sur Quantan? Creek au-dessus de Forks of Delaware, Bucks Co. RP

5 juillet Benjamin PARVIN ? 150 a. sur les eaux de Tomawguay? Creek comprenant un endroit où un Indien vient de planter du maïs à Bucks Co. RP

17 juillet Nicolas BREDER 50 a. adj. à Adam KERRINGER/HERRINGER et Peter HERBERT à Allemingle, Bucks Co.

17 juillet 25 a. adj. à Adam KERRINGER/HERRINGER dans Allemingle Bucks Co. RP

20 juillet George MOYER 25 a. adj. Henri LOD___ ? et George BONES ? sur les Blue Mountains, Bucks Co RP

24 juillet Nicholas FRANTZ 50 a. adj. Castter HINER ? et Anthony LARK à Lower Saucon, Bucks Co. PA RP

? Juillet Philip HANDSOCK mandat d'accepter un sondage fait par Edwar________ ? en l'an 1740 le 102 a. à Upper Milford, Bucks Co 1er mars 1739. RP

31 juillet Michael HELLER 250 a. Saucon Creek, Bucks co. accordé à Nicholas WALKER par 2 mandats/ en date du 1er décembre 1737 pour 150 a. / du 23 janvier 1737 pour 100 a. les mandats sont annulés. PR

2 août Hans George ZIMMERMAN 50 a. adj. ____PITTINBENDER dans les Minesincks, Bucks Co.FP

? Août Hans George ZIMMERMAN 25 a. adj. à son autre terrain à Allemingle Bucks Co. RP

6 août Paul FRANTZ 40 a. adj. à Christian LOWBACH et Joseph GROVE à Lower Saucon, Bucks Co. RP

7 août James HYNDSHANT 50 a. adj. son autre terre et celle de John HONEY sur le coin N.W. de celle-ci (où se trouvent les moulins), Smithfield, Bucks Co. RP

7 août Christian LOWBACH 25 a. adj. son autre terre et Mathias REIGLE dans le canton de Lower Saucon, Bucks Co. RP

7 août Ruben JENNINGS 50 a. adj. Solomon JENNINGS aver les Blue Hills, Bucks Co. RP

8 août John YEAGER 50 a. adj. Johannes __PETTENBENDER sur les collines, Bucks co RP

8 août Christian LOWBACH 25 a. adj. Hans Nicholas FRANTZ et Anthony LARK à Lower Saucon, Bucks Co. (accord avec Hans Nicholas FRANTZ. RP

9 août William COMOCK 25 a. adj. James CARUTHERS au-dessus de Fork of Delaware, Bucks Co. RP

14 août Thomas SELLEMAN 50 a. par son autre terre au-dessus de Forks of Delaware, Bucks Co RP

15 août Joseph LEACOCK 50 a. adj. Paul CUSTOR, Mark CHREIST sur les Blue Hills, Bucks Co. RP

14 août Ambroise RAMILLE 25 a. adj. George REX et Jacob HEVELFINGER à Heidelberg, Bucks Co. RP

14 août William PHILIPS 50 a. adj. un ACKERMAN -Haycock Run, Bucks Co.

14 août William PHILIPS 50 a. à environ 12 miles de l'autre terre, Bucks Co. RP

14 août Alexander GALBREATH 25 a adj. sur son propre terrain du côté est de celui de Quarsan ? Creek près de Forks of Delaware, Bucks Co. RP

14 août Alexander MILLER 25 a. adj. à son autre terre à Cla__ ?? Tree Valley au-dessus de Forks of Delaware, Bucks Co RP

14 août Elias HEESLER 30 a. adj. Jacob HUGER et Pierre ? LERGH ? dans saucon twp, Bucks Co RP

16 août Philip SCHLOUGH 25 a. entre George HERTZELL et Andreas BRINGER à Lower Saucon, Bucks Co. RP

16 août Philip BUSSARD 100 a. adj. Edward FARMARS à Smithfield, Bucks Co. RP

16 août Felty MOK 50 a. adj. Walker MILLER, à 1,6 km des Bucks Hills, Bucks Co. RP

16 août John MOORE 50 a. adj. feu Edwin FARMAR à Smithfield, Bucks co.

17 août Henry ACKER, Henry KELLER, christian STONEBACK- 25 a. adj. Lodowich WILLHAMMER, Adam PEYSAR, _____HEDERICK à Bedminster, Bucks Co. RP

20 août Jacob MINEUR 100a. près de John MOORZ ? à Smithfield, Bucks Co. RP

21 août John RHor K_____? 25 a par ses propres terres et Thomas CLARK sur LEFEVER's Creek au-dessus des Blue Mountains, Bucks Co.

21 août idem (ne pouvait pas lire) par William DORRE___ et Thomas CLARK sur LeFEVER's Creek, Bucks Co.

21 août Thomas CLARK 25 a. adj. son propre terrain à 1/2 mile de la tête du ruisseau LeFEVRE, Bucks Co.

21 août William BRAND 25 a. par Anthony LARK et Frederick SCHOLL à Lower Saucon, Bucks Co. RP

21 août Baltzar HAMMAN 100 a à Maccungy, Bucks Co arpenté à William ZIMMER par mandat 10 juin 1746 mais confisqué.

21 août Baltzar HAMMAN 25 a. adj. sa propre terre et Adam HEBERLEY près de Maccungy Bucks Co RP

21 août John MILLER 50 a. adj. Jacob ROOD sur les Blue Hills, Bucks Co RP

22 août George GLASSBREANER 100a adj George SEROM? et Jacob DENNIS au Liban twp Lanc. PR

23 août John GARRET 25 a. attenant à Peter SCHWAGER ? et Jacob HOOVER Milford twp, Bucks Co RP

26 août Félix MATSINGER 25 a. adj. Jacob MOYER Junr ? et Henry FRANTZ Heidelberg twp, Bucks RP

29 août Henry KLEIN 20 a. adj. John RAY et Thomas BLAIR Springfield twp Bucks RP

2 septembre John Jacob TEMPLER 25 a. adj. Henri CAP/CAS ? et Philip KRATZER Macongy, Bucks RP

5 septembre Nicholas YEISLY 50 a. adj. ou à proximité des terres concédées ce jour à William PLUMSTED sur Blue Mountains à Bucks RP

5 sept. William PLUMSTED Esq. 50 a. près de William PARSONS et Frederick HAYS sur Blue Mountains à Bucks Co. RP

11 sept James MERVIN Sr. 60 a. adj. Lawrence GROWDON et des terres appartenant à feu Abram TENNIS ? dec'd à Rockhill. PR

? Sept Lodowick HELLER 25 a. adj. David OWEN et Simon HELLER dans Lower Saucon, Bucks Co RP

12 sept. Peter LIBÉRÉ 50 a. adj. John REYNBERGS, George ROME et Robert McCLELLAN près de Leheigh au-dessus de Forks of Delaware, Bucks Co. RP

14 sept James MORDEN 20 a. adj John SCOTT et Hemlock FALL au-dessus des fourches du Delaware, Bucks Co. RP

14 sept James MORDEN 20 a. près d'autres terres qui lui ont été concédées ce jour-là au-dessus des Forks of the Delaware, Bucks Co. RP

14 sept Benjamin LIGHTFOOT 150 a. sur Tomanguay ? y compris une petite branche ouest dudit ruisseau en dessous de la deuxième crête de collines dans Bucks Co. RP

15 sept. Francis PARVIN Jr. 150 a. adj. terre de Benjamin PARVIN au-delà de Second Ridge of Hills sur Tomauguay? Ruisseau, Bucks Co RP

17 sept. Abraham HEIDRIG 25 a. adj. son autre terre et Nicholas BACK à Bedminster twp, Bucks Co. RP

18 sept. François PARVIN 150 a. à Lancaster au-dessous d'un endroit appelé Spruce Hill Lanc. Cie RP

20 sept Jacob BOYER 170 a. et 112 perchoirs - 79 a. qui est situé sur une branche de la partie Rich Valley Creek à Phil. et une partie de Bucks Co ont été interrogés par George KERTZEL/HERTZEL ? par mandat 21 avril 1744 NS 28 . 112 perchoirs situés dans le canton de Rockhill dans Bucks Co. ont été arpentés à George KERTZEL par le mandat du 3 avril 1747, les deux mandats étant confisqués et les terres devant être restituées pour ledit Jacob BOYER séparément afin de distinguer la quantité contenue dans chaque comté. PR

??__________BYLE 25 a. adj. Jacob MOWRY et ses autres terres à Saucon twp, Bucks Co. RP

23 sept. Michael KINTZ 50 a. adj. Christopher FRANCK et Michael COSTER/COOLER ? sur une petite eau au-dessus de Blue Hills à Bucks Co. RP

23 septembre Peter FOX 50 a. adj. George RADROP et un COG dans le twp Upper Saucon, Bucks Co. RP

24 septembre Salomon JENNINGS 25 a. adj. 100a sondé pour Joh MILLER ? mais qui appartient maintenant audit Solomon JENNINGS, Bucks Co. RP

? Sept Christian ARGILE 50 a. adj. John McDOWELL sur les Blue Hills, Bucks Co. RP

? ________ sept. MACK 25 a. sur les Blue Hills Bucks ?? je ne peux pas tout lire..RP

26 sept Conrad RÉCOLTE ? 25 a. près de John SCHNEIDER et John Martin MOYER à environ 5 miles de Great Leheigh, Bucks Co. RP

? Sept Simon RUFFNER 25 a. adj. dans l'Indian Line et les sept cents acres au-dessus des fourches du Delaware près de Hochyondochy Creek, Bucks Co.

30 sept George ZIGLER 25 a. adj. Jacob BENDER ? et son autre terrain sur Truckers Creek ? près de Blue Mountains, Bucks Co. RP

2 octobre Christian SHUPPER 25 a. adj. Thomas WILLAN et George BOONE au-dessus de Forks of Delaware, Bucks Co. RP

2 octobre Nicolas BERGER 50 a. adj. Hans ___sur Pochs Pochto? Creek, Bucks Co. - de ne pas interférer avec les mandats déjà accordés. PR

2 octobre Christian LOWBACH 50 a. adj. Frederick SCHULL et Martin PICKLE à Lower Saucon, Bucks Co. RP

3 oct. Christopher PLUNCK 25 a. adj. Mathias LINER ? et Andreas CARBER dans Maccungy Bucks Co. RP

3 octobre George HAAK 25 a. adj. John BEAR et Thomas BEAR près de la Great Lehigh Bucks Co. RP

9 octobre Jacob WERT 25 a. adj. John ELFREE et Adam SHULER à Upper Milford, Bucks Co RP

9 oct. Hans GAVEL 25 a. adj. Philip KRATSER et Philip HAMMY à environ un mille et demi de Lehigh, Bucks Co.

9 octobre Michael BISSEL 25 a. adj. son autre terre et George SHOEMAKER à Maccungy twp, Bucks Co RP

9 oct. John BRITTAN 123 acres et 130 perches à Plumsted twp, Bucks Co. arpenté à Joseph TIDMAN par mandat 1735 mais confisqué. PR

11 octobre Paull FRANTZ 25 a. adj. Joseph GROVE à Lower Saucon, Bucks Co. RP

11 octobre Jonathan NELSON 25 a. adj. son autre terre sur Branch of Smalley's Creek, Bucks Co. Int. et Quittez le loyer comme son autre terre. PR

11 octobre John McFARREN 25 a. adj. son autre terre sur Branch of Aquarian? Creek, Bucks Co.

11 octobre John McFARREN 25 a. adj. son autre terre sur Branch of Allegheny Creek, Bucks Co.

11 octobre William McFARREN 50 a. adj. ou près de William GARSTON sur la branche de Cobus ? Creek Bucks Co. RP

11 oct. Rudolph EBERLY 25 a. adj. George HERTSELL et sur LEMMAN/SEMMAN ? à Lower Saucon, Bucks Co RP.

15 octobre Peter DICE 25 a.adj. autre terre et Jacob LEVITS dans le canton d'Upper Saucon, Bucks Co. RP

16 octobre John JENNINGS 50 a. sur les Blue Mountains, Bucks Co. RP

16 octobre John McMICHAEL 350 a. sur la route du Wyomink ? à environ 4 miles de la colline au-dessus des Blue Hills, nouvel achat. PR

Richard PETERS 100 a. adj. John McDONELS/McDOWELS ? lieu mais de dit Richard Peters à Smithfield, Bucks Co. RP

16 oct. John McMICHAEL 300a sur la fourche entre Bernard STROUDS et John HOWAYS Creek à environ 6 milles de la plantation STROUDS. Nouvel achat. Bucks Co. RP

16 octobre James HEYDSHAU ? 50 a. adj. le côté sud de son autre terre appelée Round Meadow, y compris une prairie à Smithfield, Bucks Co.

16 octobre James HEYDSHAW ? 50 a. 2 miles jusqu'au Small Bush Kiln où se trouve maintenant le moulin à Upper Smithfield, Bucks Co. RP

21 octobre Henry VANDYKE 25 a. adj. son autre terre et le lot de Robert LETTMANS et David CARRON une succursale sur Mou___ dans le canton de Millcreek, Bucks Co. RS.

22 octobre Jacob FERVER 25 a. adj. son autre terrain à Heidleberg, Bucks Co. RS

22 octobre Charles RUPERT 25 a. adj. Michael MOSER à Heidelberg twp, Bucks Co. RS

22 octobre Jacob GANGWEHR 25 a. à environ 1 mile de Jacob COG et Jacob WEAVER à Upper Saucon, Bucks Co. signé pour RP par RS

22 octobre George FREEMAN 25 a. adj. son autre terre et Anthony LERK et Michael LUTZ à Lower Saucon, Bucks Co.

23 octobre Jacob MORETZ 50 a. adj. Nicholas TAYLOR et Leonard LUTZ à 1 mile de Perkymie ? Ruisseau, Bucks Co. RS

Merci aux bénévoles qui ont contribué au projet GenWeb du comté de Bucks. Nancy Janyszeski


HATFIELD Généalogie

WikiTree est une communauté de généalogistes qui développe un arbre généalogique collaboratif de plus en plus précis et 100% gratuit pour tout le monde pour toujours. S'il vous plaît rejoignez-nous.

Veuillez vous joindre à nous pour collaborer sur les arbres généalogiques HATFIELD. Nous avons besoin de l'aide de bons généalogistes pour développer une complètement libre arbre généalogique partagé pour nous connecter tous.

AVIS DE CONFIDENTIALITÉ IMPORTANT ET AVIS DE NON-RESPONSABILITÉ : VOUS AVEZ LA RESPONSABILITÉ D'UTILISER LA PRUDENCE LORS DE LA DISTRIBUTION D'INFORMATIONS PRIVÉES. WIKITREE PROTEGE LES INFORMATIONS LES PLUS SENSIBLES, MAIS UNIQUEMENT DANS LA MESURE INDIQUÉE DANS LA CONDITIONS D'UTILISATION ET POLITIQUE DE CONFIDENTIALITÉ.


LAISSONS VOUS OFFRIR QUELQUE CHOSE DE DOUX

Framboises, fraises et une pincée de sel de mer

Chocolat Noir 70% République Dominicaine

Berry Bisous (Bee-ZOO) signifie Berry "Bisous" en français.


Fabriqué avec des fèves de cacao d'OKO Caribe, République Dominicaine, ce délicieux chocolat noir acidulé et fruité est disponible pour une durée limitée ! Fabriqué avec des framboises lyophilisées biologiques, des fraises et du sel de mer à la fleur de sel, cette barre se marie parfaitement avec une bouteille de votre champagne préféré !


VALENTINE CLOSE, MARCHAND POTTER ET SILEX

La Northern Ceramic Society (NCS) est un organisme de bienfaisance enregistré au Royaume-Uni (n° 287630), dont les objectifs sont l'avancement de l'éducation du public dans l'étude de l'histoire et de la fabrication de la poterie et de la porcelaine.

Ce site Web contient des versions numérisées du NCS Journal et du NCS Quarterly Newsletter, chacun publié pour la première fois en 1972. Les cinq dernières années de ces publications sont toujours en vente sur papier et seront progressivement ajoutées au site.

L'accès au site Web s'obtient en s'inscrivant d'abord sur le site, puis en achetant un abonnement. Avant de vous inscrire, vous pouvez essayer une recherche en utilisant le champ de recherche à droite de la page pour voir quel contenu il y a sur un sujet qui vous intéresse.

Inscription:

Pour vous inscrire, cliquez sur l'élément de menu en haut de la page. Il vous suffit de renseigner les champs obligatoires (saisir ncs sous "Affiliation") ainsi que l'adresse postale. Après l'inscription, dans Abonnements dans le menu de droite, cliquez sur En savoir plus pour être redirigé vers la page où vous pouvez acheter un abonnement.

Les membres à part entière de la Northern Ceramic Society paient des frais nominaux de 1,00 £ pour accéder à ce site Web et l'accès public est disponible pour les non-membres en achetant un abonnement pour un mois (15,00 £), six mois (30,00 £) ou un an (50,00 £) ). Ces frais sont conçus pour aider NCS à maintenir ses services de publication sur le Web. Devenir membre à part entière de NCS fournit également un accès individuel complet au service en ligne et coûte 32,00 £ par an pour les membres britanniques ou 42,00 £ pour les membres étrangers. Des adhésions conjointes sont disponibles Voir le lien "Rejoindre NCS" sur le côté droit de cette page ou en savoir plus sur NCS sur ce site Web. Les membres à part entière reçoivent des exemplaires papier de notre Journal annuel, le bulletin d'information, et peuvent participer à un certain nombre de réunions et d'événements spéciaux.

Visionnage sur tablette ou téléphone ?

Certains de nos fichiers PDF sont volumineux et peuvent prendre un certain temps à charger. Si les articles consultés ne s'affichent pas correctement, nous vous recommandons de télécharger le fichier PDF. Un lien pour ce faire apparaît au-dessus de l'article.


Le livre consultatif de la semaine des lecteurs

«DeLois habitait le pâté de maisons de la 142e rue et ne s'était jamais fait coiffer, et toutes les femmes du quartier se suçaient les dents pendant qu'elle passait. Ses cheveux croustillants scintillaient sous le soleil d'été alors que son gros ventre fier la faisait avancer dans le pâté de maisons pendant que je regardais, sans me soucier qu'elle soit ou non un poème.

Le classique d'Audre Lorde Zami : une nouvelle orthographe de mon nom est notre livre de la semaine.

“Zami. Un nom Carriacou pour les femmes qui travaillent ensemble en tant qu'amies et amantes. Riche de rythmes estivaux et urbains, de descriptions luxuriantes et d'un amour profond pour les femmes, la biomythographie de Lorde raconte l'histoire de la jeunesse et du passage à l'âge adulte d'une femme noire. dans les communautés lesbiennes des années 1950 à New York et au-delà. Comment sa voix est-elle devenue si puissante ? Quelles femmes ont inspiré la femme qu'elle est devenue ? « Zami » pose et répond à ces questions avec empathie, poésie et passion.

"Je l'aimais parce qu'elle bougeait comme si elle sentait qu'elle était quelqu'un de spécial, comme si elle était quelqu'un que j'aimerais connaître un jour. Elle bougeait comme je pensais que la mère de Dieu avait dû bouger, et ma mère, il était une fois, et un jour peut-être moi.

Livre de la semaine 7 juin

« Dans l'été, j'ai sombré. Dans les baies éclatantes de rouge et pleines des buissons. Dans les champignons qui poussent à l'ombre des arbres. Dans chaque arbre où j'ai coulé. Et j'ai pris conscience des caprices de mon cœur, des différents appétits que mon corps pouvait avoir : je voulais être à la fois la baie et la bouche qui la mordaient.

Envie d'un road trip hors du commun à lire cet été ? En 1872, l'aventurière China Iron et l'amante Liz partent en chariot tiré par des bœufs à travers la flore et la faune sauvages de l'Argentine. Les Aventures de China Iron est notre livre de la semaine : une réinvention subversive et fougueuse d'une épopée gaucho - et d'une lettre d'amour à la libération - de Gabriela Cabezón Cámara, traduite par Fiona Mackintosh et Iona Macintyre.

Livre de la semaine 1 juin

« Dis-moi quelque chose de beau, dis-tu. J'ai ouvert la bouche et j'ai découvert la seule chose que j'aie jamais connue pour être aussi belle que c'était vrai : j'avais rencontré une fois une femme qui savait voler.

Appel à tous les ornithologues amateurs ! Zeyn Joukhadar’s Les trente noms de la nuit est un roman plein de mystère et d'histoire, d'ornithologie et d'art, et d'histoires d'amour queer et transgenres à travers les générations.

Il convient également parfaitement à deux catégories du défi de lecture PPL 2021 : un lauréat ou un candidat du Prix littéraire Lambda ET un livre écrit sous plusieurs perspectives.

Livre de la semaine mai 24

«Nous avons renoué avec ces pouvoirs que nous avions en nous depuis le début. Nous avons offert des mouchoirs lorsque nous avons vu une larme, des mains calmes sur les épaules, des mots forts, de longs câlins. Pendant si longtemps, chacun de nous a essayé de se raccommoder tranquillement, mais ce que nous avons découvert ici, c'est que nous avions besoin d'un village sur lequel nous appuyer, pour écouter, aimer et nous rappeler que nous n'étions pas seuls.

Erin French partage tout le courage, le travail acharné et la douceur de sa vie dans le Maine - comment elle a trouvé son chemin vers The Lost Kitchen - dans ses nouveaux mémoires captivants Trouver la liberté.

Son chemin va des jours d'enfance dans le restaurant de sa famille aux joies de sa propre cuisine, du chagrin d'amour à la réadaptation, de la perte au nouveau départ. C'est une histoire crue et vraie qui est aussi pleine de fraises et de poulet frit et d'un vieil Airstream et d'agriculteurs et de créations durement gagnées et de maternité et de la bonté que cette communauté peut être. Un livre plein d'inspiration, de force et d'amour.

Livre de la semaine 17 mai

Mathématiques pour l'épanouissement humain est un beau livre unique en son genre pour tout lecteur curieux. Le mathématicien Francis Su propose une vision des mathématiques où tout le monde peut s'épanouir - des mathématiques enracinées dans la poursuite de la justice, de l'amour, de la créativité et des communautés saines d'explorateurs mathématiques.

Comment créer ces communautés mathématiques accueillantes ? Comment explorons-nous, jouons-nous, trouvons-nous de la beauté, du sens et un refuge, et ouvrons-nous notre cœur et notre esprit ?

L'exploration de ces questions par Su nous apporte un livre incompréhensible plein d'histoires humaines fascinantes, d'énigmes amusantes et d'idées profondes. Nous rencontrons Christopher Jackson, qui a découvert son amour des mathématiques en tant que détenu et avec qui Su a correspondu pendant des années. Linda Furato relie l'histoire culturelle de ses étudiants - la connaissance des peuples autochtones d'Hawaï et du Pacifique qui ont navigué sur la mer pendant des siècles - avec la trigonométrie et le calcul. La philosophe Simone Weil trouve un chemin à travers la lutte avec les mathématiques pour une compréhension plus profonde de la vie. Il y a tellement de beauté mathématique dans laquelle se plonger – et les propres réflexions, idées et histoires de Francis Su sur son expérience brillent.

Livre de la semaine mai 10

« C'est une paysanne. Elle est une étudiante. C'est un soldat. C'est une déesse.

Rin est déterminée à prendre sa vie en main. Elle travaille jusqu'à l'os pour réussir l'épreuve la plus difficile de l'Empire. Elle entre dans une école militaire d'élite. Elle s'entraîne au combat et devient la cible de ses rivaux. Elle étudie avec un mystérieux professeur. Elle se fait des amis. Et elle part en guerre.

Alors que Rin découvre ses pouvoirs, vont-ils la détruire ?

La guerre du coquelicot est le premier livre de R.F. La série fantastique épique, inoubliable et déchirante de Kuang sur l'histoire et les mythes, les dieux et les monstres, l'amitié et la vengeance, les coûts du pouvoir et les horreurs de la guerre.

CW : R.F. Kuang conseille aux lecteurs potentiels de consulter les avertissements de contenu pour la trilogie The Poppy War.

Livre de la semaine 3 mai

Livre de la semaine : Care Work : Dreaming Disability Justice par Leah Lakshmi Piepzna-Samarasinha

“Je ne veux pas être réparé. Je veux changer le monde. Je veux être vivant, éveillé, en deuil et plein de joie. Et je le suis.” -Leah Lakshmi Piepzna-Samarasinha

Des livres comme “Care Work” (pour voler une ligne du livre) créent les jardins où pousse l'avenir. Voici des histoires d'amitié, de communauté et de solidarité. Il existe des outils pratiques pour le travail et pour la guérison. Il y a l'affirmation passionnée que la poésie et les hacks d'accès sont tout aussi importants. Il y a de la joie.

“Lakshmi Piepzna-Samarasinha explore la politique et les réalités de la justice pour les personnes handicapées, un mouvement qui centre la vie et le leadership des personnes queer, trans, noires et brunes malades et handicapées, avec des connaissances et des cadeaux pour tous. Care Work est une cartographie de l'accès en tant qu'amour radical, une célébration du travail que les homosexuels/personnes de couleur malades et handicapés font pour se trouver et pour construire le pouvoir et la communauté, et une boîte à outils pour tous ceux qui veulent construire des communautés radicalement résilientes de libération où personne n'est laissé pour compte.” -Arsenal Pulp Press

Livre de la semaine avril 26

« Nous pouvons remodeler ce monde / La nouveauté de celui-ci nous étonne même », écrit le poète Samaa Abdurraqib dans « When It is Broken », un hommage à N.K. La trilogie Broken Earth de Jemisin et un poème d'une beauté profonde qui pose et répond à la question : « Qui va refaire ce monde ?

Chaque jour est comme une ancre est un recueil émouvant de poésie pour notre époque, réfléchissant à tout, de la nature et de l'environnement aux rencontres lors d'une randonnée pendant une pandémie à la famille au chagrin à la croissance à une liste de lecture qui offre toutes les ambiances musicales dans une bande-son pendant un an comme ça : « Quelque chose à défaire / Quelque chose à quoi se réveiller. / Quelque chose pour saluer le printemps. / Quelque chose pour ralentir votre cœur. / Quelque chose pour le reconstituer.

« Chaque jour est comme une ancre de Samaa Abdurraqib transmute habilement des couches de chagrin pour fertiliser une nouvelle croissance. Grâce à une vision poétique vive, elle rêve de nouveaux avenirs de libération des Noirs et de liens profonds avec notre environnement, nos histoires et les uns avec les autres. —A Clearing (où vous pouvez également trouver votre propre copie personnelle !)

Vous pouvez voir Samaa Abdurraqib en train de lire en plein air - quelque chose pour saluer le printemps ! - au Congress Square Park le 3 mai à 6h00 avec d'autres poètes du Maine Ben Boegehold, Cate Marvin, Mihku Paul et Maya Williams.

Livre de la semaine 19 avril

« Se rendre compte qu'on a un corps et sentir ce corps en mouvement, volant, piétinant, suant, tournant en glissant, faisant des sauts périlleux en cascade, ou traversant le sol dans un grand chassé ou un grand battement, c'est connaître la liberté. ” —Ntozake Shange

Notre livre de la semaine rend hommage au poète, dramaturge, chorégraphe et danseur emblématique Ntozake Shange. « Dance We Do » est son hommage au monde de la danse noire et à tous ceux qui lui ont montré la voie à ses débuts. Nous ressentons si profondément sa perspicacité et son amour pour ce monde - comme elle l'a écrit, "mes moments les plus précieux et les plus hilarants avec nos créateurs, leur génie, plein de gaieté, de gravité et de paroles".

Les studios de danse de San Fransisco et les nuits d'été de Brooklyn s'animent alors que Shange partage ses souvenirs de mentors et de mouvement, ainsi que des photographies et des interviews avec des sommités comme Mickey Davidson, Halifu Osumare, Camille Brown et Diane McIntyre. "C'est ce que l'on ressent d'être porté par Otis Sallid dans un couloir. Vous êtes sauvé de la possibilité de tomber. La prise de Sallid sur ma cuisse et entre mes omoplates a assuré ma sécurité et la ligne de beauté que son mouvement imposait.

Livre de la semaine 12 avril

“Tout le monde a dit : ‘tu es fou de te jeter tête baissée dans un volcan et de chanter’ à la fête / C'est ce qu'ils ont tous dit / mais tout le monde est venu à la fête quand même

Vous pouvez retrouver ce poème joyeux dans Language for a New Century, une anthologie pleine d'une richesse poétique incomparable. Les poètes du Moyen-Orient, d'Asie de l'Est, d'Asie du Sud et d'Asie centrale et des poètes du monde entier sont mis en lumière par les éditeurs Tina Chang, Nathalie Handal et Ravi Shankar. Poèmes sur la famille et l'enfance, sur la maison, l'identité et l'appartenance, sur la guerre, sur l'amour, sur la foi, sur la nature, sur le monde - nous entendons parler de tout.

“Beauté / Tant de types à nommer. / Vous espérez une journée douce sur les bords / pour quelque chose, quelqu'un pour / connaître les petites mains de la pluie / être comme la pluie / mouillé d'un bonheur décent.” -de “Saccade” par Rishma Dunlop

“D'une mer fleurie tout éclatera / Un jour et sera une forêt.” -Melit Cevdet Anday, traduit du turc par Talât Sait Halman

Livre de la semaine 5 avril

Livre de la semaine : Noopiming par Leanne Betasamosake Simpson

“ Pratique importante d'Esiban numéro quatre : prenez très, très bien soin les uns des autres, toujours, quoi qu'il arrive.”

Si vous recherchez un roman en vers pour le Mois national de la poésie ou le Défi de lecture 2021, ou si vous recherchez simplement une écriture complètement brillante et enracinée dans la résistance, l'humour, la guérison, la joie, Leanne Betasamosake Simpson & #8220 Noopiming ” est un choix phénoménal. Il mêle prose et poésie pour raconter l'histoire de Mashkawaji (ils/eux) et de sept personnages dont on tombe amoureux : “ Akiwenzii , le vieil homme qui représente la volonté du narrateur Ninaatig , l'érable qui représente leurs poumons Mindimooyenh , le vieille femme qui représente leur conscience Sabe, le géant qui représente leur moelle Adik, le caribou qui représente leur système nerveux Asin, l'humain qui représente leurs yeux et leurs oreilles et Lucy, l'humaine qui représente leur cerveau. “ Rejoignez-les.

Leanne Betasamosake Simpson est une écrivaine, universitaire et musicienne Michi Saagiig Nishnaabeg. Son dernier album, "The Theory of Ice", sortira en 2021.

Livre de la semaine, 29 mars

« Mon corps pourrait être une source de joie et de fierté. C'était pour moi et moi seul.

Nous avons toujours été ici : un mémoire musulman queer explore le puissant voyage de l'écrivain et photographe Samra Habib à travers la foi, l'amour, la sexualité, l'art et leur célébration des espaces, des histoires et des communautés queer musulmans. "La joie de la découverte est l'un des plus grands plaisirs que vous connaissiez."

"Nous avons toujours été ici" a remporté le prix littéraire Lambda 2020 pour les mémoires/biographies lesbiennes.

Livre de la semaine, 22 mars

« « Si nous restions ici », a-t-elle dit, « et que l'eau ne cessait de nous dépasser, que pensez-vous qu'il se passerait ? » Je lui ai dit que nous nous noierions, mais Ben a dit que j'avais tort. Nous ferions pousser des branchies, a-t-elle dit.

Peu de temps après que sa fille se réveille avec une queue de tigre, des trous mystérieux dans l'arrière-cour crachent des lettres de sa grand-mère, et elle et une fille du quartier nommée Ben commencent à tomber amoureux.

« Je…voulais écrire une œuvre spéculative et magique plutôt que réaliste, avec traumatisme et humour coexistant sur la page aux côtés de la violence et de la tendresse, de la magie et de la banalité. Je ne voulais pas simplement dépeindre quelque chose, mais l'alchimiser et le transformer de la manière la plus littérale. Le plus beau commentaire que j'ai reçu de mes éditeurs était que le livre avait l'air sauvage, et c'était la chose la plus importante pour moi. Je ne voulais pas contenir l'histoire. Je voulais le libérer. ” -K-Ming Chang, discutant avec Ysabelle Cheung au Literary Hub

K-Ming Chang crée un nouveau monde lyrique et électrique (avec des mythologies anciennes et nouvelles) à partir des histoires de trois générations de femmes américaines taïwanaises. Bestiaire est finaliste 2020 du Lambda Literary Award for Lesbian Fiction, lauréat du National Book Award 5 Under 35, et a été salué par NPR, O: The Oprah Magazine, la New York Public Library et Kirkus Reviews comme l'un des meilleurs livres de 2020. Trouvez-le sur PPL en version imprimée ou sous forme de livre électronique dans la cloudLibrary .

Livre de la semaine, 15 mars

Dans Tout le monde Yoga Jessamyn Stanley accueille chaleureusement les débutants dans un yoga positif pour le corps, apaisant et ressenti. Les histoires franches qu'elle partage de sa propre vie et de son parcours apportent de la profondeur, de l'humour, de l'énergie et du cœur.

Yoga 101 est suivi de 10 séquences de poses adaptées à votre humeur et à ce que vous voulez ressentir, de "Je veux rester fort" et "J'ai besoin de me sentir équilibré" à "J'ai besoin de libérer ma peur" et "J'ai besoin de m'aimer." Stanley recommande également Edeltraud Rohnfeld’s Yoga sur chaise : exercices assis pour la santé et le bien-être.

Livre de la semaine, 8 mars

« Nous chassions nos envies quotidiennement. Si nous voulions le même ragoût de kimchi pendant trois semaines d'affilée, nous l'avons savouré jusqu'à ce qu'une nouvelle envie émerge. Nous avons mangé en accord avec les saisons et les jours fériés. Le jour de mon anniversaire, elle préparait une soupe aux algues : un plat traditionnel pour fêter sa mère qui est aussi ce que les femmes mangent généralement après l'accouchement. Lorsque le printemps arrivait et que le temps tournait, nous sortions notre réchaud de camping à l'extérieur et faisions frire des lanières de poitrine de porc fraîche sur le pont. À bien des égards, la nourriture était la façon dont ma mère exprimait son amour.

Si vous avez été ému par "Crying in H Mart", l'essai viral Michelle Zauner (de la célébrité indie pop Japanese Breakfast) a écrit sur sa mère, le deuil et les nombreuses consolations de H Mart, trouvez le reste de l'histoire de Zauner dans ses paroles, nouveaux mémoires électriques sur l'amour, la famille, la nourriture, la musique et trouver son chemin.

Livre de la semaine, 1er Mars

“Je me construis et me taille mon propre espace. Je laisse le soleil me réchauffer, me nourrir du miel le plus doux, arroser mes racines. L'étincelle d'une idée allume une flamme qui me maintient en feu.”

Le nouveau roman graphique de Manjit Thapp Sentiments : une histoire en saisons suit une femme à travers une année de sentiments contemplative et changeante : été, hiver, mousson.

« Un regard magnifiquement illustré et évocateur sur les émotions qui vivent et prennent racine en nous. Sentiments est tout simplement magnifique - riche des palettes de couleurs emblématiques de Thapp et d'une profondeur évocatrice, il remplit le lecteur du désir de grimper à l'intérieur de chaque page et de rester un certain temps. Ce livre est un rappel nécessaire que tout le spectre des émotions sert à quelque chose, que chaque sentiment est précieux et, plus important encore, que nous ne sommes pas seuls. »—Meera Lee Patel

Livre de la semaine, 22 février

« J'utilise un point simple dans mon travail, qui m'a été enseigné par ma grand-mère. Quand j'étais petite, nous cousions ensemble la nuit et elle me racontait des histoires. Chaque morceau de tissu qu'elle utilisait était un vieux vêtement ou de la literie usée et chaque morceau avait une histoire qui s'y rattache. Je sentais d'une certaine manière que chaque point aidait à reconstituer mon histoire. »

L'art de Delita Martin est magnifique - elle utilise le dessin, la peinture, l'impression, la couture à la main, le tissu et les papiers décoratifs pour créer des portraits brillants.

Livre de la semaine, 15 février

« Son histoire a voyagé comme un ancêtre, toujours devant, à côté et derrière elle. »

Rencontrez Sankofa : une fille dont la touche verte brillante a un pouvoir mystérieux, voyageant dans une quête poignante dans un monde d'arbres à karité et de robocops avec seulement un compagnon renard à ses côtés.

Télécommande est la nouvelle aventure de science-fiction fascinante de Nnedi Okorafor - et elle correspond à la catégorie du défi de lecture 2021 "Un livre avec un voyage…"

Livre de la semaine, 8 février

"Mon jardin! J'attaque ces mauvaises herbes avec tellement de vigueur que tout ce que je peux faire après environ une heure est d'entrer dans la maison et d'ouvrir cette merveilleuse bouteille de vin pour laquelle j'ai gardé quand je retomberai amoureux. -de « Vélos : poèmes d'amour »

Écrire avec humour, cœur et gravité sur le fait d'être amoureux, sur le fait de ne pas être amoureux, sur l'amitié, la communauté, les ancêtres, le jazz, la justice, les tomates mûres, la lune des récoltes, la danse, le blues, les joies de la vie et les chagrins profonds - nous célébrons Les décennies d'écriture de poésie de Nikki Giovanni avec ce compagnon de 2007 de sa collection de 1998 "Love Poems".

Professeure distinguée à l'université de Virginia Tech, elle est lauréate de la médaille Langston Hughes pour la poésie exceptionnelle et a reçu de nombreux autres honneurs au cours de sa vie. Dans "Bicycles", elle écrit aussi à merveille sur l'amour d'elle-même. "Je ne m'inquiète pas", écrit-elle. "J'ai moi pour me garder au chaud."

Livre de la semaine, 1er février Quatre cents âmes : une histoire communautaire de l'Amérique africaine, 1619-2019

Les rédacteurs en chef, le Dr Ibram X. Kendi (Comment être un antiraciste) et le Dr Keisha N. Blain (Enflammer le monde) réunissent 90 écrivains, poètes et penseurs noirs pour réfléchir sur 400 ans d'histoire. En commençant par la journaliste d'investigation Nikole Hannah-Jones (la créatrice du projet The 1619, lauréate du prix Pulitzer) ), le micro passe d'un écrivain remarquable à l'autre - tous les cinq ans, vous entendrez une nouvelle voix - créant une riche histoire communautaire qui est un mélange vibrant de poésie, de mémoire, d'essai, d'expériences et d'idées.

Livre de la semaine, 25 janvier

La nouvelle anthologie de l'éditeur Kevin Young African American Poetry: 250 Years of Struggle and Song rassemble un riche assemblage de centaines de poèmes et de poètes, de Charlotte Forten Grimké et Audre Lorde à des voix contemporaines comme Elizabeth Acevedo et Cameron Awkward-Rich.

Livre de la semaine, 18 janvier

"Nous nous battons pour un monde différent, et nous construisons de nouveaux muscles pour le faire."

Le but du pouvoir est un guide profond et émouvant pour tous ceux qui ont le souci de se rassembler pour construire des mouvements durables et organisés pour changer le monde.

Alicia Garza s'appuie sur son expérience de longue date en tant qu'activiste et co-fondatrice de Black Lives Matter pour partager son histoire et ses idées puissantes, depuis la façon dont sa mère l'a inspirée à travers une profondeur et une gamme incroyables de sujets autour de l'organisation, de l'histoire, du leadership. , coalitions, action, engagement, prendre soin des communautés et de nous-mêmes, et surtout, comment transformer le chagrin, le désespoir et la rage en l'amour et la connexion dont nous avons besoin pour nous faire avancer.

Son écriture est pleine de réflexion, de cœur, de clarté, de sagesse, de leçons apprises, d'outils précieux et de chemins utiles. Des livres comme celui-ci aident à montrer la voie.

Livre de la semaine, 11 janvier

"Honey Girl est un regard sincère et sans compromis sur les risques que nous prenons pour trouver l'amour et découvrir qui nous sommes." -Catherine Adel Ouest.

Le premier roman de Morgan Rogers reçoit des critiques élogieuses ! Grace Porter, 28 ans, célèbre la fin de son doctorat en astronomie lorsqu'elle rencontre sa femme Yuki, déménage à New York et commence un nouveau voyage vers la navigation dans le monde et la compréhension d'elle-même. Un groupe d'amis et de membres de la famille queer trouvés offrent soutien et perspicacité en cours de route, avec une belle écriture et un regard captivant et opportun sur la vie et l'amour de la fin de la vingtaine.

Livre de la semaine, 21 décembre

"Habituellement, dit prudemment Xiala, quand quelqu'un décrit un homme comme inoffensif, il finit par être un méchant."

La magie. Mystère. Dieux. Rébellion.

Joignez-vous à Xiala, un capitaine de vaisseau puissant et buveur, et à son passager Serapio, marqué et enveloppé de mystère, dans leur pénible voyage à travers la mer pour atteindre l'ancienne ville de Tova par le solstice d'hiver. Rebecca Roanhorse raconte une première histoire palpitante dans sa trilogie Entre la Terre et le Ciel —inspirée de la mythologie et de la culture mésoaméricaines antiques— avec une incroyable distribution de personnages, une intrigue qui vous laissera deviner et un monde qui vous étonnera.

Book de la semaine, décembre 14

« La plage est toute à moi, des kilomètres de solitude balayée par le vent que je peux parcourir sans rencontrer une autre âme. Personne d'autre ne semble apprécier le froid ou la rafale comme moi. L'hiver est la meilleure saison pour marcher, à condition de supporter un peu de mal d'oreille et d'être immunisé contre la boue.

Temps de guérison, temps de repos, temps de calme avant la transformation. L'écrivaine anglaise Katherine May écrit de manière réfléchie sur les périodes creuses de "l'hivernage" dans sa vie, se demandant si elle pourrait penser différemment, ce qui conduit à une exploration des mondes hivernaux des loups, des loirs, des abeilles, de la nage dans les eaux glacées, du lever tôt dans la solitude de l'obscurité, le rituel de l'allumage des bougies et la beauté des aurores boréales. « J'ai reconnu l'hiver. Je l'ai salué et je l'ai laissé entrer.

En attendant la chaleur de Hivernage , essayez Shonquis Moreno En dessous de zéro , Mary Oliver Heures d'hiver , ou Horatio Clare La lumière dans le noir : un journal d'hiver .

Livre de la semaine, 7 décembre

“Elle et Black Superman sont de retour après combien de temps ? Plus de deux décennies depuis qu'ils ont nagé ici ensemble, bombardé la balançoire en corde toujours suspendue, en lambeaux, à la haute branche de gomme, cuit leurs prises côte à côte sur des charbons ardents sur la petite plage d'en face. Où étaient passées ces années et les versions d'eux-mêmes qui les habitaient ? Des questions sans réponses. Mais son frère intelligent et persuasif avait raison sur une chose : la courbe de la rivière était toujours elle-même, toujours aussi belle qu'elle ne l'avait jamais été.

Rencontrez Kerry Salter : elle revient au pays de Bundjalung sur une Harley volée juste à temps pour compter avec sa famille et ses ancêtres, trouver l'amour et se battre pour l'île de Granny Ava.

Melissa Lucashenko’s Trop de lèvres est un tourneur de pages captivant avec une écriture brillante, graveleuse et vibrante, beaucoup de cœur et des personnages complexes à enraciner dans une histoire intemporelle de famille, d'histoire et de maison. En 2019, il a remporté le Miles Franklin Literary Award, le plus grand prix littéraire australien.

Livre de la semaine, 30 novembre

Avez-vous adopté un nouvel ami félin ? Perplexe sur les mystères du comportement des chats ? Vous adorez les livres sur les chats ? Le Dr Yuki Hattori est là pour vous avec ce que veulent les chats : un guide illustré pour vraiment comprendre votre chat. Apprenez à parler « queue agitée », pourquoi les chats attaquent vos jambes juste avant de vous coucher, pourquoi les museaux du nez épellent l'affection, comment garder un œil sur la santé de votre chat, et bien plus encore ! Avec des illustrations intelligentes, mignonnes et informatives centrées sur les chats.

Livre de la semaine, 23 novembre

Qui de mieux pour partager des secrets de cuisine et des histoires que 16 (!) grands-mères ? Nous sommes prêts pour toute leur sagesse. Recettes rassemblées Dans la cuisine de Bibi sonne parfait pour l'automne - des légumes verts avec de la bouillie de maïs et des nouilles vermicelles sucrées avec de la cardamome et du beurre, miam !

Livre de la semaine, 16 novembre

“C'est alors que j'ai pensé à ma mère. Sa force. Son équilibre. J'ai pensé au Bouddha d'Or. Et des abeilles. Et de la salade de papaye.”

Si vous êtes un fan de mémoires graphiques magnifiquement illustrés (et de recettes !), essayez Elisa Macellari Salade de papaye . La jeune Elisa essaie sa première bouchée de salade de papaye lors d'un repas de famille à Bangkok, et son grand-oncle Sompong raconte l'histoire vivante de son enfance dans un village de Thaïlande jusqu'à son long voyage vers l'Europe en temps de guerre et son retour à la maison.

L'extraordinaire roman graphique de Macellari Kusama , sur la vie de l'artiste Yayoi Kusama, est également une nouveauté chez PPL.

Livre de la semaine, 2 novembre

Quand la lumière du monde a été tamisée, nos chansons sont venues à travers édité par la poète lauréate Joy Harjo avec Leanne Howe et Jennifer Elise Foerster

« Construisez un mur de portes tournantes ou d'abuelas révolutionnaires….Un mur Lego ou du papier bulle. Un mur de mains / main dans la main, cheveux tressés d'une femme / à l'autre, d'un pays à l'autre & #8230 / Un beau mur de camions à tacos. / Un mur d'étoiles silencieuses et de chants migratoires, de panneaux solaires et de lumière sacrée. -extrait de "Le Mur" d'Anita Endrezze

Retrouvez Anita Endrezze et plus de 160 autres poètes dans le nouveau livre « When the Light of the World Was Subdued, Our Songs Came Through: A Norton Anthology of Native Nations Poetry ».

Livre de la semaine, octobre 19

"La dernière chose qu'Immanuelle a vue, avant que la nuit ne l'avale, c'est le clair de la lune qui clignotait à travers les arbres." Vous cherchez des lectures effrayantes, spectaculaires et émouvantes ? Consultez nos sélections du personnel d'octobre pour les favoris de l'automne de notre personnel pour les enfants, les adolescents, les adultes et l'ILL. Tu trouveras L'année de la sorcière par Alexis Henderson et bien plus encore !

Livre de la semaine, 12 octobre

« N'ont-ils pas bougé comme des rivières comme une gloire, comme une lumière sur les sept jours de votre corps ? - du poème « Ces mains, sinon des dieux »

Le fleuve Colorado. Basketball. L'être aimé. Gâteau renversé sucré. Arithmétique américaine. Le vent dans le peuplier, et le corps. L'histoire, la langue et la lumière rayonnent de ce recueil de poésie électrique de Natalie Diaz. « Postcolonial Love Poem démêle les notions de bonté américaine et crée quelque chose de plus puissant que l'espoir – un avenir se construit, l'avenir étant une matrice des choix que nous faisons maintenant, et dans ces poèmes, Diaz choisit l'amour.

Livre de la semaine, 5 octobre

L'amour après la fin est un livre dont nous avons besoin maintenant et bien au-delà du présent. Les histoires ici sont difficiles, elles sont belles, elles sont hilarantes et tristes, effrayantes et pleines d'espoir. Mais plus que tout cela, ils nous ramènent à nous-mêmes et à nos relations sur une piste chatoyante de chansons et de poussière d'étoiles. Je suis reconnaissant au-delà des mots que ce livre soit dans le monde, et reconnaissant aux écrivains, artistes et rédacteurs le don de (ré)imaginer des avenirs où l'amour, la libération et le rire autochtones s'épanouissent. -Daniel Heath Justice

L'amour après la fin : une anthologie de fictions spéculatives bispirituelles et indigéniques regorge d'histoires spéculatives merveilleuses à plonger cet automne, notamment des écrits de Nathan Adler, Darcie Little Badger, Gabriel Castilloux Calderon, Adam Garnet Jones, Mari Kurisato, Kai Minosh Pyle, David Alexander Robertson, Jaye Simpson et Nazbah Tom.

Livre de la semaine, 28 septembre

“Fleurs jaunes sur l'autel / Bougie . Fumée de copal. /…Pour l'abondance, des fleurs.”

Comme un nouveau soleil est co-édité par le poète zapotèque de l'isthme Víctor Terán et le traducteur David Shook et partage le travail brillant de six poètes indigènes mexicains écrivant dans six langues différentes. Les poètes incluent Víctor Terán (Isthme Zapotèque), Mikeas Sánchez ( Zoque ), Juan Gregorio Regino (Mazatec), Briceida Cuevas Cob (Yucatec Maya), Juan Hernández ( Huastecan Nahuatl) et Enriqueta Lunez (Tsotsil).

Livre de la semaine, 21 septembre

“Premiers signes de mon narcisse, scille, gloire des neiges, buplerum, pied d'alouette. Je me tenais dans ma propre porte, fier. Chaque morosité avait été remplacée par la pervenche, la byzance, l'héliotrope & #8230”

Hex n'est-il pas un roman de campus ordinaire, alors c'est le livre de rentrée parfait pour notre époque ? La candidate au doctorat Nell aime le Dr Joan Kallas, scientifique, mais Nell a récemment été expulsée après qu'une expérience de laboratoire a mal tourné. Pour les lecteurs qui aiment les mots sauvages et les relations tumultueuses, Hex est un conte sombre et drôle lié à une botanique profonde et dangereuse, avec une pléthore de plantes vénéneuses, d'humour et de cœur de Rebecca Dinerstein Knight.

Livre de la semaine, 7 septembre

« Comment aime-t-on en temps de tourmente ? Comment travaillons-nous pour le monde que nous voulons quand le travail semble sans fin ? » La célèbre militante sikh, cinéaste et avocate des droits civiques, Valarie Kaur, nous l'explique et propose de nombreuses pistes pour Voir No Stranger: A Memoir and Manifesto of Revolutionary Love .

« L'amour révolutionnaire se pratique en communauté. Chacun de nous a un rôle - l'avenir peut encore sembler sombre et inconnu, et nous pourrions ne pas vivre pour voir le monde à venir, mais lorsque nous choisissons de nous montrer avec amour, notre travail devient une fin en soi.

Livre de la semaine, 31 août

«Je peux encore l'entendre quand je vois cette photo, le son de mon propre rire. Mon plaisir profond et agréable. Le son est céleste. Mon rire un large héritage. À l'intérieur, vous entendrez Zora, Hattie et Jadine. Et ma mère.

Dans sa collection profondément dope Cette je s Major: Notes sur Diana Ross, Dark Girls et Being Dope La poétesse et professeure Shayla Lawson se plonge dans des mémoires et des essais sur l'art et la culture, apportant son esprit et sa sagesse pour écrire sur Diana Ross et Nina Simone, Ntozake Shange, SZA, Twitter, Tammy de HR, Sojourner Truth, les femmes du Rodeo Caldonia High -Fidelity Performance Theatre, Italie, rires, et bien plus encore. Si vous accumulez toujours vos lectures estivales, ajoutez ce livre brillant à la pile Major.

Livre de la semaine, août 24

"Toutes les parties de la vie - solitaire, belle, terrible - mélangées dans la bonne combinaison et logées entre ces montagnes - Lors d'une séance d'entraînement pour l'équipe de recherche et de sauvetage, elle s'est portée volontaire pour être enterrée dans la neige avec un appareil respiratoire tandis que les autres fouillaient le champ d'avalanche avec des chiens et des bâtons. Ce fut le début des moyens qu'elle trouva pour se risquer, comme si elle déclarait à ces petites villes, au ciel qui engloutissait le son, Tu vaux cette vie. Kendra Atleework Pays des miracles est un nouveau mémoire puissant sur la vie, la famille, la nature et l'histoire dans la Sierra orientale de la Californie.

Livre de la semaine, 17 août

Amateurs d'axolotls et de narvals, celui-ci est pour vous ! Nous aimons la nature + les mémoires + la poésie d'Aimee Nezhukumatathil, nous sommes donc plus que jazzés pour son nouveau livre World of Wonders: In Praise Of Whale Sharks, Fireflies, and Other Astonishments.

Livre de la semaine, 10 août

Parade : un conte populaire par Hiromi Kawakami, traduit par Alison Markin Powell.

« Raconte-moi une histoire d'il y a longtemps. Août est le mois des femmes en traduction ! Hiromi Kawakami explore ce que deux de ses personnages pourraient faire un jour d'été : les nouilles qu'ils mangeraient, la sieste qu'ils pourraient faire, les histoires qu'ils raconteraient. C'est une plongée somnolente et rapide dans le monde de la mémoire, du folklore et de l'enfance, avec des illustrations fascinantes et complexes de Takako Yoshitomi.

« Parade » est également une lecture rapide pour l'un de nos défis de lecture 2020 : un livre d'un auteur du Japon.

Livre de la semaine, 3 août

« Chantez, filles d'une femme et de mille, de ces multitudes qui se sont précipitées comme le vent pour libérer un pays des bêtes venimeuses. Chantez, enfants, de ceux qui vous ont précédés, de ceux qui ont tracé le chemin sur lequel vous marchez vers des soleils plus chauds.”

Consulter la liste longue du Booker Prize ? Maaza Mengiste’s Le roi des ombres est un favori de la fiction historique, centré sur les histoires puissantes de femmes éthiopiennes dans la lutte contre Mussolini en 1935. Comme l'écrivain Fifi Bathef (@kenyanbibliophile) le souligne dans sa critique exceptionnelle, « l'une des premières batailles contre le fascisme européen qui a marqué le La scène de la seconde guerre mondiale s'est déroulée sur le sol africain avec des femmes noires comme participantes actives.

Livre de la semaine, 27 juillet

« De moins en moins de familles peuvent s'offrir un toit au-dessus de leur tête… Quel que soit notre moyen de sortir de ce pétrin, une chose est sûre. Ce degré d'inégalité, ce retrait d'opportunité, ce déni froid des besoins de base, cette approbation de souffrances inutiles – par aucune valeur américaine n'est cette situation justifiée. » Matthew Desmond jette un regard critique sur le rêve de logements abordables aux États-Unis alors qu'il explore la crise du logement à travers les histoires de huit familles de Milwaukee. Evicted a remporté le prix Pulitzer de la non-fiction en 2017.

Livre de la semaine, 20 juillet

« 1914 : Ram Singh arrive dans la vallée impériale à la frontière mexicaine, acceptant à contrecœur l'offre de travail et de partenariat de son ami Karak dans une petite ferme de cantaloup… La vallée est pleine de colons venus d'autres villes et de différents continents. Les enjeux sont élevés et les temps sont désespérés – une seule mauvaise récolte ou une récolte volée pourrait déstabiliser une famille… Richement imaginé et magnifiquement rendu, Passage Ouest offre un portrait émouvant de la recherche d'un homme par un homme. Nouveau dans la lecture d'été pour les passionnés d'histoire et les amateurs de sagas familiales dans la fiction : la passion de Rishi Reddi pour l'histoire, les personnages et la narration brille dans Passage Ouest.

Livre de la semaine, 13 juillet

C'était le genre de début d'été qui efface tout souvenir des autres saisons, celle où la lumière et la chaleur s'entrecroisent et vous nourrissent à l'absolu. Nager g dans le noir de Tomasz Jedrowski est un roman historique tendre et lyrique sur une relation et un pays, qui se déroule dans la Pologne des années 1980 : deux jeunes hommes se rencontrent en été et tombent amoureux, puis se découvrent de l'autre côté d'une division politique fracassante. Pour les fans de Phillipe Besson “s “Lie With Me” et Ocean Vuong’s “On Earth We’re Briefly Gorgeous.”

Livre de la semaine, 6 juillet

En juillet, la couverture rêveuse de l'illustrateur QU Lan nous donne envie de plonger dans Latitudes of Longing de Shubhangi Swarup, un premier roman luxuriant et immersif avec une narration qui balaie les lecteurs à travers le monde naturel.

Livre de la semaine, juin 22

L'agriculture en noir nous encourage à viser le plus grand et à se contenter de rien de moins. Connaissez votre histoire. Partagez et racontez nos histoires. Respectez et honorez nos aînés. Transmettez le don de la connaissance et du courage à nos jeunes. Trouver de la force dans la famille et la communauté, mais surtout aimer les uns les autres, aimer la Terre et être fidèle à soi-même. » –Karen Washington, Rise & Root Farm.

Le manuel complet de Leah Penniman (Li/Ya/She/He) pour les peuples du patrimoine africain couvre tous les aspects de l'agriculture à petite échelle, élève la sagesse et le travail des agriculteurs et des militants africains de la diaspora, et partage les histoires, les programmes et les recettes de Soul Fire Farm, une ferme communautaire centrée sur le BIPOC et engagée à mettre fin au racisme et à l'injustice dans le système alimentaire. Apprenez-en plus sur farmingwhileblack.org, où vous pouvez trouver des ressources et une carte des réparations qui comprend les propres Presente Maine et Liberation Farms du Maine.

Livre de la semaine, 15 juin

« Il y a une écriture si exceptionnelle, si élaborée qu'elle exige de la révérence. La prose intime du premier roman exquis de Brandon Taylor, Vrai vie , offre exactement cela & #8230Superbe travail d'un écrivain qui exerce son métier de manière absolument inoubliable. » -Roxane Gay. Le roman révélateur du nouveau campus de Brandon Taylor est une lecture estivale que vous n'oublierez pas.

Livre de la semaine, 8 juin

"Bien-aimée a donné au monde un regard de longue souffrance, et Jam s'est appuyée contre un meuble avec un sourire collé sur son visage, les regardant plaisanter. Même s'ils se taquinaient, les parents de Redemption le suivaient toujours avec des yeux pleins d'amour. Pour les amateurs de fantasy et de science-fiction (que vous soyez adolescent ou adulte) le roman d'Akwaeke Emezi Animaux est un conte rapide et captivant qui explore un nouveau monde, avec des anges, des monstres et des gens, l'amour de la famille et des amis, comment s'entraider et comment apprendre à voir tout ce que vous n'avez pas encore vu pour pouvoir découvrir la vérité et changer ce qui doit changer. Tu peux trouver Animaux dans cloudLibrary sur ebook et eAudiobook .

Livre de la semaine, 1er juin

Le poète Danez Smith chante des poèmes d'amour et d'intimité dans leur collection 2020 Pote. Dans le poème "mon président", ils affirment tous ceux qui sont leur peuple, soutenant leur maman pour président et leur grand-mère pour président et les filles trans pour président et les enseignants et les oiseaux et les voisins qui leur tiennent la porte ouverte quand leurs bras sont pleins de la lessive et le mec à la pizzeria et les enfants qu'ils éliraient aussi, comme « jonathan, onze /… écrivain de blog, jeune génie, activiste communautaire, boucles serrées / comme pinky le jure, noir comme ma nation, je fais confiance au monde en ses mains tendres / fleuries, je lui fais confiance pour nous dire quelles rivières sont potables / & qui retiennent le poisson comme une promesse.

Il y a tout un monde de Danez Smith dans ce livre, une étendue mondiale d'observation et de sentiment, de vie et de mouvement, d'élégie et d'ode, et la nation qu'ils créent dans ces vers est pour leurs amis bien-aimés, leur famille. Ils appellent leurs amours. Le matin est un châle doux. Les textes arrivent juste au bon moment. Les arbres sont de lentes explosions vertes. Leur hymne est puissant.

Livre de la semaine , 25 mai

Combien de ces collines sont en or est un miracle, aussi opportun qu'intemporel, propulsif mais aussi merveilleusement méditatif, une épopée féroce et tendre sur une famille d'immigrants vulnérables essayant de survivre à la ruée vers l'or américaine. Je l'ai lu en une nuit et je sais que je le reverrai bientôt : je vous envie votre première lecture de ce livre. - R.O. Kwon. J'ai très patiemment (d'accord, un peu patiemment) hâte de lire ce premier roman acclamé de C Pam Zhang.

Livre de la semaine , 18 mai

Êtes-vous sorti ce printemps pour cueillir des feuilles de quai frisées et de l'ail des champs? Quel est le moment idéal pour récolter Polygonum cuspidatum et le transformer en une délicieuse tarte ? Où pouvez-vous aller chercher librement du fourrage en mai et qu'est-ce qui est sûr et durable à manger ? Leda Meredith renverse les haricots de mer dans Northeast Foraging : 120 comestibles sauvages et savoureux, des prunes de plage aux mûres.

Livre de la semaine , 11 mai

"Pour tous ceux qui doivent se battre pour le respect que tout le monde est donné sans aucun doute." La quête d'une mère pour sauver sa fille présente aux lecteurs le monde bouleversant et les relations extraordinaires de N.K. L'épopée de Jemisin La cinquième saison . En 2018, Jemisin est devenue la première auteure à remporter trois Hugo du meilleur roman d'affilée pour sa trilogie Broken Earth. Si vous avez déjà lu et aimé la trilogie Broken Earth, découvrez son nouveau roman La ville que nous sommes devenus sur cloudLibrary aujourd'hui.

Livre de la semaine , 4 mai

"Alexandra Chang met en lumière à quel point nos notions d'individualité, de famille, d'amour, d'histoire et d'existence sont complexes et enchevêtrées, et à quel point le voyage pour les parcourir peut être périlleux et exaltant." -Catherine Chung. Un écrivain explore, recherche et réfléchit à ses relations et à ses expériences de la Californie à Ithaque en passant par la Chine et vice-versa Jours de distraction, un nouveau roman perspicace, drôle et émouvant.

Livre de la semaine, avril 27

« J'espère qu'un jour vous saurez à quoi ressemble la lune entre vos mains. c'est ce que j'ai ressenti en te tenant d'abord. -extrait du poème « Anneanne Tells Me » de bey za ozer

Tant d'étoiles de la poésie contemporaine brillent dans Halal si vous m'entendez , édité par Fatimah Asghar et Safia Elhillo et décrit par Haymarket Books comme « une anthologie de BreakBeat Poets d'écrits de musulmans qui sont des femmes, queer, genderqueer, non binaires et/ou trans ». Mettant en vedette les créateurs de mots épiques Noor Ibn Najam, Warsan Shire, Tarfia Faizullah, Angel Nafis, Afshan Shafi, Nasra, Aisha Sharif et bien d'autres.

Livre de la semaine, avril 20

« Excusez / Emily et / ses atomes / Le Nord / L'étoile est / de petit / tissu mais il / implique / beaucoup / préside / encore. " Les visions et les révisions d'Emily Dickinson brillent sur le petit tissu de bouts d'enveloppes et de papier - son écriture et sa pensée à la fois révélées et révélées dans Marta Warner et Jen Bervin Les riens magnifiques .

Livre de la semaine, 13 avril

Quels chemins parcourons-nous dans cette vie ? Qui comptera le plus : une sœur, une amie, un médecin, un inconnu ? Quand allons-nous nous trahir, nous aimer ou nous aider les uns les autres ? Comment se retrouver, enfin, comment nos chemins se croisent ? Akhmed risque sa propre vie pour sauver la fille de huit ans de son voisin, Havaa. Sa quête les amène tous les deux à Sonja, chef de la chirurgie dans un hôpital déchiré par la guerre, qui est hantée par les pensées de sa sœur disparue. Ce roman est plein de tendresse, de gravité et de vie : les connexions les plus vitales que nous trouvons ensemble dans les moments les plus sombres. celui d'Anthony Marra Une constellation de phénomènes vitaux est disponible en téléchargement sur eBook à partir de la collection cloudLibrary de PPL.

Livre de la semaine, 6 avril

Chez Aracelis Girmay Royaume des animaux est un recueil de poésie préféré de tous les temps, contemplatif, beau, personnel, retentissant, plein d'élégie et d'ode. Je cherche ce livre encore et encore sur mon étagère. « J'ai attaché ma vie à une bouée », écrit-elle, « et je l'ai envoyée. / & espérait une ville dont les citoyens chantent / de leurs fenêtres ou de leurs toits, / sur la beauté de leurs enfants / & les yeux de leurs enfants, & la couleur des champs / quand il fait nuit. & espérait une ville aussi libre que la pluie, dont les gens errent / où ils veulent, libre comme toute chose réelle et libre est gratuite. / Joyeux. Vert."

Livre de la semaine, 30 mars

"Il a tellement de sentiments, ce Moomintroll." -Snufkin.

Les bandes dessinées et les bandes dessinées ont été la façon dont mon frère et moi avons appris à aimer lire il y a des éons (avec l'enseignement attentif de ma mère et son dévouement à l'heure du conte à tout moment - à l'heure du coucher, dans la nature sauvage de notre arrière-cour, les jours de pluie, quand j'étais malade, à la bibliothèque, ou chaque fois que nous voulions nous évader tranquillement dans une histoire ensemble). Le moment le plus calme de ce week-end d'actualités a été une minute ou deux recroquevillé, perdu dans les faiblesses et la tendresse de la famille Moomin au grand cœur de Tove Jansson.

Livre de la semaine, 23 mars

«Nous étions tous des amis proches qui se connaissaient depuis de nombreuses années, des gens qui avaient toujours travaillé et pensé ensemble. Comme c'est le cas avec ceux qui s'aiment et qui souffrent de chagrin, nous avons essayé de nous aimer davantage, de nous protéger et de prendre soin les uns des autres & #8230 »

-de Un endroit où vivre : et autres essais choisis de Natalia Ginzburg traduit par Lynne Sharon Schwartz.

Natalia Ginzburg, écrivaine italienne (1916-1991) qui a grandi dans une famille nombreuse et activement antifasciste à Turin, a une voix franche et révélatrice qui brille dans ses essais. Elle vous attire dans tous les aspects de la vie, grands et petits, les peines et les joies et les idées. J'espère qu'un jour je pourrai lire ses mémoires/roman Lexique de la famille, traduit par Jenny McPhee et décrit comme un chef-d'œuvre : « Une famille italienne, importante, avec ses routines et ses rituels, ses folies, ses phrases pour animaux de compagnie et ses histoires, douteuses, comiques, indispensables, prend vie.

Livre de la semaine, 16 mars

Quand nous pensons à nos proches proches et lointains « J'ai de la famille dans deux pays – parfois, les cousins ​​irlandais viennent ici, et nous allons tous à la plage pour des vacances, ou bien nous allons en Irlande et allons à la campagne, jouer différents jeux et chanter beaucoup. Même mon père chante quand nous sommes en Irlande, même si je ne l'ai jamais entendu chanter ici. -Caitlin McNamara, maternelle, Long Island. Le visage irlandais en Amérique (édité par Julia McNamara avec des photographies de Jim Smith) partage des portraits brillants et les histoires personnelles de dizaines d'Américains irlandais - écrivains, musiciens, activistes, artistes, pompiers, éducateurs, enfants et familles - célébrant un riche patrimoine et une histoire.

Livre de la semaine, 9 mars

Lecteurs ! Cette couverture lumineuse et de requin est aussi luxuriante, magique et nette que l'écriture de Kawai Strong Washburn dans son premier roman Sharks in the Time of Saviors. Comme le dit son collègue auteur Marlon James : "Les vieux mythes se heurtent aux nouvelles réalités, l'amour est dans une course ou mourir avec le chagrin, la foi côtoie la magie et la bande dessinée se transforme tellement en tragique qu'elles se fondent dans quelque chose de nouveau."

Livre de la semaine, 2 mars

« Je passe mes journées à chercher des signes. Aujourd'hui, c'est la lumière qui danse sur le sol. C'est Melody qui rentre de l'école et qui dit : Grand-mère, tu es restée assise toute la journée comme ça ? Fille, laisse-moi au moins t'emmener manger un cornet de glace. Et c'est nous sur un banc de parc en début de soirée. Assis et léchant. Des générations d'une famille de Brooklyn - grands-parents et parents, mères et filles - racontent leurs histoires, une harmonie de voix et de relations au fil du temps dans le roman lyrique et révélateur de Jacqueline Woodson, Red At The Bone.

Livre de la semaine, 24 février

Le nouveau roman de Gish Jen présente un classique moderne de la fiction dystopique. Intelligent, drôle, terrifiant, tendre, avec une ligue de baseball clandestine et des maisons et des personnages parlants pour lesquels vous vous enracinerez, c'est l'histoire de l'amour profond d'une famille pour l'autre, pour sa communauté et pour la vraie liberté. Pendant que vous attendez le début de la saison de baseball, prenez une tasse de thé à l'hibiscus à la menthe et installez-vous avec The Resisters.

Livre de la semaine, 17 février

Au cœur de l'hiver, la couleur et la lumière peuvent toujours être trouvées dans les livres - et dans l'épaisseur des bois, si vous regardez . Pour les curieux, Lauren Brown's Weeds and Wildflowers in Winter vous aidera à identifier toutes les plantes herbacées qui sortent de la neige. Si vous êtes dans un endroit plus chaud, Sonya Patel Ellis' The Botanical Bible: Plants, Flowers, Art, Recipes and Other Home Remedies est un trésor informatif et inspirant à parcourir longuement, rempli de science, botanique, art, artisanat et recettes. Au printemps, vous reconnaîtrez une panais de vache à partir d'un éternuement et soyez bien préparé à décaper les fleurs de magnolia.

Livre de la semaine, 10 février

L'amour – entre une mère et une fille, une grand-mère et un petit-enfant, entre des femmes, des amis et des amants – abonde dans le roman Girl, Woman, Other de Berna r dine Evaristo, lauréat du Booker Prize. Vous trouverez également des arguments, de l'intimité, de l'énergie, des questions, de la conversation, de l'humour, du chagrin et de l'harmonie, toutes les profondeurs et révélations de l'individualité et les complexités de la convivialité dans un chœur de voix et d'histoires de vie. Bonne semaine de la Saint-Valentin, lecteurs !

Livre de la semaine, 27 janvier

« Papa a cette manie des enfers marins depuis un moment maintenant. Cela a commencé en même temps que maman a eu la manie des lucioles, elle allait dans la forêt tous les soirs, revenant avec des bocaux pleins. Quand tout le monde dormait, maman relâchait les lucioles qu'elle avait attrapées à la lisière de la forêt et les laissait voler. Êtes-vous un lecteur aventureux? Montez dans le rêve oscillant de la cime des arbres du roman de Shokoofeh Azar, L'illumination de l'arbre à la reine-claude, où le réalisme magique se heurte à l'histoire et où l'histoire d'une famille est tissée de chagrin et d'amour. La biographie de l'auteur d'Azar note toujours qu'elle a été la première femme iranienne à faire de l'auto-stop sur toute la longueur de la route de la soie, alors nous ne l'oublierons pas !

Livre de la semaine, 20 janvier

"L'espoir est une chanson dans une gorge fatiguée / Donne-moi une chanson d'espoir / Et un monde où je peux la chanter." -de Dark Testament de Pauli Murray. Amateurs d'histoire ! Explorez la vie et le travail profondément influents du révérend Dr. Pauli Murray (1910-1985) - l'avocat révolutionnaire, juriste, militant et défenseur des droits civils, du travail et des femmes non conformes au genre, poète, prêtre et saint épiscopal - dans le biographie récente riche et convaincante Jane Crow: The Life of Pauli Murray par Rosalind Rosenberg.

Livre de la semaine, 13 janvier

«Nous voulions ramener ce bébé cerf chez nous, où il dormirait sous nos lits, paîtrait dans notre jardin, boirait l'eau de notre baignoire. Notre nouvelle soeur, l'animal. Mais nous avons entendu notre mère alors. Elle sprintait dans notre direction, même au crépuscule, je pouvais voir son visage, déterminé et posé. Elle ressemblait à du feu qui brûlait à travers la vallée. La collection émouvante et magnétique de Kali Fajardo-Anstine Sabrina & Corina, finaliste d'un National Book Award in Fiction, apporte aux lecteurs une nouvelle voix et des histoires exceptionnelles que Sandra Cisneros dit "brûler comme une traînée de poudre".

Livre de la semaine, 23 décembre

Bon retour, soleil ! Les employés des bibliothèques de l'hémisphère nord se réjouissent du retour de la lumière, bien que des piles de livres à lire pendant les heures sombres vacillent encore alors que nous attendons des jours plus longs. Voici le poème de Susan Cooper Le jour le plus court dans un livre d'images avec des illustrations de Carson Ellis.

Livre de la semaine, 16 décembre

"Le plus grand acte d'amour - en fait, la seule religion qu'elle pouvait comprendre - était de dire la vérité sur le monde." Chez Rachel Kadish Le poids de l'encre tisse les histoires d'Ester Velasquez, une brillante penseuse religieuse et philosophe dans le monde dangereux du Londres des années 1660, et Helen Watt, une historienne des temps modernes dans une course pour découvrir les secrets d'un trésor de papier et d'encre. Un joyau de la fiction historique récente et lauréat du National Jewish Book Award 2017 et du 2018 Association of Jewish Libraries Fiction Award.

Livre de la semaine, 9 décembre

« Je me tenais sur les marches de la bibliothèque en tenant mes livres et en souhaitant, comme je l'ai toujours fait, pouvoir rentrer chez moi à pied à travers le ciel au lieu de traverser le village. » Pourquoi lire des romans joyeux et festifs à cette période de l'année quand on peut lire un classique sombre et délicieux de la grande Shirley Jackson ? Mary Katherine " Merricat " Blackwood, l'une des grandes narratrices de la littérature, ouvre la porte à sa vie familiale obsédante dans "We Have Always Lived in the Castle", une histoire étrange, alarmante et envoûtante de suspense et de fraternité. « Vous vous poserez des questions sur ce sucrier, j'imagine. Est-il toujours utilisé ? »

Livre de la semaine, 2 décembre

« Epona, si tu venais ici aujourd'hui, / chevauchant ta jument blanche / sur ces longues pentes de neige, / pourrais-je même te voir ? / …Tu t'assois sur le côté / sur le dos de la jument, tenant ton panier / d'orge sur tes genoux, ta couronne de pain / dans une main, promettant que la neige / ne couvrira pas les champs pour toujours…" Kate Barnes était Le premier poète officiel du Maine. Son recueil de poésie Kneeling Orion (avec des gravures sur bois de Mary Azarian) est un livre lumineux pour cette journée enneigée de décembre.

Livre de la semaine, 25 novembre

La courtepointe colorée d'Argenta Jeffrey "The Sun" se lève sur le nouveau recueil de poésie de Joy Harjo A n A merican Sunrise . La courtepointe fait partie du magnifique travail des artistes d'Art Quilts Maine exposé à la bibliothèque pour enfants Sam L. Cohen : venez et voyez ! Joy Harjo est une écrivaine de renommée internationale de la nation Muscogee (Creek) et elle est la poète officielle des États-Unis. « Nous créons le monde de nos petits-enfants, écrit-elle, avec nos mots. Nous percevons un monde dans lequel tout le monde est assis à table ensemble, avec assez pour tout le monde.

Livre de la semaine, 18 novembre

Gideon the Ninth, drôle, intelligent et horrible de Tamsyn Muir, est l'une des lectures les plus divertissantes de la science-fantastique cette année. La brillante épéiste Gideon Nav fait équipe avec son ennemi de toujours, le nécromancien épris de livres Harrowhark, dans un palais d'horreur gothique en décomposition plein de tests mortels, de portes verrouillées et de concurrents armés - ils essaient juste de résoudre tous les énigmes, figure savoir si les rivaux sont des amis ou des ennemis, et rester en vie pendant que les corps s'entassent et que les squelettes leur servent de la soupe. Lecture de rêve pleine de rebondissements sanglants et de surprises pour les nuits noires ! Et c'est le premier d'une série.

Livre de la semaine, 11 novembre

"Ce qui m'a maintenu en vie et alerte au milieu d'un stress intense, c'est ma détermination à ne pas céder au comportement malheureux des autres - ce qui m'a nourri et m'a donné de l'énergie, c'est l'extraordinaire beauté que j'ai trouvée" Ce magnifique nouveau folio - édité par Naomi Beckwith et Valerie Cassel Oliver partagent des décennies de la vie et de l'œuvre de l'artiste, militante et éducatrice Howardena Pindell. Explorez des essais, des entretiens et l'histoire résonnante de l'art et des mots de Pindell, de ses années de conversation avec une myriade de problèmes tels que l'itinérance, le VIH/SIDA et l'apartheid, à ses voyages, à ses réponses au monde de l'art et au racisme, au féminisme et symbolique. Si vous aimez l'art, la biographie et l'histoire, découvrez ce qu'il reste à voir dans un livre rempli de dizaines de photographies et de peintures en couleur : un ouvrage brillant et captivant qui mérite d'être lu par une longue nuit de novembre.

Livre de la semaine, 4 novembre

« Certaines personnes vous font vous sentir mieux dans votre vie. Certaines personnes que vous rencontrez et vous sentez ce petit soulèvement dans votre cœur, ce ‘Ah’, parce qu'il y a quelque chose en elles…se vous avez oublié que les êtres humains pourraient briller ainsi. La narration de Ruthie Swain brille dans le fougueux History of the Rain de Niall Williams, un roman qui se déroule dans le comté irlandais de Clare.

Book de la semaine, 28 octobre

« Notre santé et celle de la forêt vont de pair. » Avez-vous déjà profité des sentiers de fougères de Winnick Woods ? Visité les magnifiques bois de Vaughan à Hallowell? Vous vous sentiez en paix à Baxter Woods à Deering Center? Quelle est votre forêt du Maine préférée ? Le très beau livre du Dr Qing Li Baignade en forêt —plein d'histoires, d'études, de folklore et de science—partage l'histoire de shinrin-yoku au Japon, détaille comment les bains de forêt peuvent améliorer notre santé et appelle à préserver les forêts du monde. Avec des dizaines de belles photographies d'arbres au Japon et à travers le monde, une immersion dans ce joli et bien pensé tome peut n'être qu'un bain dans les feuilles lumineuses d'octobre.

Livre de la semaine, 21 octobre

Vous cherchez un mystère captivant écrit par un lauréat du prix Nobel avec un narrateur particulièrement merveilleux et un décor de forêt effrayant en octobre ? L'écrivaine et militante polonaise Olga Tokarczuk vient de devenir la 15 e femme à recevoir le prix Nobel de littérature. Nous espérons que d'autres de ses livres seront traduits bientôt. « Drive Your Plough Over the Bones of the Dead » (traduit par Antonia Lloyd-Jones) est une nouveauté chez PPL : placez vos cales !

Livre de la semaine, 14 octobre

Florence N. Shay était une historienne de Penobscot et une défenseure de longue date du droit de vote et des droits légaux des Autochtones dans le Maine, travaillant aux côtés d'autres membres de sa famille et de sa communauté. Les Wabanaki se sont vu refuser le droit de vote aux élections d'État et locales par l'État du Mai ne jusqu'en 1967. Si vous souhaitez en savoir plus sur sa vie, son travail et sa famille, vous pouvez lire le texte intégral de ses écrits historiques rassemblés dans Florence Nicolar Shay : Basketmaker de Penobscot et avocate tribale . Le livre comprend une préface de son fils Charles Norman Shay (aîné de Penobscot, écrivain et vétéran décoré de la Seconde Guerre mondiale et de la guerre de Corée), une biographie de l'écrivain et enseignante Kate Kennedy, et un essai de l'historien tribal James de la nation Penobscot. E. François, Sr.

Livre de la semaine, 7 octobre

Amateurs de chats amoureux des livres, réjouissez-vous ! Détendez-vous avec votre félin préféré et profitez du snark naturel, du scepticisme et de la perspicacité d'une vue plongeante sur l'humanité dans le classique international I Am a Cat de Natsume Sōseki. Si vous êtes à la recherche de nouveaux romans réconfortants, The Traveling Cat Chronicles de Hiro Arikawa ou If Cats Disappeared from the World de Genki Kawamura offrent chacun de merveilleuses versions contemporaines de la vie centrée sur les chats.

Livre de la semaine, 30 septembre

« Elle écrit des poèmes avec un œil de peintre. » -Meyer Schapiro. PPL n'a pas de copie de Échange de chapeaux, mais la bibliothèque Ladd du Bates College le fait ! Avec le Maine Reciprocal Borrowing Program, vous pouvez visiter 68 bibliothèques participantes en personne pour découvrir des documents de leurs collections, comme ce joyau (édité par William Benton) qui rassemble l'art lointain et lumineux de la poète et peintre Elizabeth Bishop.

Livre de la semaine, 23 septembre

« Ils étaient abasourdis par les dunes de sable, leur vie immense & le phare se levait devant eux & #8230 Sandwichs au fromage et salami pour le dîner autour du feu de camp. Le frisson d'allumer le bois, de le garder allumé. Le rire piquait leur conversation, et quand il s'endormait, le silence était brillant, craquelé par les flammes. Ils etaient heureux. Ils n'avaient pas l'habitude d'être heureux. L'étrange sentiment les a maintenus éveillés trop tard ensemble, étourdis de victoire et d'étonnement. Cinq femmes en Uruguay – Romina, Flaca, « La Venus » et Paz – créent un sanctuaire en bord de mer dans le nouveau roman historique de Carolina De Robertis, « Cantoras », une histoire chatoyante et incontestable de la communauté queer et de l'amour au fil du temps.

Livre de la semaine, 16 septembre

« Comme il faut peu de temps pour changer un visage : le tailler comme du bois, le durcir. Plus de cette rêverie aux yeux écarquillés que j'avais l'habitude de faire. Je suis devenu plus net…" Avez-vous votre copie de Les Testaments encore? Quittez votre rêverie, affinez votre concentration et voyez à quel point l'écriture peut être dangereuse : nous voici de nouveau à Gilead.

Livre de la semaine, 9 septembre

« Des explorateurs, des artistes, des spéléologues, des plongeurs, des pleureurs, des rêveurs et des meurtriers » (ainsi que des physiciens, des mineurs et plus encore !) peuplent les profondeurs d'une beauté sinistre du nouveau livre de Robert Macfarlane. Vous serez au bord de votre siège, qu'il décrive de la matière noire, des tombes anciennes, une promenade sauvage à des kilomètres sous la mer ou un voyage déchirant à travers un rocher. Qu'est-ce qu'un frisson, demandez-vous? Ramasser Sous-terre et faites briller une lumière, mais soyez prévenu : Macfarlane tient à vous dire « ce qui se cache sous terre, pourquoi vous ne devriez pas déranger cet endroit et ce qui peut arriver si vous le faites ».

Livre de la semaine, 2 septembre

Le nouveau roman de De'Shawn Charles Winslow, À West Mills, est une histoire pleine de vie, de cœur, d'inquiétude et de sagesse, et surtout, des personnages avec lesquels rire, pleurer et encourager. Un livre à découvrir en ces jours encore d'été.

Livre de la semaine, 26 août

Notes d'un crocodile dépeint le passage à l'âge adulte d'un groupe d'étudiants queer découvrant l'amour, l'amitié et l'affinité artistique tout en étudiant à peine dans l'université la plus prestigieuse de Taïwan. Nous avons récupéré le classique culte de Qiu Miaojin (traduit par Bonnie Huie) lors d'un orage d'été la semaine dernière, et avons lu jusqu'au lever du soleil. Il est photographié ici en bonne compagnie avec le lauréat du prix international Man Booker de Jokha Alharthi Corps célestes (traduit par Marilyn Booth) et Yanick Lahens lauréate du Prix Femina bain de lune (traduit par Emily Gogolak). Quels sont vos livres préférés de # womenintranslation ?

Livre de la semaine, 19 août

« Sur ma table de travail, il y a des couches, des petites voitures, des Transformers, des bavoirs, des hochets et de minuscules objets occupent toute la place. Je traverse le salon et m'assois sur le canapé avec mon ordinateur sur les genoux. Le garçon entre : - Qu'est-ce que tu fais, maman ? -L'écriture." L'écrivaine basée à New York, Valeria Luiselli, est née à Mexico et a grandi en Afrique du Sud. Son roman Visages dans la foule est traduit de l'espagnol par Christina MacSweeney. Nos lecteurs disent : hourra pour # womenintranslation et pour les traducteurs !

Livre de la semaine, 12 août

Parmi les nombreuses choses qui ont fait du professeur un excellent professeur, il y avait le fait qu'il n'avait pas peur de dire "nous ne savons pas". Pour le professeur, il n'y avait aucune honte à admettre que vous n'aviez pas la réponse. , c'était un pas nécessaire vers la vérité. Il était aussi important de nous enseigner l'inconnu ou l'inconnaissable que de nous enseigner ce qui avait déjà été prouvé en toute sécurité. Le roman de Yōko Ogawa La gouvernante et le professeur est notre deuxième choix pour # WITmonth : c'est un livre chaleureux et édifiant sur la beauté des mathématiques, du baseball et de toutes les façons dont l'amitié peut naître encore et encore. Pendant que vous lisez, placez vos prises sur le nouveau roman passionnant d'Ogawa, La police de la mémoire, Bientôt disponible .

Livre de la semaine, 5 août

"C'était une soirée particulièrement bonne pour commencer un livre." Droll, lucide, lumineux et bourré de la sagesse aiguë des petits moments de l'être, le roman de Tove Jansson qui affirme la vie Le livre d'été est la première des grandes œuvres que nous célébrons pour le Mois des femmes et de la traduction. Une île, une grand-mère et sa petite-fille, explorations et aventures, bateaux, oiseaux, tempêtes et rêveries ne manquent pas. La photo de ce joyau incomparable a été prise dans notre lieu d'été préféré du quartier, le jardin Longfellow de la Maine Historical Society.

Livre de la semaine, 29 juillet

Ici, vous trouverez des requins pèlerins, des corbeaux de mer, le feu de Saint-Elme, des guillemots, des tortues luth, « le savon du pêcheur », des pois de plage, les Perséides, Ruth Moore, E.B. White et de nombreuses citations d'artistes, de scientifiques et d'écrivains sur le golfe du Maine. Dans Un compagnon côtier : une année dans le golfe du Maine, de Cape Cod au Canada , l'auteure Catherine Schmitt assemble une courtepointe marine de faits et d'observations quotidiennes de janvier à décembre. Avec des illustrations des artistes du Maine Kimberleigh Martul -March et Margaret Campbell.

Livre de la semaine, 22 juillet

"Tout comme les lunes et comme les soleils / Avec la certitude des marées, / Tout comme les espoirs qui jaillissent haut, / Pourtant je me lèverai." Maya Angelou, écrivaine, chanteuse, actrice et militante des droits civiques américaine, lève les bras au bord de la mer, le visage rayonnant, sur une photo de la brillante première édition de la bibliothèque Et encore je me lève : un livre de poèmes. Son troisième livre de vers, publié en 1978, comprend certaines de ses œuvres les plus appréciées et les plus évocatrices : « Phenomenal Woman », « Woman Work », « Life Doesn’t Frighten Me » et « Still I Rise ».

Livre de la semaine, 15 juillet

Avez-vous entendu l'incroyable histoire des « Tree Lobsters » de Ball's Pyramid ? Saviez-vous que les perce-oreilles raffolent des mères ? Que la guêpe Tinkerbell est si petite qu'elle peut atterrir sur la pointe d'un cheveu humain ? Que vous soyez sceptique au sujet des merveilles de la vie des insectes ou un grand fan, consultez le fascinant, charmant écrit et extrêmement opportun Buzz, piquer, mordre : pourquoi nous avons besoin d'insectes, une exploration des joies et des nécessités de la biodiversité par l'écologiste norvégienne Anne Sverdrup-Thygeson .

Livre de la semaine, 8 juillet

Bonne conversation est le nouveau mémoire graphique de Mira Jacob. Il est inspiré par des conversations mémorables avec des amis, de vieux amours, la famille, son mari, les questions franches de son enfant curieux et ses propres réflexions révélatrices sur son pays et son histoire personnelle. La collègue écrivaine Celeste Ng note : " De plus en plus hilarant et déchirant, c'est exactement le livre dont l'Amérique a besoin en ce moment. "

Livre de la semaine, 1er juillet

« Le jour où Mme Christie est venue vers moi avec ce fer à repasser, je me suis souvenu de ce que c'était que de vouloir protéger ceux que vous aimez. Plus de vapeur s'échappait de son corps que le fer qu'elle tenait. J'y suis allé. Nos corps portent de la vapeur pour nous.” Démarrez votre lecture d'été avec Les voyageurs par Régina Porter. Se déplaçant habilement à travers des décennies de la Géorgie au Vietnam à Portsmouth à New York à Berlin, ce tourneur de pages plein de secrets et de vérités a un casting de parents et d'enfants inoubliables, de cousins ​​et de voisins, d'amis et d'amoureux : un monde d'histoires captivantes et entrelacées et des voix qui se heurtent et étincellent sur la page.

Livre de la semaine, 24 juin

"Franc, drôle, salé, déchirant, plein d'amour, Dennis-Benn est un créateur de cartes pour ces endroits du cœur tenus si étroitement, le détenteur peut même ne pas savoir qu'ils sont là." —Alexandre Chee. Le deuxième roman émouvant et puissant de Nicole Dennis-Benn, Pigeon, raconte deux contes épiques en un : il suit les voyages d'une femme à New York et de son enfant en Jamaïque, vivant et gagnant l'un de l'autre, tous deux à la recherche de ce qui est vrai. Un excellent livre pour approfondir cet été.

Livre de la semaine, 17 juin

« Toi et moi, nous étions réels. Nous avons ri en sachant que la joie arracherait les points de suture de nos lèvres. Il n'y a pas de roman comme le premier roman d'Ocean Vuong, Sur Terre, nous sommes brièvement magnifiques: un classique moderne de part en part. « Parfois, un écrivain arrive et arrête votre souffle. Je lis ‘On Earth We’re Briefly Gorgeous’ et il y a si peu d’air qui circule dans mon corps pendant que je lis. Quand l'écriture est cette bon, qui a besoin d'air ? —Jacqueline Woodson

Livre de la semaine, 10 juin

“Au début, il n'y a pas de lui. Il n'y a pas elle. Dans son roman de 2015, She of the Mountains, Vivek Shraya partage deux histoires d'amour : les histoires de la déesse Parvati et de son bien-aimé Shiva s'entrelacent avec celles de deux amants dans le Canada moderne. Une exploration lyrique des complexités de l'individualité, de l'homosexualité et de la compréhension, et une histoire puissante sur le fait d'entendre votre propre voix dans le vacarme de la foule, le travail fascinant de Shraya défie l'homophobie et la police de l'identité de tous les coins. Cette lecture rapide, sincère et stimulante résonne.

Livre de la semaine, 3 juin

“Avec une prémisse afrofuturiste fondée sur une vision du monde neuroatypique queer, Une méchanceté de fantômes est le roman post-Butler que beaucoup d'entre nous attendaient. ” – Strange Horizons. La prose magnifique de Rivers Solomon, les personnages qui vous agrippent et vous tirent parce que vous vous souciez tellement d'eux et la construction d'un monde brillant et déchirant se réunissent dans une histoire de science-fiction pour les âges qui réfléchit aussi profondément sur notre propre monde.

Livre de la semaine, mai 27

« Nécessaire et éclairant. " – Meghan O'Rourke. Esmé Weijun Wang est un défenseur de la santé mentale, romancier et auteur de Les schizophrénies collectées, lauréat du Graywolf Press Nonfiction Prize. Les essais de Wang étudient avec perspicacité les idées sur la maladie, la santé et sa propre expérience – tous les endroits où il n'y a pas de réponses faciles. « Il pourrait y avoir quelque chose de réconfortant dans l'idée qu'il y a, au fond, un moi impeccable sans désordre, et que si j'essaie assez fort, je peux atteindre ce moi sans tache. Mais il se peut qu'il n'y ait pas de moi impeccable à atteindre, et si je continue à lutter pour en atteindre un, je pourrais devenir fou à la poursuite.

Livre de la semaine, mai 20

"Si nous n'avions pas fait cela, il y aurait toujours eu des choses que nous n'aurions pas connues, une partie de nous-mêmes que nous n'aurions pas trouvée." Raynor Winn Le chemin du sel est un mémoire lumineux et franc sur le chemin de 630 milles le long de la côte du Devon et des Cornouailles sur lequel elle et son mari se lancent après avoir perdu leur maison. Leurs journées de camping et de randonnée sont colorées par des rencontres avec des oiseaux de mer et des grands dauphins, des embruns et des sentiers de montagne, toutes les nuances de lumière, de sueur et de faim, une beauté profonde à l'extérieur et une perspective qui s'approfondit à l'intérieur. soulevés par la myriade de réponses à l'itinérance qu'ils rencontrent et les réflexions de Winn sur le sentier, la nature et l'humanité en cours de route.

Livre de la semaine : 13 mai

« Ma mère avait entendu le mythe raconté à l'école selon lequel les filles devenaient des garçons et les garçons devenaient des filles lorsqu'ils marchaient sous un arc-en-ciel. Lors de leurs trajets vers Istanbul à travers des kilomètres de champs de tournesols, lorsque le ciel a révélé son arc, ma mère a supplié son père d'aller plus vite, imaginant tout ce qu'elle ferait une fois qu'elle aurait traversé de l'autre côté. Une jeune femme turque. Marcher et parler à Paris. Un Istanbul en pleine mutation. Marcher au plafond d'Ayşegül Savaş est un nouveau roman fascinant sur les vies, les personnes et les lieux qui se croisent dans le cœur, les histoires que nous racontons aux autres et toutes celles que nous nous racontons.

Livre de la semaine : 6 mai

"Son Nai Nai pratiquait le taiji dans l'arrière-cour, alors que le soleil se levait & après sa mort, ni [Mei] ni Sandy ne pouvaient se souvenir de la danse lente qu'elle exécutait seule chaque matin. Mouvements aux noms mythiques. Agitez les mains comme des nuages. Transportez le tigre à la montagne. Chaque étape passe à la suivante. Les tigres deviennent des oies…"

Écrivain et musicien jia qing wilson -yang’s Petite Beauté raconte l'histoire de Mei, une femme qui pleure la mort de son cousin bien-aimé dans la campagne ontarienne. Alors qu'elle réfléchit à sa vie depuis un canoë au milieu d'un lac, l'histoire de Mei et les histoires de ses proches se rejoignent dans un roman émouvant et méditatif - sur la famille et l'histoire, la conversation, les secrets et la découverte, la race, la communauté queer et intergénérationnelle. , la nature, les nouveaux départs et l'amour. L'écriture de wilson -yang brille. Petite Beauté a reçu le Prix littéraire Lambda 2017 pour la fiction transgenre.

Livre de la semaine : 29 avril

“Maintenant, vous pouvez faire la fête. Invitez tous ceux que vous connaissez qui vous aiment et vous soutiennent. Gardez de la place pour ceux qui n'ont pas d'autre endroit où aller. / Faites un cadeau et n'oubliez pas de faire des discours courts. / Ensuite, vous devez faire ceci: aider la personne suivante à trouver son chemin / à travers l'obscurité.” Dans la poésie rayonnante de Résolution des conflits pour les êtres saints, écrivain, musicien, artiste et membre de la nation Mvskoke Joy Harjo apporte le chagrin et la chanson. Tirez une chaise jusqu'à la table de la cuisine à laquelle Harjo nous invite encore et encore, un lieu où les histoires sont partagées et un lieu d'écoute.

Livre de la semaine : 22 avril

« Petites lumières cramoisies de feux de charbon. L'odeur de miel du mahamri frit. Ici le timbre de la mer & #8230 » Vous cherchez un roman épique pour vous lover avec ce printemps ? La mer des libellules par Yvonne Adhiambo Owuor est un conte vibrant de passage à l'âge adulte pour les lecteurs qui aiment la fiction contemporaine luxuriante et lyrique. Il suit le voyage spectaculaire d'Ayaana alors qu'elle embarque en bateau depuis Pate, son île natale au large des côtes du Kenya, et découvre son propre chemin à travers le monde - des mers des îles Shengsi aux rues d'Istanbul - jusqu'à ce que son histoire la ramène chez elle. . Avec une distribution complexe de personnages, un regard profond sur le désir et la découverte, et des décors qui chantent sur la page, La mer des libellules est le genre de livre qui prend vie entre vos mains.

Livre de la semaine : 15 avril

« J'aurais dû alimenter le poêle il y a une heure. La maison / deviendra froide comme la pierre. Merveilleux! / Je n'aurai pas besoin de continuer / d'équilibrer mon chéquier. Poèmes Recueillis de Jane Kenyon est notre livre de la semaine : ses réflexions frappantes et honnêtes sur la vie de l'esprit et du cœur (et sur la vie quotidienne à Eagle Pond Farm) continuent de résonner. « Mon voisin klaxonne et fait signe de passer. / Elle conseille aux élèves en difficulté de garder des abeilles / ses chèvres la suivent jusqu'à la boîte aux lettres. / Dimanche après-midi dernier, nous sommes allés faire du canoë sur l'étang. / Quelque chose de terrible à l'école l'avait secouée. / Nous parlions tranquillement loin du rivage…La lumière / autour de nous semblait vivante. Un huard — itinérant — / approchons-nous bien avant qu'il ne plonge, remontant / après longtemps, et bien loin de l'humanité.

Livre de la semaine : 8 avril

"le poème. / celui qui traverse ta vie. / Faites attention. / à ce poème. Le deuxième livre de Nayyirah Waheed, Nejma , rassemble une autre petite galaxie de sa poésie évocatrice et tranchante. Si vous ne connaissez pas encore son travail, vous pouvez également le retrouver sur Instagram @nayyirah.waheed . "de bonne heure. / pendant que le soleil est encore blanc. / Je cueille les feuilles roses. / Je fais chauffer l'eau jusqu'à ce qu'elle devienne du lait. / Je cherche le jus de cannelle que j'ai fait hier. / et je le trouve. / à côté des citrons trempés dans de la mélasse de rose.

Livre de la semaine : 1er avril

“C'était le printemps. J'avais encore espoir. Dans ma poitrine, quel battement / était fissuré mais toujours récupérable.” Notre livre de la semaine est Oculus, un nouveau recueil de poèmes de Sally Wen Mao. C'est à la fois d'une portée étonnante et tout à fait relatable, explorant la nature et le voyeurisme, le racisme et la robotique, l'amour et la famille, plongeant sans effort entre ces thèmes et au-delà. Le travail de Mao brille : il est brillant, accessible, éclectique, provocateur et beau. “Serez-vous moutons électriques, dames électriques, dormirez-vous ? / Il n'y a pas de fin des choses dans le cœur. / Mon robot, mon poète, ancien et autrefois et maintenant / et f-ever, / le meilleur mal : être échoué dans cette électricité avec toi.”

Livre de la semaine : 25 mars

“Elle cligna des yeux, ferma les yeux, puis les rouvrit et vit la même chose. Des choses. Des centaines et des centaines, des milliers, plus que ses yeux ne pouvaient en compter, tout autour du bateau et menant sur, dehors, des méduses. Brillante et brillante comme si les étoiles étaient tombées dans la mer, comme si elle se trouvait au milieu d'une nouvelle et importante constellation. Nos chansons nostalgiques, par Emma Hooper.

Livre de la semaine : 18 mars

« The Book of Delights » de Ross Gay nous rappelle la sagesse des vieilles chansons : quelle différence un jour fait. C'est un aperçu d'une année de la vie d'un artiste, éblouissant d'esprit, de sagesse et de cœur. — Tayari Jones. Le petit livre du poète, jardinier et enseignant Ross Gay, composé de belles « essayettes » de conversation, écrit au cours d'une année, est aussi honnête et réel sur les difficultés actuelles de la vie que sur les douces joies infiniment découvrables de la vie. Le livre des délices est un livre incroyablement chaleureux et généreux sur tous les mondes de ce monde qui se rapprochent les uns des autres - figuiers et amitiés, colibris et high fives, perte et rétablissement, mémoire et amour. Plongez dans ce nouveau livre pour nourrir votre esprit et votre cœur alors que nous nous dirigeons lentement vers le printemps.

Livre de la semaine : 11 mars

“Un mardi de novembre, elle a terminé la vaisselle / Monté sur un cheval blanc / Et est monté dans les vagues de force neuf / Au-delà du phare. / Va te faire foutre, dit-elle, surprenant les voisins, / C'est parti maintenant ou reste coincé ici pour toujours…" -Mary O'Malley, du poème "A Young Matron Dances Free of the Island". Vous cherchez juste la bonne poésie à réciter ce week-end ? The Wake Forest Book of Irish Women's Poetry partage le travail pointu, vivant et évocateur de seize poètes irlandais, dont Rita Ann Higgins, Moya Cannon, Eva Bourke et Eavan Boland : « Je veux un poème / je peux vieillir. Je veux un poème dans lequel je peux mourir.

Livre de la semaine : 4 mars

"Écrit dans une langue si belle, il y a de fortes chances que les lecteurs ignorent l'intrigue et passent quelques heures à mâcher les mots, lentement & #8230" -N.K. Jemisin. Quatre femmes - Tav , un soldat, Tialon , un érudit, Seren, un poète et Siski , un noble - partagent leurs histoires riches et merveilleuses dans la fantaisie lyrique de Sofia Samatar, Les histoires ailées. Si vous aimez l'écriture brillante et belle, les mondes inoubliables, les voyages épiques et les personnages complexes, les amants et les révolutions, les contes fantastiques de Samatar sont pour vous (avec un stylo pour noter vos lignes préférées). Pour un marathon de lecture, associez-le à « Un étranger à Olondria », le compagnon de ce roman. Et pour ceux qui participent à notre défi de lecture 2019 : sachez qu'il y a une carte dans ce livre.

Livre de la semaine : 25 février

Complicité. Duplicité. Mensonges. Et la vérité. "Ce que j'ai fait pour gagner ma vie m'a depuis longtemps inoculé contre toutes les idées romantiques que j'avais autrefois sur les espions - Ce n'est pas romantique d'être si loyal que vous compromettez votre sens de vous-même." Mais Marie Mitchell sait qui elle est. Dans espion américain elle raconte son histoire sans compromis – une navigation pleine de suspense et nuancée de la vie dans la ligne de mire des trahisons américaines. Thriller d'espionnage de la guerre froide, commentaire social complexe et histoire profondément ressentie de la famille, de la fraternité, de la perte et du courage, ce premier roman impitoyable et absorbant de l'auteur Lauren Wilkinson tourne, tourne et fait réfléchir le lecteur jusqu'aux toutes dernières lignes.

Livre de la semaine : 18 février

"Je veux vivre simultanément à l'intérieur de l'émerveillement et du chagrin - aussi longtemps que nous vivons, il est toujours temps de développer l'histoire." Pam Houston Deep Creek : Trouver l'espoir dans le High Country est notre livre de la semaine. Les hivers des montagnes du Colorado, les lévriers et les veaux des wapitis, les bosquets de trembles et les feux de forêt, notre monde en évolution, les gens qui aiment la terre et l'histoire complexe de la guérison au cours d'une vie - qu'elle partage des histoires, offre des observations ou pose des questions, la nouvelle mémoire se déplace avec une clarté, un humour, une honnêteté et une profondeur saisissants. "Ses histoires d'amour, de perte et une vie vécue en relation avec la terre nous donnent de bonnes raisons de ne pas nous abandonner les uns les autres. C'est le livre dont nous avons besoin en ce moment pour nous rappeler comment endurer – avec passion. Une chanson de cœur imparable. -Lidia Yuknavitch.

Livre de la semaine : 11 février

Poursuite de notre regard sur l'amour en février… Notre monde, avec des photographies de Molly Malone Cook et un texte de Mary Oliver, partage leur vie ensemble et leur travail en prose, poésie et images. "Nous nous réveillions souvent avant qu'il y ait de la lumière dans le ciel et faisions du café et laissions nos esprits secouer nos langues - C'était une conversation de quarante ans." Cherchez ici un oiseau chanteur nourri avec une cuillère à café, des portraits de Lorraine Hansberry et Walker Evans, des histoires de Mary et Molly ramassant des palourdes et des canneberges dans leurs paniers, leur intimité, leurs joies et leur influence les unes sur les autres, et des trésors comme le texte intégral de " The Whistler », un poème incroyable sur les profondeurs et les surprises de l'amour au fil du temps.

Livre de la semaine : 4 février

Poète, éducatrice et militante artistique Elizabeth Alexander’s La lumière du monde est un mémoire, et il se souvient et célèbre son mari, Ficre Ghebreyesus, décédé subitement en 2012. C'est une histoire d'amour et un témoignage : Ficre Ghebreyesus était un père, peintre, cuisinier, mélomane, amoureux des livres, amoureux des langues, et homme profondément bon coeur. Il était, chaleureusement, "Celui qui aimait porter la couleur rose. Celui dont les enfants le faisaient rire jusqu'à pleurer. Avec toutes les ruptures et les séparations de cette vie, il est en quelque sorte rare d'entendre parler d'un amour qui traverse les années : des années de rires, des pauses-café, deux fils bien-aimés. « Casa dolce casa » était leur maison, et le portrait de cette maison, mariage et famille est si émouvant, et si plein de lumière. Il est également riche en culture - musique, recettes et références livresques - un trésor pour le lecteur curieux. Les peintures de Ghebreyesus elles-mêmes ont souscrit à ce que quelqu'un a appelé dans son œuvre « tutto », que le Dr Alexander décrit comme « une croyance inébranlable en la beauté, au débordement, au tout, à la beauté éclatante et indélébile dans un monde où il y a tant de beaucoup de souffrances, de blessures et de douleurs. Quelque temps après la mort de leur père, Alexandre demande à ses fils : « Comment pouvons-nous être si heureux, alors que nous avons traversé tant de choses ? Et elle répond du même souffle à sa question : « La forêt n'est pas dénudée. Les arbres se dressent haut.

Livre de la semaine : 28 janvier

« Vous ne décidez pas de ce qui est important pour nous. Vous pouvez choisir vous-même, mais personne d'autre. Le roman graphique de Tillie Walden Sur un rayon de soleil emballe un punch rêveur. Ici, les gens regardent à travers les fenêtres des paysages spatiaux rendus dans de magnifiques couleurs de coucher de soleil, orange et rose et bleu et rouge et jaune, et l'œuvre d'art vive et fantastique est la moitié du plaisir de ce roman graphique. Dans le même temps, les histoires et le casting de personnages soudés qui se soucient profondément les uns des autres brillent, tout comme les thèmes abordés par Walden : l'agence personnelle. Amour. Le respect. Responsabilité. Harcèlement. Bravoure. Entente. La gentillesse. C'est une merveille de lire, de voir et de ressentir, avec des planètes de ruines et de merveilles, des êtres anciens, des dangers et des chagrins d'amour, des voyages et des sauvetages, et des moments calmes et tendres de convivialité autour de jeux spatiaux, de chocolat chaud et de découvertes de toutes sortes dans un envolée poisson d'un vaisseau spatial.

Livre de la semaine : 21 janvier

«Sonia Sanchez est depuis longtemps une soldate de l'Amour./Elle brandit les protestations comme le vent. A 82 ans,/elle marche comme si elle menait/une deuxième ligne. Émerveillement à ses genoux. Avec sa canne/elle craque les bénédictions et appelle vos plus proches parents. Elle/parle la paix dans une cadence de prières. À 71 ans, Sonia Sanchez a été arrêtée avec onze autres grands-mères alors qu'elles manifestaient pacifiquement dans un centre de recrutement militaire à Philadelphie. (La Granny Peace Brigade, comme le groupe s'appelait, a été acquittée des accusations d'« intrusion par provocation. ») Sonia Sanchez n'est qu'une des nombreuses femmes honorées à travers la poésie, les photographies, l'histoire et le témoignage récit-en-vers, Une femme liée est une chose dangereuse : l'incarcération des femmes afro-américaines de Harriet Tubman à Sandra Bland. Comme l'observe le Dr Hill, « les femmes noires ont été fortement investies dans les mouvements d'abolition, de protestation et de résistance visant à la reconnaissance de l'humanité noire. Certains de ces mouvements ont commencé à l'époque coloniale. Écrire des poèmes sur de telles femmes m'a obligé à me demander ce que cela signifie pour une femme noire de s'engager dans la résistance. Ces poèmes sont des lettres d'amour.

Livre de la semaine, 14 janvier : Elle serait roi

"Épique, beau et magique, ce premier roman étonnant annonce avec audace l'arrivée d'un romancier et conteur remarquable." -Edwidge Danticat. S'appuyant sur le riche réalisme magique des traditions de narration Vai et éclairant de sa propre lumière les profondeurs de l'histoire du Libéria, des Caraïbes et des États-Unis, la première auteure Wayétu Moore raconte les histoires complexes et entrelacées de Gbessa, June Dey et Norman Aragon, trois personnages uniques avec des pouvoirs remarquables et des histoires profondes, dans Elle serait roi. "Des esprits semblables séparés à de grandes distances seront toujours obligés de se rencontrer, même si une seule fois, les âmes sœurs se heurteront toujours et que les chaînes de coïncidences ne sont jamais ce qu'elles semblent être à la surface"

Livre de la semaine : 7 janvier

« L'hiver est là, peut-être qu'il est arrivé un peu plus tôt que prévu. C'est le moment où les arbres s'endorment. Les ours s'endorment. Nous nous reposons tous. Et puis nous renaîtrons au printemps. Mais il est important de s'assurer que nous sommes prêts. Il est maintenant temps d'aider vos proches à préparer leurs maisons d'hiver. Assurez-vous qu'ils ont suffisamment de nourriture. Assez de bois. Assez de médicaments pour traverser la saison sombre. C'est le cœur de l'hiver & #8230avez-vous rassemblé suffisamment de nourriture…êtes-vous prêt pour l'obscurité ? La lente combustion du mystérieux thriller hivernal du romancier et journaliste Waubgeshig Rice vous envahira. Établi dans une petite communauté anishinaabe du nord alors que le monde extérieur s'effondre, Lune de la neige croûtée est un récit hivernal émouvant et puissant de conflit et de communauté, de peur et de courage, d'obscurité et de tendresse, d'espoir et de survie.

Livre de la semaine : 31 décembre

« Ça ne doit pas être comme ça. C'est ce que la fantaisie dit, c'est une déclaration subversive. Vital, ludique, pointu, le recueil de courts essais d'Ursula K. Le Guin Pas de temps à perdre : réfléchir à ce qui compte peut inspirer les propres réflexions réfléchies d'un lecteur pour le Nouvel An. Pas de temps à perdre offre un aperçu des dernières années de l'auteur à méditer, à penser, à répondre au monde et à l'imaginer à nouveau. Le Guin tourne son regard d'écrivain sur toutes les choses qui ont de la légèreté ou du poids : la technologie, la vieillesse, le temps, un lynx, son chat Pard, l'injustice, la solidarité, la colère, la musique, dire la vérité, tout ce qui compte pour elle . Rêvant sur les connaissances forgées par le temps, elle écrit : "Ce qui m'a fait penser avant tout, c'est à quel point nous apprenons incroyablement entre notre anniversaire et le dernier jour" Défectueux ou extraordinaire, nous sommes reconnaissants pour les derniers mots Le Guin laissé pour nous. « Peu importe si la connaissance est intellectuelle ou pratique ou émotionnelle, si elle concerne les écosystèmes alpins ou la nature de Bouddha ou comment rassurer un enfant effrayé : quand tu rencontres une personne âgée avec ce genre de connaissance, si tu as le sens d'un haricot germe, vous savez que vous êtes dans une présence rare et non reproductible.

Livre de la semaine : 24 décembre

« Encore une fois, ouvrez / le livre / des rouges et des ors / pour que vous sachiez peut-être les choses / telles qu’elles sont. » -Jane Hirshfield. Réchauffez-vous cet hiver avec les mots de Foyer , une nouvelle anthologie qui « nous met au défi de redéfinir la maison et le foyer : comme un lieu pour accueillir des étrangers, pour être généreux, pour prendre soin du monde au-delà de sa propre expérience ». Il est édité par Annick Smith et Susan O'Connor, avec des essais, des poèmes et des illustrations d'Yvonne Adhiambo Owuor, Natasha Trethewey, Intizar Husain, Andrew Lam, Chigozie Obioma, Luis Alberto Urrea, Gretel Ehrlich, Kavery Nambisan, Angie Cruz, Debra Magpie Earling, et plus encore.

Livre de la semaine : 17 décembre

« Maintenant, je suis plus audacieux, plus en colère et plus joyeux, aucune de ces choses ne se contredit. Maintenant, je suis l'écrivain que les nouvelles m'ont fait. Alors viens. Il y a l'avenir là-bas. Allons-y tous. Le génie de la construction du monde N.K. Jemisin Combien de temps jusqu'à Mois du futur noir ? est une brillante parcelle de mondes, chacun un joyau et une révélation. Vingt-deux histoires nous transportent dans de nouveaux endroits, racontent des histoires de festins magiques, de mères fae combattantes, de villes vivantes et respirantes, de rêveurs, d'amoureux et de révolutionnaires. Un livre parfait pour s'installer une nuit d'hiver quand on veut se laisser emporter par la pure magie du conte.

Livre de la semaine : 10 décembre

Vous vous êtes peut-être déjà connecté à Mères de l'invention, un nouveau podcast sur les femmes et la justice climatique de la comédienne irlandaise Maeve Higgins et de l'ancienne présidente irlandaise Mary Robinson. Mais il y a aussi un livre édifiant et encourageant sur la justice climatique ? Dans Justice climatique : Espoir, résilience et lutte pour un avenir durable, Mary Robinson partage tout ce qui EST vraiment possible à travers des histoires de personnes faisant un travail de terrain qui a un impact profond sur leurs communautés, leurs pays et le monde. Nous voyons comment Sharon Hanshaw d'East Biloxi, Mississippi, est devenue une militante pour les droits de sa communauté après l'ouragan Katrina.Constance Okollot, qui se qualifie de « témoin du changement climatique », défend les intérêts des agricultrices ougandaises qui subissent les conséquences paralysantes de la sécheresse. Jannie Staffansson est une voix puissante sur la façon dont le changement climatique a affecté le peuple autochtone saami d'Europe. Justice climatique est un rappel bienvenu du nombre de personnes et de pays qui continuent de se consacrer à l'avenir de notre planète et les uns aux autres.

Livre de la semaine : 3 décembre

"L'histoire que Magsalin souhaite raconter concerne la perte." Magsalin apparaît dans le chapitre 1 du nouveau roman de Gina Apostol Insurrection , et vous pouvez trouver l'histoire de Magsalin au chapitre 1 si vous passez directement à la page … 107. Insurrecto est notre livre de la semaine : « Un road trip brûlant et psychédélique à travers la longue et sordide histoire des relations philippines-américaines, à la fois un mystère de meurtre, un film de guerre et une exploration émouvante de toutes les manières dont le deuil vit, à la fois chez un peuple et chez une personne. Un puzzle magistral, dans lequel, comme l'écrit Apostol, « une histoire racontée peut en enterrer une autre. » -Elaine Castillo.

Livre de la semaine : 26 novembre

C'est la saison des livres de cuisine ! Réchauffez les cœurs et les ventres cet hiver avec des recettes de Le livre de cuisine des immigrants : des recettes qui rendent l'Amérique formidable. La chef du Maine, Cara Stadler, partage une recette de bar cuit à la vapeur avec de la sauce soja Umeboshi. Parcourez pour découvrir d'autres trésors, comme la tarte au banoffee d'April Bloomfield d'Angleterre, le poulet chipotle-lime de Zarela Martinez du Mexique, le maïs jerk rôti de Nina Compton de Sainte-Lucie, le Frittedda de Carla Capaldo aux artichauts, fèves et petits pois d'Italie et Samantha Seneviratne Gâteau True Love du Sri Lanka. La rédactrice en chef Leyla Moushabeck écrit à propos de ces plats : « A chaque bouchée, vous pouvez goûter un élément distinct de chaleur, comme un câlin de votre mère ou le retour à la maison après un voyage. »

Livre de la semaine : 19 novembre

"Ningikendaan akiin bakaanadoon / Je sais qu'il y a des mondes différents…" -Margaret Noodin

Nouveaux poètes des nations autochtones rassemble des poèmes de Tacey M. Atsitty, Trevino L. Brings Plenty, Julian Talamantez Brolaski, Laura Da', Natalie Diaz, Jennifer Elise Foerster, Eric Gansworth, Gordon Henry, Jr., Sy Hoahwah, LeAnne Howe, Layli Long Soldier, Janet McAdams , Brandy Nālani McDougall, Margaret Noodin, dg nanouk okpik, Craig Santos Perez, Tommy Pico, Cedar Sigo, ML Smoker, Gwen Westerman et Karenne Wood, et est édité et présenté par Heid E. Erdrich, avec une pochette de Sherwin Bitsui.

Livre de la semaine : 12 novembre

Powder : L'écriture des femmes de rang, du Vietnam à l'Irak (édité par Lisa Bowden et Shannon Cain, Kore Press, 2008) est une collection dynamique et émouvante de poésie et de non-fiction créative par des femmes vétérans. C'est aussi mon pays : histoires militaires de femmes de la Révolution américaine à l'Afghanistan (édité par Jerri Bell et Tracy Crow et dédié aux femmes en service actif, dans la réserve et dans la garde, Potomac Books, 2017) propose une histoire méticuleusement recherchée et complexe des histoires militaires des femmes, élevant leurs voix et partageant des dizaines de récits écrits et oraux et de photographies historiques, d'expériences personnelles, de défis et de victoires - des récits de la garde de Prudence Wright pendant la guerre d'indépendance au commandement du major Charity Adams Earley du 6888 e annuaire postal central pendant la Seconde Guerre mondiale aux nombreuses histoires individuelles puissantes de les anciens combattants d'aujourd'hui.

Contactez la bibliothèque pour plus d'informations sur un large éventail d'histoires d'anciens combattants et de ressources pour les anciens combattants.

Livre de la semaine : 5 novembre

« Jamais dans l'histoire tous les groupes démographiques n'ont été considérés comme égaux, et il n'y a jamais eu un moment dans l'histoire de l'humanité où l'oppression n'existait pas. Néanmoins, les femmes, les personnes non binaires, les personnes de couleur, les personnes LGBTQ, les personnes de foi et les personnes handicapées se battent pour un avenir meilleur. Il est temps que nous honorions cette vérité et que nous racontions ces histoires. Lorsque nous découvrons le passé et l'état du présent, nous pouvons nous rapprocher de la création d'un monde qui valorise la vie de chacun. -Blaire Imani

L'écrivain Blair Imani et l'illustratrice Monique Le s'associent pour partager de courtes biographies et des portraits vibrants de 70 femmes et personnes non binaires dans HERstory moderne.

Livre de la semaine : 29 octobre

« Le bas-est du Maine, où je vis, est pour moi le plus bel endroit sur terre, même en février, même par une journée sombre par vent fort. » Ainsi commence l'auteur du Maine Susan Hand Shetterly lumineux et soigneusement recherché Chroniques des algues : un monde au bord de l'eau. Ses écrits informatifs et réfléchis sur les algues et la récolte d'algues et sur la vie des Mainers (ses entretiens avec des gens brillent particulièrement) sont une lecture incontournable pour ceux qui sont curieux de « la forêt sous-marine » ainsi que des nombreuses vies étroitement liées sur notre côte.

Livre de la semaine : 22 octobre

Tracy K. Smith est notre poète lauréate des États-Unis et la rédactrice en chef de la nouvelle anthologie American Journal : Cinquante poèmes Pour Notre temps, qui est notre premier livre de la semaine ! (Nous partagerons des instantanés de fiction ou de non-fiction des piles tous les lundis, et nous suivrons également chaque livre que nous partageons sur le site Web de PPL). Smith a emmené la poésie sur la route cette année pour la partager avec des communautés partout aux États-Unis.

Sur Livre de la semaine

Notre projet est créé par le personnel de Reader’s Advisory et se concentre sur le partage d'un livre des collections de la bibliothèque chaque semaine. Le livre peut être de la fiction ou de la non-fiction, un nouveau titre ou un joyau plus ancien des piles. Vous pouvez voir une photo de chaque nouveau livre de la semaine sur le site ici. Nous publierons également les livres et les photos sur le blog de la bibliothèque chaque mois. Curieux de connaître les nouveaux ou anciens livres de la semaine ? Consultez la liste des livres via ce lien car elle continue de croître!

Nous sommes attachés à notre communauté de lecteurs et à des livres fantastiques. Nous espérons continuer à construire une ville de lecteurs en explorant et en partageant un large éventail de livres et de grands auteurs issus des collections de la bibliothèque. Merci de fouiller dans les piles avec nous, lecteurs curieux ! Si vous souhaitez votre propre liste personnalisée d'idées de lecture de notre personnel en fonction de vos intérêts, remplissez un formulaire « Votre prochaine (super !) Lecture !) ici et nous vous contacterons.


Valentin Markin - Histoire

Discographie de l'album Atco, partie 1
33-101 à 33-265 (1957-1968)
Par David Edwards, Patrice Eyries et Mike Callahan
Dernière mise à jour : 21 septembre 2005

Atco était une filiale d'Atlantic.

La première étiquette Atco était jaune avec une impression noire. "ATCO" est en lettres blanches au-dessus du trou central. Derrière le "A" dans Atco se trouve un dessin d'une lyre musicale en noir. Ce label était l'édition originale sur les disques 33-101 à au moins 33-138. Les premiers albums stéréo sur Atco utilisaient le même label, avec "STEREO" ajouté. Les premières pochettes de disques, cependant, n'avaient pas la nappe de couverture mobile habituelle qui pouvait être déplacée vers le haut (montrant "MONO" en bas) ou vers le bas (montrant "STEREO" en haut). Au lieu de cela, les jaquettes des enregistrements stéréo étaient identiques aux jaquettes mono, mais étaient estampillées d'un tampon stéréo à l'encre dorée.

La deuxième étiquette Atco était dorée en haut et grise en bas avec une impression noire, cette étiquette était utilisée pour les albums monauraux. "ATCO" était imprimé en or sur une bande blanche légèrement au-dessus de la ligne centrale (le "AT" d'un côté et le "CO" de l'autre côté du trou central. Les problèmes stéréo avaient du violet sur le dessus et du marron/orange sur le bas avec une impression en noir. "ATCO" a été imprimé en marron/orange sur une bande blanche qui est légèrement au-dessus de la ligne centrale. La stéréo a été imprimée à gauche du centre en impression blanche. Il y avait une variation de couleur considérable dans les étiquettes mono et stéréo Les étiquettes ont été utilisées de 33 à 139 à environ 33 à 265. Une légère variation a été apportée aux étiquettes stéréo à la mi-1968 lorsque le mot "STEREO" à gauche du trou central a été imprimé en noir au lieu de blanc. Étiquettes promotionnelles étaient blancs avec les mêmes graphismes en noir.

Nous apprécierions tout ajout ou correction à cette discographie. Envoyez-les-nous simplement par e-mail. Both Sides Now Publications est une page Web d'information. Nous ne sommes pas un catalogue et nous ne pouvons pas non plus fournir les notices listées ci-dessous. Nous n'avons aucune association avec Atlantic Records. Si vous souhaitez acquérir les albums répertoriés dans cette discographie (qui sont tous épuisés), nous vous suggérons de consulter notre page Foire aux questions et de suivre les instructions qui s'y trouvent. Cette histoire et discographie sont copyright 2000, 2005 par Mike Callahan.

DISCOGRAPHIE D'ALBUM ATCO, PARTIE 1

Numéro - Titre - Artiste [Date de sortie] (Graphique) Contenu

33-101 - Les sous-bocks - Sous-bocks [11/57] Publié en monaural uniquement. Searchin'/One Kiss Led to Another/Brazil/Turtle Dovin'/Smokey Joe's Caf /Wrap It Up/Riot in Cell block Number Nine//Young Blood/Loop De Loop Mambo/One Kiss/I Must Be Dreamin'/Lola /Encadré/En bas au Mexique

33-102 - Bobby Darin - Bobby Darin [8/58] Publié en monaural uniquement. Splish Splash/Juste au cas où tu changerais d'avis/Pretty Betty/Parle-moi de quelque chose/Judy, ne sois pas de mauvaise humeur/(Depuis que tu es parti) Je ne peux pas continuer//J'ai trouvé un bébé d'un million de dollars (Dans un magasin de cinq et dix cents)/Portez ma bague/Alors méchant/N'appelez pas mon nom/Maison neuve/Les actions parlent plus fort que les mots

33-103 - Rockin' Together - Divers artistes [1/59] Publié en monaural uniquement. Yakety Yak - Coasters/Ific - King Curtis and His Orchestra/Tôt le matin - Bobby Darin & Rinky-Dinks/Night Life - Jesse Stone and His Houserockers/If I Had My Life to Live Over - Guitar Slim/Yes Sir That's My Baby - Sensations//Splish Splash - Bobby Darin/Searchin' - Coasters/Woodchopper's Ball - Hutch Davie/It Hurts to Love Someone - Guitar Slim/Confess It to Your Heart - Gerry Granahan/Sh-Boom - Chordcats

33-104/SD 33-104 - C'est tout - Bobby Darin [1959] (10-59, #7) Mack the Knife/Beyond the Sea/Through a Long and Sleepless Night/Softly as in a Morning Sunrise/She Needs Me /Ce n'est pas nécessairement le cas//Je me souviendrai d'avril/C'est comme ça que l'amour est/J'ai eu un appel/Certains de ces jours/Où est celui-ci/C'est tout

33-105 - Much Hutch - Hutch Davie & His Swinging Piano [1958] Publié en monaural uniquement. Woodchopper's Ball/Begin the Beguine/Rock and Roll Party/Moonlight Cha Cha Cha/Honky Tonk Train/A String of Pearls//Opus No. 1/Fast Freight/Boogie Woogie/Rockin' Up a Storm/In the Mood/The Dipsy Griffonnage

33-106/SD 33-106 - Ritmos Flamencos - El Nino De Alicante [1959] Juerga Gitana/Tientos/Del Sacromonte/Romero De Torres/Mi Colombiana/Tres Provincias Espanolas/Marismas De Huelva/Bulerias Jerezanas/La Tanguera/Campanas De Andalousie/La Rosa

33-107/SD 33-107 - Come With Me To the Casbah - Ganimian Oriental Orchestra [1959] Oriental Jam/Over the Rainbow/Whirling Dervish/Play Girl Play/Swingin' the Blues/Daddy Lolo/My Funny Valentine/Venez avec Moi à la Casbah/Hedy Lou/Hayastan Moods/Halvah/Nine-Eight

33-108/SD 33-108 - Roland Hanna joue "Destry Rides Again" de Harold Rome - Roland Hanna [1959] I Know Your Kind/Fair Warning/Rose Lovejoy of Paradise Valley/That Ring on the Finger/Once Knew a Fella/ N'importe qui t'aimerait/Je dis bonjour/Hoop De Dingle

33-109/SD 33-109 - Herbert Geller & His All Stars jouent des sélections de la musique de Jule Styne et Stephen Sondheim pour "Gypsy" - Herb Geller & His All-Stars [1959] Tout arrive Roses/Vous ne vous en sortirez jamais From Me/Together/Little Lamb/Some People/Mama's Talkin' Soft/Cow Song/Small World

33-111 - Greatest Hits - Coasters [1959] Initialement publié en monaural uniquement. Réédité en stéréo électronique dans les années 1960 sous le nom de SD 33-111. Poison Ivy/Along Came Jones/Down in Mexico/The Shadow Knows/I'm a Hog For You/Charlie Brown//Yakety Yak/Zing! Went the Strings of My Heart/C'est du rock and roll/Young Blood/Sweet Georgia Brown/Searchin'

33-112/SD 33-112 - American Country Songs - Helen Merrill [1959] Peut-être demain/Je suis si seul que je pourrais pleurer/Tu ne me connais pas/Condamné sans procès/Tu gagnes encore/Je suis là pour sortir mon bébé de prison/Cœur plein d'amour/Cœur froid et froid/Dévoué à toi/Mon cœur le saurait/À tout moment/Moitié autant

33-113/SD 33-113 - Le saxophone ténor soufflera - King Curtis [11/59] Midnight Ramble/Linda/The Shake/Jaywalk/Lil Brother//Peter Gunn//The Groove/Snake Eyes/Cuban Twilight/Birth des Bleus/Chili

33-114/SD 33-114 - Cloches de Noël - Paul et Nancy Steffen [12/59]

33-115/SD 33-115 - This Is Darin - Bobby Darin [1960] (3-60, #6) Clémentine/Avez-vous des châteaux bébé/Ne rêvez de personne d'autre que moi/Ma fille Sal/Café noir /Caravane//Guys and Dolls/Down With Love/Pete Kelly's Blues/All Nite Long/The Gal That Got Away/Je ne peux rien te donner d'autre que de l'amour

33-116/SD 33-116 - Flying Fingers - Fliptop Finnegan [1960] I'm Just Wild About Harry/My Melancholy Baby/Tiger Rag/After You've Gone/If I Had My Way/Twelfth Street Rag//Quelqu'un Stole My Gal/Let Me Call You Sweetheart/Kitten on the Keys/Nobody's Sweetheart/My Wild Irish Rose

33-117/SD 33-117 - Music For Space Squirrels - Al Caiola's Magic Guitars [1960] Nobody's Sweetheart/Bugle Call Rag/When the Saints Go Marching In/Guitar Boogie/Sweet Lorraine/Maple Leaf Rag/Diga Diga Doo/Goofus /Twelfth Street Rag/Farewell Blues/The Darktown Strutter's Ball/Angry

33-118 - The Good Old Fifties - Divers Artistes [1960] Publié en monaural uniquement. Queen of the Hop - Bobby Darin/Playmates - Sandy Stewart/Tell Him No - Jackson Brothers/In the Mood - Hutch Davie/Beat Generation - Paul Evans/Charlie Brown - Coasters//Poison Ivy - Coasters/At My Party - Paul Evans /Heavenly Blues - King Curtis/Si je pensais que tu avais besoin de moi - Hollywood Flames/Sh-Boom - Chordcats/Dream Lover - Bobby Darin

33-119/SD 33-119 - Présentation des fabuleuses Nina et Frederik - Nina & Frederik [1960] Écoutez l'océan/L'échelle de Jacob/Mango Vendor/Oh, Sinner Man/Time for Man Go Home/Let's Put Out the Lights ( And Go to Sleep)/Sippin' Cider/Nine Hundred Miles/Je l'aimerai/Tu ne peux pas aller au paradis en patins à roulettes/Bei Mir Bist Du Schoen

33-120/SD 33-120 - I Love Harry Arnold and All His Jazz - Harry Arnold [1960] Sermonette/Wrappin' It Up/Valley Stream spécial/Dédié à George/Indian Summer/Frantic Blues/On the Street Where You Live /Avec un peu de chance/Annie Laurie/Ne serait-ce pas amoureux/J'aurais pu danser toute la nuit/Vol SK641

33-121/SD 33-121 - Facile à aimer - Le piano de Roland Hanna [1960] Les meilleures choses de la vie sont gratuites/La prochaine fois que vous me voyez/À partir de ce jour/Comme quelqu'un d'amoureux/Hier/Ça n'est jamais entré dans mon Mind/Farouk Thelonious/Facile à aimer/Nuit en Tunisie

33-122/SD 33-122 - Bobby Darin At the Copa - Bobby Darin [1960] (10-60, #9) Medley: Swing Low Sweet Chariot, Lonesome Road/Some of These Days/Mack the Knife/Love For Sale /Clementine/Tu serais si gentille de rentrer à la maison/Amant de rêve//Bill Bailey/J'ai rêvé/Je ne peux rien te donner d'autre que de l'amour/D'accord, d'accord Tu gagnes/Medley : Par moi-même, quand ton amant est parti/J'ai une femme/C'est tout

33-123/SD 33-123 - Un par un - Sous-verres [1960] Mais belle/Poupée en satin/Gee Baby, je ne suis pas gentil avec toi/Feuilles d'automne/Tu serais si gentil de rentrer à la maison/Au clair de lune dans le Vermont //Moonglow/Easy Living/La façon dont vous regardez ce soir/Ne vous déplacez plus beaucoup/Willow pleure pour moi/Du côté ensoleillé de la rue

33-124/SD 33-124 - C'est toi ou personne - Bobby Darin [1960] C'est toi ou personne/Je n'avais personne jusqu'à toi/Pas à moi/Je ne peux pas croire que tu es amoureux de moi /Je n'ai jamais été amoureux auparavant/Tout ou rien du tout//Un seul petit objet/Ne bouge plus beaucoup/Et moi/Je serai là/Je ne fais que pleurer/Je suppose que je' m Bon pour rien d'autre que le blues

33-125/SD 33-125 - Le 25 décembre - Bobby Darin [1960] O Come All Ye Faithful/Pauvre Little Jesus/Child of God/Baby Born Today/Holy Holy Holy/Ave-Maria//Go Tell It sur la montagne/Pendant que les bergers surveillaient leurs troupeaux/Jéhovah Alléluia/Marie où est ton bébé/Nuit silencieuse, Nuit sainte/Dona Nobis Pacem/Amen

33-126/SD 33-126 - Two of a Kind - Bobby Darin & Johnny Mercer [1961] Two of a Kind/Indiana/Bob White/Ace in the Hole/East of the Rockies/If I Had My Druthers//I Ain't Gonna Give Nobody None of My Jellyroll/Lonesome Polecat/My Cutey's Due at Two-to-Two Today/Medley: Paddlin' Madelin' Home, Row Row Row/Qui prend soin de la fille du gardien/Mississippi Mud/Two of une sorte de

33-127/SD 33-127 - Girls of My Dreams - Piano de Frank Barcley et Orchestre de Harry Arnold [1961] Laura/Ramona/Dolores/Louise/Emaline/Charmaine/Mona Lisa/Maria Elena/Linda/Jeannine/Cecilia/Nancy

33-128 - Nina et Frederik Avec Louis Armstrong - Nina et Frederik [1961] Publié en monaural uniquement. Formula For Love/Wondrous, Wondrous Love/Struttin' With Some Barbecue/Voodoo Girl/So Long, Emile/Hello, Pretty One/Carnaval/My Home Town/Triste Vida/It's Been a Long, Long Time/Maladie D'amour' / Enterre-moi là où elle passe

33-129/SD 33-129 - Stranger on the Shore - Mr. Acker Bilk avec le Leon Young String Ensemble [1962] (5-62, #3) Sentimental Journey/Nobody Knows the Trouble/Greensleeves/Deep Purple/Take My Lips/Berceuse de Brahms/Cielito Lindo/Carolina Moon/Je ne peux pas commencer/Est-ce le blues ?/Mean to Me/Stranger on the Shore

33-130 - Apache - Jorgen Ingmann [1961] Publié en monaural uniquement. Apache/Oh!/Little Serenade/Pepe/Sérénade des mandolines/Echo Boogie//Amorada/Anna/La marche des enfants siamois/Dalla Strada Alle Stelle/Side Saddle/My Isle of Golden Dreams

33-131/SD 33-131 - The Bobby Darin Story - Bobby Darin [1961] (5-61, #18) Il y a deux pochettes pour ce LP. Le premier est blanc, avec une photo de Bobby Darin dans le coin supérieur droit avec "Mack the Knife" en noir sous la photo, et les chansons listées en bleu et vert. Cet album est initialement sorti en mono uniquement, avec la signature de Darin dans la zone de cire trailoff. La deuxième pochette est noire avec une photo de Bobby Darin au centre de la pochette à droite, "Mack the Knife" en blanc au-dessus de l'image, et les chansons sont répertoriées en violet et rouge. Cet album est sorti en mono et en stéréo. L'album présente une narration de Bobby Darin, qui se prolonge parfois jusqu'au début des chansons.Splish Splash (S)/Early In The Morning (E)/Queen Of The Hop (S)/Plain Jane (S)/Dream Lover (S)/Mack The Knife (S, LP mix, qui est sensiblement différent du 45 mix)//Au-delà de la mer (S)/Clementine (S)/Bill Bailey (S)/Fleurs artificielles (S)/Somebody To Love (E)/Lazy River (S)

33-132/SD 33-132 - Ada Lee Comes On - Ada Lee [1961] Quelque chose manque/Nuit en Tunisie/Romance in the Dark/G'wan Train/Je ne sourirai plus jamais/C'est dommage de dire bonne nuit/ /Je souhaite que tu aimes/Si tu vas/Dans chaque vie, de la pluie doit tomber/La pluie est un son si solitaire/Ces chagrins/Domino

33-133/SD 33-133 - Spanish Harlem - Ben E. King [1961] (8-61, #57) Amor (S)/Sway (S)/Come Closer to Me (S)/Perfidia (S)/ Granada (S)/Sweet and Gentle (S)//Quizas, Quizas, Quizas (Peut-être, Peut-être, Peut-être) (S)/Frenesi (S)/Souvenir du Mexique (S)/Besame Mucho (S)/Love Me, Aime-moi (S)/Harlem espagnol (S)

33-134/SD 33-134 - Love Swings - Bobby Darin [1961] (9-61, #92) Il y a longtemps et loin/Je ne savais pas quelle heure il était/Et toi/Plus je te vois /Ce devait être toi/Pas de plus grand amour//En amour en vain/Juste des amis/Quelque chose à se souvenir de toi/Skylark/Le printemps est là/Je suppose que je vais devoir changer mes plans

33-135/SD 33-135 - Coast Along With the Coasters - Coasters [1962] (Ain't That) Just Like Me/Keep on Rollin'/Wait a Minute/Stewball/The Snake and the Bookworm/What About Us/ /Little Egypt (Ying-Yang)/Wake Me, Shake Me/Run Red Run/My Babe/Bad Blood/Filles Filles Filles

33-136/SD 33-136 - Ann Man - Ann Richards [1961] Oui Monsieur, c'est mon bébé/Un homme occasionnel/Il y a une accalmie dans ma vie/La mascarade est finie/Tu vas dans ma tête/Est-ce que tu es ou est Tu n'es pas mon bébé/Et c'est tout/Ensorcelé/Evil Gal Blues/L'amour est un mot pour le blues/Comment j'ai l'air en bleu/Je n'ai pas pu dormir un clin d'œil la nuit dernière

33-137/SD 33-137 - Ben E. King Sings for Soulful Lovers - Ben E. King [1962] My Heart Cries For You/He Will Break Your Heart/Dream Lover/Will You Love Me Tomorrow/My Foolish Heart/ Fièvre//Moon River/Quelle différence un jour a fait/À cause de toi/Enfin/Dans la rue où tu vis/Tout est dans le jeu

33-138/SD 33-138 - Twist with Bobby Darin - Bobby Darin [1961] (1-62, #48) Bullmoose/Tôt le matin/Mighty Mighty Man/You Know How/Quelqu'un à aimer/Multiplication//Irrésistible Toi/Queen of the Hop/Tu dois avoir été un beau bébé/Garde une marche/Pity Miss Kitty/I Ain't Sharin' Sharon

33-139 - Les nombreuses guitares de Jorgen Ingmann - Jorgen Ingmann [1962] Initialement publié en monaural uniquement. Bonanza/Pinetop's Boogie Woogie/High Noon/Cherokee/Sweet Talk/Thème du troisième homme//Wheels/Jalousie/Oceans of Love/Milord/Hear My Song Violetta/Bei Mir Bist Du Schoen

33-140/SD 33-140 - Bobby Darin Sings Ray Charles - Bobby Darin [1962] (5-62, #96) Qu'est-ce que je dis/J'ai une femme/Parlez à tout le monde de vous/Dis-moi comment faire Tu te sens/Ma Bonnie//Le bon moment/Alléluia je l'aime donc/Laisse ma femme seule/N'est-ce pas l'amour/Je me noie dans mes propres larmes/C'est assez

33-141/SD 33-141 - West Side Story - Richard Behrke Trio [1962] Ce soir/Quelque chose arrive/Maria/Gee, Officier Krupke/Cool/Je me sens jolie/Quelque part/Amérique

33-142/SD 33-142 - Don't Play That Song - Ben E. King [1962] Don't Play That Song (You Lied)/Extase/On the Horizon/Show Me the Way/Here Comes the Night/ First Taste of Love//Stand by Me/Yes/Young Boy Blues/The Hermit of Misty Mountain/I Promise Love/Attache-toi

33-143 - The Great Group Goodies - Various Artists [1962] Initialement publié en monaural uniquement. Je suis bleu - Ikettes/Si je pensais que tu avais besoin de moi - Flames d'Hollywood/Framed - Robins/Life is But a Dream - Harptones/Charlie Brown - Coasters/Lost Love - Superiors/Riot in Cell Block #9 - Robins//Searchin ' - Sous-verres/You Tickle Me Baby - Royal Jokers/The Wedding - Solitaires/Yakety Yak - Coasters/Please Mr. Disc Jockey - Sensations/Orageux - Prophets/Yes Sir That's My Baby - Sensations

33-144/SD 33-144 - Above the Stars and Other Romantic Favorites - Mr. Acker Bilk avec le Leon Young String Chorale [1962] (9-62, #48) Above the Stars/Soft Sands/Limelight/Lonely/Della /Quand tu souris/Skye Boat Song/Babette/Laque d'Acker/An the Angels Sing/Londonderry Air/Moonlight Becomes You

33-145/SD 33-145 - Airdale Walk - Doug Fowlkes and the Airdales [1962] Airdale Walk/Slow Twistin'/Much Too Much Twist/Hey Let's Twist/Twist Twist Senora/Tequila/Twistin' Time/I Can't Asseyez-vous/J'aime ça comme ça/Certaine fille/Watusi/Minuit à Paris

33-146/SD 33-146 - Choses et autres choses - Bobby Darin [1962] (10-62, # 45) Choses/Je serai là/Amour perdu/Recherche mon véritable amour/Beachcomber/Maintenant nous sommes One//You're Mine/Oo-Ee- Train/Jailer Bring Me Water/Nature Boy/Theme From Come September/Sorrow Tomorrow

33-147/SD 33-147 - M. Latin - Rene Bloch [1962] M. Latin's Mambo/Encanto/Lamento Latino/Que, Otra Pachanga/Rareza Del Siglo/Pa Coco Solo/Mambo Watusi/Baila Cha Cha/Soy Un Caramelo/Sera Charanga/De Ti Enamorado/Pachanga Terrifica

33-148/SD 33-148 - Alley Cat - Bent Fabric [1962] (10-62, #13) Alley Cat/Across the Alley From the Alamo/You Made Me Love You/Trudie/In the Arms of My Love/ Markin' Time/Tôt le matin à Copenhague/Casanova Walk/Delilah/Symphony/Comme Ci, Comme Ca/Baby Won't You Please Come Home

33-149/SD 33-149 - The Bag I'm In - Casey Anderson [1962] Easy Rider/Talkin' Blues/Chain Gang/One Kind of Favor/That's the Baby I'm In/Sweet Sidney/Mammo/Canaan Land/Even If the Weather Be Good (Sports Car Song)/Old Jay Gould/James A. Garfield

33-150/SD 33-150 - Only You - Mr. Acker Bilk avec le Leon Young String Chorale [1963] Evening Shadows/Vie En Rose/Taste of Honey/Jeannie aux cheveux châtain clair/Fancy Pants/Underneath the Arches/ Nature Boy/Stella By Starlight/Lady of the Lake/Blue Derby/Toujours

33-151 - Don't Turn Me From Your Door - John Lee Hooker [1963] Publié à l'origine en monaural uniquement. Blues bégaiement/Bébé vacillant/Tu as perdu un homme bien/J'aime mon bébé/Bébé qui ne croit pas/Blues à la dérive//Ne me détourne pas de ta porte/Mon bébé ne m'aime pas/Je n'ai personne/Vraiment parti /Guitare Lovin' Man/Parlez de votre bébé

33-152/SD 33-152 - 'Round Midnight - Betty Carter [1963] Plus rien à attendre/Qui Quoi Pourquoi Où Quand/Cœur et âme/Appelle-moi chéri/Quand je tombe amoureux/Je me demande/Dr/ Kildare - Thème/Bonne vie/Everybody's Somebody's Fool/2 Cigarettes In the Dark

33-153/SD 33-153 - Jazza Nova - Paulo Alencar [1963] Verbo Amar/Ideas/West Samba/Why Do I Remember/Zlrigidoom/Bossa No. 2/It's Really Bossa/Hello, America/There's No Reason/Où Étais-je

33-154 - Where Have All the Flowers Gone - Nina et Frederik [1963] Publié à l'origine en monaural uniquement. 7 jonquilles/Sucu Sucu/Tirtomba/Time of Man/Little Shepard Boy/Billy Boy/Counting Colors/Long Time Boy/Vaya Con Dios/Inch Worm/Limbo

33-155/SD 33-155 - The Happy Puppy - Bent Fabric [1963] C'est Si Bon/Chicken Feed/There You Are/Sunshine Of Your Smile/Love Is Just Around the Corner/Sermonette/Zero Zero/Midnight Sun /Cette fête certaine/Sérénade de la pointe des pieds/Puppy Love

33-156/SD 33-156 - Deep Purple - Nino Temple & April Stevens [1963] (11-63, #48) Deep Purple/Paradise/Baby Weemus/True Love/It's Pretty Funny/Larmes de chagrin//Doux et Lovely/One Dozen Roses/(We'll Always Be) Together/Indian Love Call/Shine on Harvest Moon/J'ai porté une torche pour toi si longtemps que j'ai brûlé un grand trou dans mon cœur

33-157/SD 33-157 - Lady Soul - Vi Redd [1963] We'll Be Together Again/Yours/Ah Sweet Mystery/Your Love/Salty Papa/Evil Gal's Daughter/C'est tout/La prochaine fois/Cet amour/Tout J'ai besoin de

33-158/SD 33-158 - Call Me Mister - Mr. Acker Bilk avec le Leon Young String Chorale [1963] Never Love a Stranger/I'll ​​Be Seeing You/I'll ​​Be Around/Shenandoah/Midnight Tango/In le vieux quartier français de la Nouvelle-Orléans/The Midnight Sun Will Never Set/Tangerine/The Lady Sings the Blues/Bitter Harvest/Duanabtua/The Missouri Waltz

33-159/SD 33-159 - Apollo Saturday Night : Enregistré en direct à l'Apollo Theatre de New York - Divers artistes [1964] I Found A Love - Falcons/Alabama Bound - Falcons/Pain In My Heart - Otis Redding/These Arms Of Mine - Otis Redding/Misty - Doris Troy/Say Yeah - Doris Troy/Rockin' Chair - Rufus Thomas//Walking the Dog - Rufus Thomas/T'ain't Nothin' To Me - Sous-verres/Speedo est de retour en ville - Sous-verres /Groovin' Ben E. King/Don't Play that Song - Ben E. King/Stand by Me - Ben E. King/Finale: What'd I Say - All

33-160/SD 33-160 - Souvenirs de la maison de mon père - Jack Hilliard [4/64] Medley: Great to Be Back, Kiddush, Chadgodyah, Rock of Ages, Havayne, Exodus/Medley: My Yiddisha Maydela, My Shtatele Belle , Shoen vie de Lavona, Dance Everyone/Medley: Hello How Do You Do, You've Got to Have a Little Mahzel, Uscadare-Soshee, Yiddish Is Azoy Shoen, I Love You Much/Milk and Honey Medley: Milk and Honey, Chalom, Mazeltov

33-161 - Pain In My Heart - Otis Redding [1964] (5-64, #103) Initialement publié en monaural uniquement. Pain In My Heart/The Dog/Stand by Me/Hey Hey Baby/Tu m'envoies/J'ai besoin de ton amour//Ces bras à moi/Louie Louie/Quelque chose m'inquiète/Sécurité/C'est ce dont mon cœur a besoin/Lucille

33-162/SD 33-162 - Nino & April Sing the Great Songs - Nino Tempo & April Stevens [1964] Tea For Two/I'm Confessin' That I Love You/Honeysuckle Rose/Stardust/All the Things You Are/ St. Louis Blues//Whispering/Begin the Beguine/My Blue Heaven/Who/I Surrender Dear/Je ne peux vous donner que de l'amour

33-163/SD 33-163 - Liverpool Sound For Strings - Leon Young [1964] John, Paul, George and Ringo/Please Please Me/I'm Telling You Now/I'll ​​Get You/All My Loving/You Were Fait pour moi/Je veux te tenir la main/Elle t'aime/Mauvais pour moi/De moi à toi/Westward Salut/Glad partout

33-164/SD 33-164 - Organ Grinder's Swing - Bent Fabric [1964] As Time Goes By/Darling, Je Vous Aime/Liza/In a Little Spanish Town/Blue Hour/In Einer Klenen Konditorei/Sweet Georgia Brown/Nagasaki /Trébuchement/Je m'avoue/Goofus

33-165/SD 33-165 - Les plus grands succès de Ben E. King - Ben E. King [1964] That's When It Hurts/Auf Wiedersehen, My Dear/Around the Corner/Young Boy Blues/What Now My Love/Stand By Me //Amor/Ne joue pas cette chanson/Je (qui n'ai rien)/Comment puis-je oublier/J'aurais pu danser toute la nuit/Spanish Harlem

33-166/SD 33-166 - Plus de jolies filles qu'une - Casey Anderson [1964] Plus de jolies filles qu'une/Cette petite lumière à moi/Les collines de Shiloh/Green Rocky Road/La chanson du vendeur de rue/Pourquoi Oh Pourquoi// Jelly Roll/Lil Liza Jane/Send Me to the 'Lectric Chair/Bury Me in My Shades/Satisfied Mind/Doctor Jazz/San Francisco Bay Blues

33-167/SD 33-167 - Gagnants - Bobby Darin [1964] Milord/Between the Devil and the Deep Blue Sea/Anything Goes/Do Nothin' Till You Hear From Me/Boucles d'oreilles en or/Quand le jour est fini//I' J'ai trouvé un nouveau bébé/Quelle différence a fait un jour/Que puis-je dire après avoir dit que je suis désolé/Hannah au cœur dur/Vivre facilement/Ils ont tous ri

33-168/SD 33-168 - A Touch of Latin - Mr. Acker Bilk avec le Leon Young String Chorale [8/64] Maria Elena/Paloma/Frenesi/Lonely Senorita/Adios Mi Chaparita/Bossa Luna/Bustmento/Habanera/ Peut-être/Adios Mariquita Linda/La chanson d'amour de Pancho

33-169/SD 33-169 - Ain't She Sweet: The Beatles and Other Great Sounds from England - Beatles/Swallows [1964] Ain't She Sweet - Beatles/Please Please Me - Swallows/From Me to You - Swallows /Take Out Some Insurance Baby - Beatles et Tony Sheridan/Nobody's Child - Beatles et Tony Sheridan/She Loves You - Swallows/I'm Telling You Now - Swallows/Sweet Georgia Brown - Beatles et Tony Sheridan/Je veux te tenir la main - Hirondelles/Je veux être ton homme - Hirondelles/Comment fais-tu - Hirondelles/Je vais te satisfaire - Hirondelles

33-170/SD 33-170 - Grands thèmes de grands films étrangers - M. Acker Bilk avec le Leon Young String Chorale [1964] From Russia With Love/Jamais le dimanche/Plus/La Strada/La belle vie/Thème de Varsovie Concerto/La Ronde/Canto D'Amore/Thème de Billy Liar/Firestar/Non Dimenticar/Automne à Rome

33-171/SD 33-171 - Swinging the Bard - Artistes divers [1965]

33-172/SD 33-172 - Live At the Ice House - Casey Anderson [1964] The Farmer's Cursed Wife/The New England Bit/Pickle Town/The Fatal Glass/Amen//Candy Man/Delia's Gone/Nobody Knows You When You're Down And Out/Them Old Cross-Country Transcontinental Highway Blues

33-173/SD 33-173 - Pingouin ivre - Tissu plié [1965]

33-174/SD 33-174 - Seven Letters - Ben E. King [1965] Seven Letters/River of Tears/I'm Standing By/Jamaïque/Down Home/Si Senor//It's All Over/Laissez l'eau couler /C'est mon rêve/Ce n'est pas bon pour moi/Au milieu de la nuit/Ne me chasse pas

33-175/SD 33-175 - Ensemble ! - M. Acker Bilk & Bent Fabric [1965]

33-176/SD 33-176 - Blues Is a Woman Gone - Casey Anderson [1965] Dis oui/S'il te plait, s'il te plaît/A Little Lovin' Done/Little Girl/Combien de temps Blues/Blues is a Woman Gone//You Don' t Know/Bag of Blues/Trouble In Mind/Good Lookin' Woman/Honky Stomp/Show Some Sign

33-177/SD 33-177 - Look At Us - Sonny and Cher [8/65] (8-65, #2) I Got You Babe/Unchained Melody/Then He Kissed Me/Sing C'est La Vie/It's Gonna Rain/500 Miles//Just You/The Letter/Let It Be Me/Tu ne m'aimes pas/Tu m'as vraiment pris/Pourquoi ne nous laissent-ils pas tomber amoureux

33-178/SD 33-178 - Découverte de l'âme - Jackie Ivory [1965]

33-179/SD 33-179 - Latin a Go Go - Louis Ramirez & Son Orchestre [1965]

33-180/SD 33-180 - Hey Baby - Nino Temple & April Stevens [1966] Swing Me/Hey Baby/Land of 1000 Dances/No Hair Sam/Poison of Your Kiss/Ooh La La//I Love How You Love Moi/Ces armes à moi/Teach Me Tiger-1965/La nuit la plus froide de l'année/Demain est bientôt un souvenir/Pensez à vous

33-181/SD 33-181 - A Paris - M. Acker Bilk [1966]

33-182/SD 33-182 - Jump Up - Byron Lee [1966] Riverbank Jump Up/Benwood Dick/El Negrito/The Road March/Jamaica Jump Up/Happy Wanderer//Elaine, Harry et Mama/Piano d'occasion/St . Thomas/Village Ram/Surprise Merengue/Homme le plus paresseux

33-183/SD 33-183 - Le monde merveilleux de Sonny et Cher - Sonny et Cher [4/66] (4-66, #34) Summertime/Dites-lui/Je vous laisse tout décider/Mais vous 're Mine/Ramenez-le à la maison pour moi/Laissez-moi libre//Et maintenant mon amour/Laisse-moi être/Je te cherche/Rire de moi/Retourne-toi/Si bien

33-184/SD 33-184 - On Broadway - Eddie Cano et Nino Tempo [1966] On Broadway/A Hard Day's Night/Reza/Don't Think Twice/King Kong/My Resolution//Call Your D/For Whom The Bells Tolls/Insensatez/Adios Corazon/His Groove/Hip Street

33-185/SD 33-185 - Ne jamais taquiner les tigres - Tissu courbé [1966]

33-186/SD 33-186 - A Man Dies (Bande originale) - Bande originale [1966]

33-187/SD 33-187 - Big Hits For Swingers - Ray Ellis [1966] King of the Road/I Got You Babe/Hang on Sloopy/Hier/Satisfaction/Ferry Cross the Mersey/I Feel Good/I'll ​​Never Be Lonely Again/1-2-3/Vol vers le Mexique/Attendez jusqu'à soixante-cinq ans/Portrait de Jan

33-188/SD 33-188 - L'amour fait tourner le monde - Deon Jackson [1966] Cet album fait partie de la série Carla Record. L'amour fait tourner le monde/1-2-3/L'amour est ce que tu en fais/Non pas grand-chose/Tu as dit que tu m'aimes/SOS//L'amour prend du temps à grandir/Comptines/Roi de la route/I' m Je te le dis/Chut petit bébé/Reviens à la maison

33-189/SD 33-189 - That Lovin' Feelin' - King Curtis [10/66] Love Theme From the Sandpiper/Cryin' Time/Michelle/I Left My Heart in San Francisco/Moonglow/Spanish Harlem/And I Love Elle/Tu as perdu ce sentiment d'amour/Et maintenant mon amour/Make the World Go Away/Girl From Ipanema/On Broadway

33-190/SD 33-190 - Dance the Cool Jerk - Capitols [1966] (7-66, #95) Cet album faisait partie de la série Karen Record. Cool Jerk/My Girl/I Got My Mojo Working/S'il vous plaît s'il vous plaît s'il vous plaît/Dans l'heure de minuit/Good Lovin'//L'amour fait tourner le monde/Zig Zaggin'/Chien et chat/Bonjour l'étranger/Fatigué courir de vous/Le Coup

33-191/SD 33-191 - Mon père le chanteur pop - Sam Chalpin [1966]

33-192/SD 33-192 - LBJ Rôti - Kermit Schaffer [1966]

33-193/SD 33-193 - Wild Thing - Troggs [1966] Également publié simultanément sous le nom Fontana MGF 27556 ​​(mono)/SRF 67556 (stéréo). Wild Thing/From Home/Je viens de chanter/Hi Hi Hazel/Lost Girl/Evil//Avec une fille comme toi/Notre amour sera toujours là/Jingle Jangle/Quand je suis avec toi/Ton amour/Je te veux

33-194/SD 33-194 - Guitars Unlimited - Barclay Stars [1966]

33-195/SD 33-195 - Musique en cinq dimensions - Clyde Borly et ses percussions [1966]

33-196/SD 33-196 - Penny Candy - Frank Hubbell et les Stompers [1966]

33-197/SD 33-197 - Mood For Love - Mr. Acker Bilk [1966] Je m'avoue/Sonia/La Playa/Paradise/Quand les lumières sont basses/Je suis d'humeur pour l'amour/Il le fallait Sois toi/Thème de Madame X/Lumières de la nuit/Quand tu es là/Si je pouvais être avec toi une heure ce soir/Quand ton amant est parti

33-198/SD 33-198 - Live At Small's Paradise - King Curtis [2/67] Tough Talk/Philly Dog/Preach/Blowin' in the Wind/Medley : Peter Gunn, Get Along Cindy//Pots and Pans/The Ombre de votre sourire/Road Runner/Something on Your Mind/Soul Thème

33-199/SD 33-199 - Two Sides - Mary Wells [1966] Satisfaction/L'amour fait tourner le monde/À l'heure de minuit/Mon monde est vide sans toi bébé/Bon amour/Cher amant//Où suis-je Going/Shangri-La/On a Clear Day (You Can See Forever)/The Shadow of Your Smile/The Boy From Ipanema/Sunrise Sunset

33-200/SD 33-200 - Buffalo Springfield - Buffalo Springfield [1966] Le premier numéro de cet album ne contenait pas la chanson "For What It's Worth". Allez dire au revoir/Asseyez-vous, je pense que je t'aime/Partez/De nos jours, Clancy ne peut même pas chanter/Routes chaudes et poussiéreuses/Tout le monde a tort//Voler au sol est mal/brûlé/Est-ce que je dois sortir et le dire /Bébé, ne me grondez pas/Out of My Mind/Payez le prix

33-200/SD 33-200 - Buffalo Springfield - Buffalo Springfield [1966] (3-67, #80) Sur le second pressage de l'album, "For What It's Worth" remplace "Baby Don't Scold Me". "For What It's Worth" devient la première piste de la première face, et "Leave" passe de la face 1, piste 4 à la face 2, remplaçant "Baby Don't Grold Me". Pour ce que ça vaut/Allez dire au revoir/Asseyez-vous, je pense que je t'aime/De nos jours, Clancy ne peut même pas chanter/Routes chaudes et poussiéreuses/Tout le monde a tort//Voler au sol est mal/Brûlé/Est-ce que je dois sortir tout de suite et Dites-le/Partez/Out of My Mind/Payez le prix

33-201/SD 33-201 - We Got a Thing - Capitols [1966] Ce disque faisait partie de la série Karen Record. Je touche du bois/Attends, j'arrive/Ouvre la porte de ton cœur/Allons nous défoncer/Travailler dans la mine de charbon/Quand un homme aime une femme//Nous avons une chose qui est dans le sillon/Chose sauvage /C'est l'heure de Boogaloo/Je me sens bien/Fatigué de vous fuir/Je dois gérer ça

33-202/SD 33-202 - Opération Lovebirds - Tissu plié [1966?]

33-203/SD 33-203 - In Case You're In Love - Sonny and Cher [3/67] The Beat Goes On/Groovy Kind of Love/You Baby/Monday/Love Don't Come/Podunk//Little Man/We'll Sing in the Sunshine/Misty Roses/Stand by Me/Living For You/Cheryl's Goin' Home

33-204/SD 33-204 - Trap (Bande sonore) - Ron Goodwin [1966]

33-205/SD 33-205 - The Game Is Over (Bande originale) - Divers artistes [1967]

33-206/SD 33-206 - Crème Fraîche - Crème [1/67] (5-67, #39) I Feel Free (S)/N.S.U. (S)/Sleepy Time Time (S)/Je suis si heureux (E)/Rêver (S)/Sweet Wine (S)/Cat's Squirrel (S)/Quatre jusqu'à tard (S)/Rollin' and Tumblin' ( S)/Crapaud (S)

33-207 - Le meilleur de Chickenman. Le combattant du crime le plus fantastique que le monde ait jamais connu ? - Dick Orkin, Jane Roberts et Jim Runyon [1967] Initialement publié en monaural uniquement. Contient des épisodes des sketches quotidiens de Dick Orkin à la radio WCFL (Chicago) en 1966. Il présente les aventures de Chickenman (un super-héros dont l'identité secrète est Benton Harbor, vendeur de chaussures), du commissaire de police et du secrétaire du PC, Honor Helfinger. Les parties sont jouées par Orkin et Roberts (une actrice qui a également posé pour l'affiche de la WCFL en tant que fille de la circulation "Trooper 36-24-36"), et racontées par le regretté DJ Jim Runyon. La plupart des morceaux sont des sketchs diffusés à la radio, mais certains sont des remakes de cet album. L'oiseau est né/Laissez-nous conduire/Un vol romantique/S'organiser/Juste tester//La soucoupe volante/Traîner dans le bureau/Alors c'est Gary ?/Un très bon partenaire

33-208/SD 33-208 - Tom Sankey chante les chansons de "The Golden Screw": La partition complète de la production Off-Broadway (Original Cast) - Tom Sankey avec Jack Hopper & the Inner Sanctum [1967] Bad Girl/ Nouvelle Evaline/Tu ne diras pas non/Les belles personnes/J'ai entendu ma mère pleurer/Je ne peux plus le faire/Jésus descend//2000 Miles/Trip Tick Talking Blues/Puis-je te toucher ?/C'est ton truc , Bébé/Je ne me souviens pas/Bottom End of Bleecker Street/Flippin' Out-Little White Dog

33-209/SD 33-209 - Pourquoi pas ce soir ? - Jimmy Hughes [1967] Why Not Tonight/Je suis un homme d'action/Je vénère le sol sur lequel tu marches/Voisin, voisin/C'était sympa//Slippin' Around With You/Midnight Affair/C'est une bonne chose/I suis le médecin aimant/je suis accusé

33-210/SD 33-210 - This Is Tim Hardin - Tim Hardin [1967] La ​​version stéréo de cet album est retransmise électroniquement. I Can't Slow Down/Blues On The Ceilin'/Stagger Lee/(I'm Your) Hoochie Coochie Man/I've Been Working On The Railroad//House Of The Rising Sun/Fast Freight/Cocaine Bill/You Got Avoir plus d'une femme/Danville Dame

33-211/SD 33-211 - King Curtis joue les grands succès de Memphis - King Curtis [3/67] (6-67, #185) Touche du bois/Bon pour moi/Attends, je viens/Quand Quelque chose ne va pas avec mon bébé/Oignons verts/Votre eau ne vous manque pas//Fa-Fa-Fa-Fa-Fa (chanson triste)/À l'heure de minuit/Le chien/Je t'aime trop longtemps/ Hier soir/Retour en arrière

33-212/SD 33-212 - I'm Just Wild About Vaudeville - Robert Q. Lewis [1967] Tournesol/Little Orphan Annie/ They Go Wild, Simply Wild Over Me/Hello Hawaii, How Are You/At the Moving Picture Balle/(Je crie, tu cries, nous crions tous pour) Crème glacée//Charmaine/O, Katharina !/(Ne mettez pas votre fille sur la scène) Mme Worthington/Ma femme est partie à la campagne (Hurrah ! Hourra !)/Marta/Valence

33-213/SD 33-213 - Directement de la bouche du cheval - Clay Tyson [1967]

33-214/SD 33-214 - Good Times - Sonny and Cher [1967] (5-67, #73) I Got You Babe/C'est les petites choses/Bons moments/Faites-moi confiance//Ne parlez pas aux étrangers/ Je vais t'aimer/Juste un nom/Je t'ai bébé

33-215/SD 33-215 - Sweet Soul Music - Arthur Conley [1967] (5-67, #93) Sweet Soul Music/Take Me (Just As I Am)/Who's Foolin' Who/Il y a une place pour nous/ Je ne peux pas m'arrêter (non, non, non)//L'amour en gros/Je suis un étranger solitaire/Je vais t'oublier/Ne laisse rien nous séparer/Où tu me conduis

33-216/SD 33-216 - Darrell Banks Is Here - Darrell Banks [1967] Here Come the Tears/I've Got That Feelin'/I'm Gonna Hang My Head and Cry/Look Into the Eyes of a Fool/ Notre amour (est dans la poche)//Ouvre la porte de ton cœur/Ange bébé (Ne me quitte jamais)/Quelqu'un (quelque part a besoin de toi)/Bébé What'cha Got (For Me)/Tu ferais mieux d'y aller

33-217/SD 33-217 - Amoureux du monde s'unissent - Nina et Frederik [1967] Amoureux du monde s'unissent/Ce n'est pas n'importe quel jour/Les multiples visages de l'amour/Quelle jolie couleur/Aube/Tu as sauvé le jour//Summer Love/Elizabeth et Richard 1 et 2/Magic Book/Just Like a Rose/Pourquoi J'aime Paris/Seul quand je suis seul, je suis libre

33-218/SD 33-218 - Londres est ma tasse de thé - M. Acker Bilk [1967]

33-219/SD 33-219 - Best of Sonny and Cher - Sonny and Cher [1967] (8-67, #23) The Beat Goes On/What Now My Love/I Got You Baby/Little Man/Just You/ Let It Be Me//A Beautiful Story/It's the Little Things/But You're Mine/Sing C'est La Vie/Laugh at Me/Living For You

33-220/SD 33-220 - Shake, Rattle and Roll - Arthur Conley [1967] (8-67, # 193) Shake, Rattle and Roll/I've Been Loving You Too Long (To Stop Now)/Love Got Moi/Un changement va venir/Main et gant//Ha ! Ha! Ha !/Tu n'es pas obligé de me voir/Bébé ce que tu veux que je fasse/J'en assumerai la responsabilité/Continue à parler

33-221/SD 33-221 - Relax avec tissu plié - Tissu plié [1967]

33-222/SD 33-222 - Come To Me Softly - Jimmy James & Vagabonds [1967] Ain't Love Good, Ain't Love Proud/This Heart Of Mine/Do It Right/I Gotta Dance To Keep From Crying/ Je suis juste un imbécile pour toi fille/Hi-Diddly Dee Dum Dum (C'est un bon sentiment)//Les gens se préparent/L'artiste/Viens à moi doucement/Petit garçon bleu/C'est en train de grandir/Ce n'est pas grand chose

33-223/SD 33-223 - Bee Gees' 1st - Bee Gees [1967] (8-67, #7) Tour du siècle/Vacances/Chaise rouge, Fade Away/One Minute Woman/In My Own Time/Chaque Christian Lion Hearted Man Will Show You

33-224/SD 33-224 - Vanilla Fudge - Vanilla Fudge [1967] (9-67, #6) Ticket pour rouler/Les gens se préparent/Elle n'est pas là/Bang Bang//Illusions de mon enfance Partie 1/Tu gardes Moi qui m'accroche/Illusions de mon enfance Partie 2/Prenez-moi un peu de temps/Illusions de mon enfance Partie 3/Eleanor Rigby

33-225/SD 33-225 - Rose Garden - Rose Garden [1968] (3-68, #176) Next Plane to London/Je ne suis que le deuxième/Février Sunshine/Coins of Fun/Rider//She Belongs to Me /Flower Town/Jusqu'à aujourd'hui/Regardez ce que vous avez fait/Il y a longtemps

33-226/SD 33-226 - Buffalo Springfield Again - Buffalo Springfield [1967] (11-67, n° 44) M. Soul/A Child's Claim to Fame/Tous les jours/S'attend à voler/Bluebird//Hung Upside Down/Triste Memory/Good Time Boy/Rock and Roll Woman/Flèche brisée

33-227/SD 33-227 - Heavy - Iron Butterfly [1968] (3-68, #78) Possession/Pouvoir inconscient/Sortez de ma vie, femme/Doux comme cela peut paraître/Vous ne pouvez pas gagner// So-Lo/Rechercher le soleil/Champs de soleil/Idées estampées/Thème Papillon de fer

33-228/SD 33-228 - Le Long Duel - Bande originale [1967]

33-229/SD 33-229 - Innerviews - Sonny [11/67] Je viens de m'asseoir là/J'ai dit à ma copine de s'en aller//Je t'épouserais aujourd'hui/La fille de mon meilleur ami est hors de vue/Pammie est sur une déception

*33-230/SD 33-230 - Lonely Heart's Club Band de Lyndon Johnson - Earl Dowd et Allen Robin [1967] (1-68, #176) Gouverneur Ronald Reagan/Mrs. Ladybird Johnson/président Lyndon B. Johnson/sénateur Barry Goldwater/sénateur Everett Dirksen/sénateur Robert Kennedy/vice-président Hubert Humphrey/vice-président Richard Nixon

33-231/SD 33-231 - King Size Soul - King Curtis [1967] (12-67, #168) Ode à Billie Joe/A Whiter Shade of Pale/For What It's Worth/To Sir, With Love/Memphis Soul Ragoût//Quand un homme aime une femme/Je n'ai jamais aimé un homme (The Way I Love You)/Life For Life (Vivre Pour Vivre)/CC Cavalier/J'étais fait pour l'aimer

33-232/SD 33-232 - Disraeli Gears - Crème [12/67] (12-67, #4) Strange Brew/Sunshine of Your Love/World of Pain/Dance the Night Away//Blue Condition//Tales of Brave Ulysses/Swlabr/We're Going Wrong/Outside Woman Blues/Take It Back/Mother's Lament

33-233/SD 33-233 - Horizontal - Bee Gees [1968] (2-68, #12) Monde/Et le soleil brillera/Les citrons n'oublieront jamais/Vraiment et sincèrement/Birdie m'a dit/Avec le soleil dans mes yeux //Massachusetts/Barry Braff/Day Time Girl/The Earnest of Being George/The Change is Made/Horizontal

33-234/SD 33-234 - Gris Gris - Dr. John [2/68] Gris-Gris Gumbo Ya Ya/Danse Kalinda Ba Doom/Mama Roux/Danse Fambeaux//Croker Courtbullion/Jump Sturdy/I Walk on Guilded Splters

33-235/SD 33-235 - Derniers mots - Derniers mots [1968] Une fois de plus/Soyez mon bébé/Mor'een/Pas de réponse/Un panier de fleurs//Les enfants vont bien/Je ne peux pas arrêter de vous aimer /Tu as perdu ce sentiment d'amour/Ce n'est pas fini/J'aimerais avoir le temps

33-236/SD 33-236 - Boogaloo et Guaguanco - Willie Rosario & His Orchestra [1968]

33-237/SD 33-237 - The Beat Goes On - Vanilla Fudge [1968] (3-68, #17) Sketch/Intro: The Beat Goes On/Variations On A Theme By Mozart: Divertimento No. 13 In F Major /Old Black Joe/Don't Fence Me In/12th Street Rag/In The Mood/Hound Dog/I Want To Hold Your Hand - I Feel Fine - Day Tripper - She Loves You/The Beat Goes On/Fur Elise And Moonlight Sonate/The Beat Goes On//The Beat Goes On/Voices In Time (Neville Chamberlain - Winston Churchill - Franklin Delano Roosevelt - Harry S. Truman - John F. Kennedy And Other Voices)/The Beat Goes On/Merchant - The Game Is Over (Vinnie) - Marchand - The Game Is Over (Tim) - Marchand - The Game Is Over (Carmine) - Marchand - The Game Is Over (Mark) - Marchand/The Beat Goes On

33-239/SD 33-239 - Bouteille de vin - Boules de feu avec Jimmy Gilmer [1968] Temps de 3 minutes/Ain't That Rain/Où peut-on trouver demain ?/Bottle of Wine/Mason Street/Barbara White//Groovy Mouvements/Je m'en vais/Je n'ai pas le droit/Une fille aussi parfaite que toi/Bébé, écoute-moi/Chicken Little


À peu près à ce stade, les versions monaurales sont abandonnées au profit de problèmes uniquement stéréo.


SD 33-240 - New York Rock and Roll Ensemble - New York Rock and Roll Ensemble [7/68] Intro/Sounds Of Time/Began To Burn/Monkey/Trio Sonata No. 1 In C Major (2nd Movement-Alla Breve Fugue )/Elle est partie/Pauvre Pauline/?/M. Tree//You No Just What It's Like/Studeao Atlantis/Ramasser le matin/Les saisons : Automne/Les saisons : Hiver/Les saisons : Printemps/Les saisons : Été

SD 33-241 - Wide World Hits - String-A-Longs [1968]

SD 33-242 - Le dit tel qu'il est - Pat McCormick [1968]

SD 33-243 - Soul Directions - Arthur Conley [1968] (7-68, #185) Vous savez vraiment comment blesser un gars/Funky Street/Burning Fire/Get Yourself Another Fool/Otis Sleep On//Hear Say/This Love of Mine/Love Comes and Goes/Put Our Love Together/People Sûre Act Funny

SD 33-244 - Renaissance - Vanilla Fudge [1968] (7-68, #20) Le ciel a pleuré-Quand j'étais un garçon/Pensées/Le paradis/C'est ce qui fait un homme//Le sort qui vient après/Les gens sans visage/ Saison de la sorcière

SD 33-245 - The Savage Seven (Bande originale) - Divers artistes [1968] N'importe qui pour le tennis (Thème de "The Savage Seven") - Cream (S)/Desert Ride - Jerry Styner (S)/Maria's Theme (Vocal) - Barbara Kelly & The Morning Good (S)/Shacktown Revenge - Jerry Styner (S)/The Medal - Jerry Styner (S)/Here Comes The Fuzz - Jerry Styner (S)/Iron Butterfly Theme - Iron Butterfly (S)// Pouvoir inconscient - Iron Butterfly (S)/Tout le monde devrait posséder un rêve - Jerry Styner (S)/The Deal - Jerry Styner (S)/Desert Love - Jerry Styner (S)/Ballad Of The Savage Seven - Barbara Kelly & The Morning Bon (S)/Thème de Maria (Instrumental) - Jerry Styner (S)/The Savage Struggle - Jerry Styner (S)

SD 33-246 - Avant la guerre - Bo Grumpus [1968] Sparrow Tune/Think Twice/Yesterday's Streets/The Breath O' Love/A Knowing Young Touch//Ragtimely Love/Travelin' In The Dark/Brooklyn/The Moon Will Rise /Si je venais à toi

SD 33-247 - Sweet Soul - King Curtis [1968] (8-68, #198) Thème de la vallée des poupées/Soul Serenade/I Heard It Through the Grapevine/Sweet Inspiration/By the Time I Get to Phoenix/Spooky /Miel/Up Up and Away/The Look of Love/Sittin' By the Dock of the Bay

SD 33-248 - Otis Redding Sings Soul Ballads - Otis Redding [1968] Réédition de Volt S411 That's How Strong My Love Is/Chained and Bound/Woman Lover A Friend/Your One and Only Man/Rien ne peut changer cet amour/C'est aussi En retard//Pour votre précieux amour/Je veux vous remercier/Venez à moi/Maison dans votre cœur/Gardez vos bras autour de moi/M. Pitoyable

SD 33-249 - Dictionary of Soul - Otis Redding [1968] Réédition de Volt S415. Fa-Fa-Fa- Fa-Fa (chanson triste)/I'm Sick Y'all/Tennessee Waltz/Sweet Lorene/Try a Little Tenderness/Day Tripper//My Lover's Prayer/She Put the Hurt On Me/Ton of Joie/Tu es toujours mon bébé/Hawg pour toi/Amour aie pitié

SD 33-250 - In-A-Gadda-Da-Vida - Iron Butterfly [1968] (7-68, #4) Comme le raconte l'histoire, la chanson titre a commencé comme "Dans le jardin d'Eden", mais la bouillie -La voix à la bouche ressemblait à "In-a-Gadda-da-Vida", alors ils ont gardé ce titre. Ça aurait pu arriver, qui sait ? Cela a autant de sens que de s'asseoir et d'écrire une chanson intitulée "in-a-gadda-da-vida", même à l'ère psychédélique. Presque tout ce que vous voulez/Fleurs et perles/Mon Mirage/Résiliation/Êtes-vous heureux//In-A-Gadda-Da-Vida

SD 33-251 - Rencontrez Jack Reno - Jack Reno [1968]

SD 33-252 - L'immortel Otis Redding - Otis Redding [7/68] (7-68, #58) À mille kilomètres/La chanson joyeuse (Dum-Dum-De-De-De-Dum-Dum)//Pensez-y/Une perte de temps/Champagne et vin/Un fou pour vous/Amen

SD 33-253 - Idea - Bee Gees [1968] (8-68, #17) Let There Be Love/Kitty Can/In the Summer of His Years/Indian Gin and Whiskey Dry/Down to Earth/I've Gotta Get un message pour vous//Idée/Quand les hirondelles volent/J'ai décidé de rejoindre l'armée de l'air/J'ai commencé une blague/Kilburn Towers/Chanson du cygne

SD 33-256 - Last Time Around - Buffalo Springfield [1968] (8-68, #42) Sur le chemin du retour/C'est si dur d'attendre/Pretty Girl Why/Four Days Gone/Journée pays sans souci/Soins spéciaux//The Heure de pluie pas tout à fait/Questions/Je suis un enfant/Manège/Uno Mundo/Femme gentille

SD 33-257 - Rowan et Martin au travail - Rowan et Martin [1968]

SD 33-258 - Julie Driscoll/Brian Auger and the Trinity Open - Julie Driscoll/Brian Auger and the Trinity [1968] Clochard/Pourquoi (Suis-je traité si mal)/A Kind Of Love In/Break It Up/Season Of The Sorcière//In And Out/Isola Natale/Black Cat/Lament For Miss Baker (Piano Solo)/Goodbye Jungle Telegraph

SD 33-259 - M. Bojangles - Jerry Jeff Walker [10/68] Gypsy Songman/M. Bojangles/Little Bird/Je gagne de l'argent (L'argent ne me gagne pas)/En rond et en rond/Je continue de changer//Peut-être au Mexique/Jouets cassés/La ballade de Hulk/Mon vieil homme

SD 33-260 - Ma première fois - Betty Wright [1968] Les filles ne peuvent pas faire ce que les gars font/Drôle comment l'amour se refroidit/Je vais me détester le matin/Cercle de chagrin/Daddy Lovin' doux/ Pleurer comme un bébé//Attention à l'amour/Il est mauvais, mauvais, mauvais/Je ne peux pas arrêter mon cœur/Je suis reconnaissant/Les meilleures filles ne gagnent pas toujours/Juste toi

SD 33-261 - L'histoire d'Otis Redding - Otis Redding [1968] Réédition de Volt S418. Je t'aime trop longtemps/Essaye un peu de tendresse/Ces bras à moi/Douleur dans mon cœur/Prière de mon amoureux/Fa-Fa-Fa-Fa-Fa (chanson triste)//Respect/Satisfaction/M. Pitoyable/Sécurité/Je ne peux pas te lâcher/Secouer

SD 33-262 - The Bill Sheppard Singers Sing Bee Gees Hits - Bill Sheppard Singers [1968] Massachusetts/Turn of the Century/Words/Red Chair Fade Away/Birdie Told Me/Swan Song//New York Mining Disaster 1941/World/ Daytime Girl/Le chanteur a chanté sa chanson/Vacances/Et le soleil brillera

SD 33-263 - Souvenirs d'un fan de cinéma d'âge moyen : l'autre Ray Charles - Ray Charles Singers [1968]

SD 33-264 - Rare, Precious and Beautiful - Bee Gees [1968] (12-68, #99) Cet album est retransmis électroniquement. Où êtes-vous/Spics and Specks/Playdown/Grande chance/Maison de verre/Combien d'oiseaux//Personnes d'occasion/Je ne sais pas pourquoi je m'embête/Pluie de lundi/Teinte de bleu/Jingle Jangle/Né d'un homme

SD 33-265 - In Person At the Whisky a Go Go - Otis Redding [11/68] Je ne peux pas te lâcher/N'importe quoi/Je dépends de toi/Juste un jour de plus/Douleur dans mon cœur/ Monsieur. Pitoyable/Papa ​​a un tout nouveau sac/Respect/Satisfaction/Ces armes à moi


Merci à Jeff Vokracka, Leif Sandsjôml, Luc Heymans et Ron Kane.

Sur la discographie d'Atco Records, partie 2 33-286 à 33-389 (1968-1972)


Tony Spilotro

Née: 19 mai 1938, Chicago
Décédés: 14 juin 1986, Bensenville, Illinois.
Surnoms: La fourmi, Robuste Tony
Les associations: The Outfit, Hole in the Wall Gang, Frank « Lefty » Rosenthal, Frank Cullotta, Teamsters Union, Tony Accardo, Frank « Bomp » Bompensiero

Anthony Spilotro était un soldat et un exécuteur de la tenue de Chicago qui avait pour mission de protéger le « skim » de Las Vegas : le détournement illégal des bénéfices du casino vers la mafia. Cependant, les activités parascolaires violentes de Spilotro, comme documentées dans le film Casino, a accéléré la disparition de l'influence de la mafia à Las Vegas.

Le FBI a estimé que Spilotro, un décrocheur du secondaire qui a été arrêté pour la première fois à l'âge de 17 ans pour vol à l'étalage à Chicago, était responsable de près de deux douzaines de meurtres dans l'Illinois et le Nevada.
Spilotro a grandi parmi des gangsters de la région de Chicago et quatre de ses cinq frères étaient impliqués dans diverses activités criminelles. À son 21e anniversaire, Spilotro avait été arrêté 13 fois, a rapporté le Las Vegas Sun en 2008, et Sam "Mad Dog" DeStefano, un responsable de l'exécution, l'a trouvé suffisamment fiable pour le faire entrer dans la mafia.

En 1962, Spilotro a été chargé de la torture et du meurtre d'une paire de voleurs qui avaient victimisé un quartier de la banlieue de Chicago abritant des gangsters et interdit au crime. Les meurtres de M&M, tels qu'ils étaient connus des forces de l'ordre et de la presse, reviendraient hanter Spilotro et ses associés des années plus tard. Une anecdote de ces meurtres serait dramatisée dans Casino : Spilotro a mis la tête d'un des voleurs dans un étau, le serrant jusqu'à ce que son œil éclate de son crâne.

Alors que Spilotro était brutal même selon les normes de la foule, il était un soldat fiable. Tony "Joe Batters" Accardo de The Outfit a mis Spilotro en charge de ses intérêts à Las Vegas en 1971, remplaçant Marshall Caifano, un autre soldat avec une histoire brutale qui, selon la rumeur, favoriserait le chalumeau comme outil éducatif, mais dont l'efficacité a peut-être été limitée en raison de à son entrée dans le « Black Book » du Nevada des exclus des casinos.

Le début des années 1970 a été une période grisante pour les gangsters, lorsque la mafia contrôlait pratiquement tous les casinos dignes d'être contrôlés à Las Vegas, et l'écrémage a détourné des millions dans les coffres de Outfit et d'autres gangsters. The Outfit a placé Frank "Lefty" Rosenthal en charge du Stardust, avec le leader Allen Glick, et Spilotro était chargé de garder Rosenthal heureux et le skim opérationnel.

Presque dès le début, Spilotro a attiré l'attention. Il a été inculpé en 1972 pour le meurtre d'un courtier immobilier de Chicago et parfois associé de Mob au nom de son mentor, le prétendument sadique et instable DeStefano. Le meurtre lui-même, en 1963, était de nouveau connu pour sa brutalité : la victime avait des morceaux de son corps découpés avant d'être tué. En 1973, après avoir fait la navette entre Las Vegas et Chicago pour le procès, Spilotro a été déclaré non coupable. DeStefano, qui a également été inculpé, est décédé des suites d'un coup de fusil mortel avant le procès, l'agent du FBI William Roemer pense que Spilotro était l'un des tueurs.

En 1974, selon le Los Angeles Times, il y a eu plus de meurtres de type gangs à Las Vegas que les 25 années précédentes combinées. La même année, Spilotro a été inculpé de vol dans le fonds de pension des États centraux de l'Union des Teamsters, mais Spilotro a également battu ces accusations après la mort du témoin principal, également par un coup de fusil.

Son travail principal était de protéger le skim, mais Spilotro a découvert que le crime de rue pouvait générer un profit sain qu'il n'avait pas à renvoyer dans le Midwest. Il s'est lancé dans le vol de bijoux, de fourrures et de tout objet de valeur qu'il pouvait cambrioler dans des propriétés résidentielles et commerciales (y compris des hôtels-casinos) avec son Hole in the Wall Gang. En 1976, il a ouvert un prêteur sur gages à Las Vegas, le Gold Rush, pour clôturer les biens volés.

En 1978, les enquêteurs de l'État ont inscrit le nom de Spilotro dans le Black Book et, un an plus tard, la police métropolitaine de Las Vegas a fait une descente dans la ruée vers l'or. Cependant, le tribunal a constaté que Metro avait outrepassé son autorité dans le raid et les poursuites, et Spilotro, avec l'aide de l'avocat de la défense Oscar Goodman, a battu l'acte d'accusation. La chaleur, cependant, était allumée.

En 1981, six membres du Hole in the Wall Gang ont été arrêtés dans le cambriolage d'un magasin de meubles. Spilotro et Goodman ont de nouveau battu les charges qui en ont résulté, mais l'une des personnes arrêtées dans le cambriolage, Frank Cullotta, était devenue un informateur.

Cullotta a nommé Spilotro comme l'un des responsables des meurtres de M&M près de 20 ans plus tôt, et en 1983, Tony a de nouveau été jugé. Et encore une fois, Spilotro a battu les charges.

Mais la situation de Spilotro n'a pas été aidée par sa prétendue liaison avec la femme de son vieil ami Lefty Rosenthal Spilotro était également soupçonné d'être impliqué dans l'attentat à la voiture piégée de Rosenthal en 1982.

En 1986, la police de Las Vegas a de nouveau arrêté Spilotro et d'autres membres de son gang pour de multiples cambriolages.

À ce moment-là, la mafia, qui perdait sa capacité à contrôler les casinos et à poursuivre l'écrémage alors que les agents fédéraux et étatiques augmentaient leur surveillance, en avait assez de son agent gênant. En juin, Spilotro et son frère Michael ont été rappelés dans le Midwest pour une conférence. Leurs corps battus ont été retrouvés quelques jours plus tard dans un champ de maïs de l'Indiana.

En 2007, un tribunal fédéral a déclaré James Marcello, un homme de premier plan dans la tenue, responsable du meurtre des frères Spilotro ainsi que d'autres meurtres et divers crimes. Avec Marcello, qui a été condamné à la prison à vie, un certain nombre d'autres membres de haut niveau de Outfit ont été inculpés et reconnus coupables d'autres crimes dans ce que l'on appelait les procès des secrets de famille, facilités par le témoignage de Cullotta et d'autres anciens gangsters devenus informateurs.


Voir la vidéo: Мускат-Немо ахалкетинец


Commentaires:

  1. Tojanos

    Je ferais mieux de garder le silence

  2. Faelmaran

    Hmm, vous pouvez créer une petite collection

  3. Mausida

    Quels mots nécessaires ... super, une excellente idée

  4. Migar

    Je suis sûr qu'elle a triché.

  5. Shonn

    Il est compris de deux manières comme



Écrire un message